logo BDC

Que sont les chaînes de blocs et quel intérêt présentent-elles pour votre entreprise?

Cette technologie pourrait avoir des répercussions majeures dans différents domaines industriels

Partager

La technologie derrière le bitcoin pourrait révolutionner la façon de faire des affaires. Elle s’appelle la chaîne de blocs et plusieurs projets sont en cours pour développer à partir de celle-ci des applications utiles pour de nombreux domaines industriels.

Gillian Elias, économiste principale à BDC, répond à cinq questions courantes sur la chaîne de blocs et ses répercussions éventuelles sur la façon de faire des affaires.

1. En quoi consistent les chaînes de blocs et comment fonctionnent-elles?

En termes simples, les chaînes de blocs correspondent à des enregistrements numériques de détenteurs d’actifs qui sont continuellement mis à jour. Les renseignements des transactions, comme la date, l’heure et le montant des transactions ainsi que les participants à celle-ci, sont chiffrés dans un bloc qui est ensuite joint à d’autres blocs pour former une chaîne.

Aucune autorité centrale ne contrôle les chaînes de blocs; c’est l’une des raisons pour lesquelles le bitcoin et les autres cryptomonnaies sont si fascinants. Toutes les personnes participant à une chaîne de blocs ont accès à la même information, ce qui garantit la transparence et le rapprochement continu des opérations.

Comme ces chaînes sont présentes sur de nombreux ordinateurs, il n’existe aucune version centralisée de l’information à laquelle un pirate informatique pourrait s’attaquer. Ainsi, il n’est plus nécessaire d’avoir recours à un tiers de confiance pour vérifier l’information qui vous concerne ainsi que celle au sujet de la transaction que vous souhaitez effectuer.

2. Quels sont des exemples concrets d’application de la technologie des chaînes de blocs?

Le secteur des services financiers commence à utiliser la technologie des chaînes de blocs pour développer de nouveaux services et réaliser des économies de coûts. Par exemple, la Bourse d’Australie a récemment annoncé qu’elle commencerait à utiliser les chaînes de blocs pour régler les transactions. Cette technologie sera utilisée pour enregistrer les détentions d’actions et gérer la compensation et le règlement des transactions par capitaux propres.

Un autre exemple d’application des chaînes de blocs dans les services financiers nous vient de l’entreprise Abra. Celle-ci utilise une plateforme de transfert d’argent qui permet aux travailleurs à l’étranger d’envoyer de l’argent dans leur pays d’origine en 54 devises différentes. Les travailleurs peuvent ainsi transférer de l’argent rapidement et à moindre coût en utilisant cette plateforme plutôt qu’un fournisseur de services traditionnels, comme Western Union, qui impose des frais équivalant en moyenne à 7 % du montant envoyé, selon la Banque mondiale.

Un autre projet utilisant la technologie des chaînes de blocs a été lancé par le Fonds mondial pour la nature et trois entreprises qui collaborent afin d’assurer un approvisionnement en thon reposant sur une exploitation responsable de la ressource dans l’océan Pacifique. ConsenSys (une entreprise de chaînes de blocs), TraSeable (une société informatique) et SeaQuest Fiji (une entreprise de pêche et de transformation du thon) utilisent une chaîne de blocs pour garantir la traçabilité du thon pêché et vendu.

Des pêcheurs jusqu’aux poissonneries et aux épiceries locales en passant par les courtiers en poissons, chaque transaction est consignée dans une chaîne de blocs. Les consommateurs peuvent ainsi être rassurés quant à la qualité du thon qu’ils achètent et à la gestion responsable et légale de cette ressource.

3. Qu’est-ce que cela signifie pour les entrepreneurs?

Plusieurs grandes sociétés, notamment Microsoft, IBM (avec plus de 400 projets de chaînes de blocs en cours dans le monde), Unilever et Toyota investissent dans les chaînes de blocs. Mais l’impact de cette technologie ne se limitera pas aux grandes sociétés. Votre entreprise pourrait également être touchée dans un avenir rapproché.

Si vos activités vous amènent à vérifier des transactions de toutes sortes, vous devriez chercher à déterminer les répercussions que pourrait avoir cette technologie sur votre entreprise. Vous n’avez qu’à voir les risques associés aux activités de compensation et de règlement des actions pour constater à quel point de nombreuses fonctions de post-marché et d’autres services pourraient être affectés.

Si vous faites partie d’une chaîne d’approvisionnement, vos partenaires pourraient exiger que vous commenciez à effectuer un suivi numérique de vos processus. Et plus particulièrement, si vous êtes un fournisseur auprès de grandes entreprises, vous devriez commencer à réfléchir à la place que vous occupez dans les chaînes d’approvisionnement de vos clients et à la possibilité qu’ils vous demandent de participer à une chaîne de blocs.

Si vous fournissez des biens à des clients ou à d’autres entreprises, pourriez-vous profiter du retraçage de vos produits jusqu’à leur origine? Songez aux prix supérieurs qu’obtiennent les poissonniers lorsqu’ils vendent leur thon en garantissant aux clients une exploitation responsable de la ressource.

4. Comment cette technologie peut-elle contribuer au suivi des marchandises et au règlement des paiements?

Dans la logistique des chaînes d’approvisionnement, l’utilisation combinée des chaînes de blocs, des contrats intelligents et de l’Internet des objets permettra aux entreprises d’effectuer le suivi des expéditions de marchandises et de régler les paiements lorsque certaines conditions sont respectées (p. ex., lorsque le produit est livré). Maersk, la plus importante compagnie maritime au monde, a commencé à tester la technologie des chaînes de blocs l’an dernier pour faire le suivi de ses cargaisons en collaboration avec les autorités douanières néerlandaises, le département de la Sécurité intérieure des États-Unis et les entreprises qui expédient les marchandises.

Les petites entreprises pourraient également profiter de cette technologie. Imaginez une épicerie dont les stocks sont en baisse. Il serait possible de programmer des récipients intelligents contenant les produits afin d’informer un grossiste qu’on doit les réapprovisionner. Le grossiste communiquerait ensuite avec une entreprise de camionnage pour qu’elle passe prendre les produits et les livre au détaillant. Chaque étape pourrait être enregistrée et les paiements, réglés au moyen d’une chaîne de blocs, car toutes les opérations seraient vérifiées.

5. Les chaînes de blocs pourraient-elles être utilisées à grande échelle?

Malgré son potentiel, la technologie des chaînes de blocs en est encore à ses débuts. Il reste à résoudre trois problèmes importants avant qu’elle puisse être utilisée à grande échelle, soit la consommation d’énergie, les vitesses de traitement et la compatibilité entre les diverses chaînes de blocs.

  • La vérification des transactions avant leur ajout aux chaînes de blocs consomme beaucoup d’énergie, car ce sont des ordinateurs qui effectuent tous les calculs et résolvent les équations par essais et erreurs. Des entreprises technologiques travaillent à développer des solutions qui permettraient de maintenir la sécurité du processus tout en réduisant sa consommation d’énergie.
  • D’autre part, le temps de traitement est lent en raison de tous les calculs à effectuer. Cependant, des experts cherchent des façons de simplifier les calculs et d’augmenter le nombre de transactions.
  • Il existe présentement de nombreuses chaînes de blocs, certaines publiques et d’autres, privées, qui ne peuvent communiquer entre elles. La prochaine génération des chaînes de blocs parviendra probablement à régler ce problème.

Les chaînes de blocs ont le potentiel de transformer de nombreuses industries. Utilisée seule, cette technologie permet de vérifier les transactions et d’en effectuer le suivi. Utilisée conjointement avec l’Internet des objets et les contrats intelligents, elle permet d’accélérer les transactions.

Veuillez noter qu'il n'est pas possible d'ajouter de commentaires avec Internet Explorer à partir du réseau BDC.
Please note that it is not possible to add comments with Internet Explorer from the BDC network.

Partager

v17.9.0.10395