Calculateur de la marge bénéficiaire nette

La marge bénéficiaire nette vous permet de déterminer les tendances de performance de votre entreprise et d’engager la conversation pour l’améliorer

La marge bénéficiaire nette (qu’on appelle aussi ratio de rentabilité des ventes) est un indicateur de rentabilité largement utilisé qui permet d’évaluer la santé financière de votre entreprise. Il s’agit du pourcentage du chiffre d’affaires qui reste après les charges d’exploitation, la dépréciation, l’amortissement, les frais d’intérêt et les impôts.

Autrement dit, il s’agit du bénéfice après impôts obtenu que dégage chaque dollar de chiffre d’affaires. Le chiffre obtenu vous indique le niveau de rentabilité de votre entreprise.

«Plus votre marge bénéficiaire nette est élevée, plus vous mettez d’argent dans vos poches», explique Nadine Jaillet, directrice de comptes principale à BDC.

C’est un chiffre qui alimente la conversation. Il devrait vous inciter à vous questionner et vous aider à repérer les signaux d’alarme plus tôt, afin que vous travailliez plus intelligemment.

Comment calculer la marge bénéficiaire nette:

Formule

BÉNÉFICE NET

CHIFFRE D'AFFAIRES NET

Remplissez les champs ci-dessous:

Exemple de calcul de la marge bénéficiaire nette

Le calcul de la marge bénéficiaire nette est simple. Divisez votre bénéfice net par les ventes (ou les revenus, qu’on appelle parfois chiffre d’affaires). Par exemple, si votre chiffre d’affaires s’élève à 1 million de dollars et que votre bénéfice net est de 100 000 $, votre marge bénéficiaire nette est de 10 %.

Ces montants sont habituellement tirés de l’état des résultats de fin d’exercice ou de l’avis de cotisation des autorités fiscales. Vous pouvez également faire des calculs intermédiaires tout au long de l’année (par exemple, sur une base mensuelle) pour surveiller la performance financière de votre entreprise, en vous assurant cependant de faire les ajustements nécessaires pour tenir compte de la dépréciation, de l’amortissement, des frais d’intérêt et des impôts. Dans ce cas, vous utiliserez un montant d’impôt estimatif pour faire le calcul.

Où trouver les éléments pour calculer la marge bénéficiaire nette dans l’état des résultats

Pourquoi la marge bénéficiaire nette est-elle importante?

La marge bénéficiaire nette (comme les autres ratios financiers) est très importante pour, notamment :

  • évaluer la santé financière de l’entreprise;
  • comparer l’entreprise aux entreprises du même secteur;
  • fournir des renseignements aux banques.

1. Évaluer la santé financière de l’entreprise

La marge bénéficiaire nette vous aide à comprendre la santé financière de votre entreprise, à en dégager les tendances et à cibler les points à améliorer. «C’est un chiffre qui alimente la conversation, ajoute Mme Jaillet. Il devrait vous inciter à vous questionner et vous aider à repérer les signaux d’alarme plus tôt, afin que vous travailliez plus intelligemment. Ce processus est parfois révélateur.»

Une variation de la marge bénéficiaire nette peut vous inciter à examiner d’autres éléments de l’état des résultats, comme les coûts des matières premières ou les charges d’exploitation, pour voir quel a été leur apport.

«Étudiez attentivement tous ces détails, recommande Mme Jaillet. Peut-être devriez-vous vous pencher sur l’efficacité opérationnelle de votre entreprise, ou vérifier si votre tarification ou vos coûts de main-d’œuvre sont plus élevés que la tendance de votre secteur? Vous pouvez utiliser ces chiffres comme point de départ d’une discussion avec votre équipe de direction.»

Une entreprise dont la marge bénéficiaire est plus élevée que celle de ses concurrents est habituellement plus efficace, plus souple et mieux en mesure de saisir les occasions qui se présentent.

Nadine Jaillet donne l’exemple d’une entreprise dont le chiffre d’affaires passe de 1 à 2 millions de dollars par année, tandis que le bénéfice net reste le même, soit 100 000 $. Dans ce cas, la marge bénéficiaire nette a diminué de moitié, passant de 10 % à 5 %.

«L’entreprise travaille plus et fait moins d’argent, observe Mme Jaillet. Sa marge bénéficiaire nette a chuté radicalement. Mais pourquoi? Elle a peut-être ajouté une nouvelle division ou acquis des parts de marché. Était-ce la bonne chose à faire? L’indicateur est le point de départ de la conversation. Vous devez pouvoir comprendre les éléments qui sont à l’origine de ces changements.»

Exemple de marge bénéficiaire nette au fil du temps

Exemple de marge bénéficiaire nette au fil du temps Cliquer pour agrandir

2. Comparer l’entreprise aux autres entreprises du secteur

Vous pouvez utiliser la marge bénéficiaire nette pour comparer votre entreprise aux autres entreprises du secteur. «Si la moyenne du secteur est de 5 à 7 %, dès que la marge bénéficiaire dépasse 7 % c’est un signe que tout va bien, tandis qu’une marge inférieure à 5 % signifie probablement que vous devriez l’améliorer», souligne Mme Jaillet.

«Une entreprise dont la marge bénéficiaire est plus élevée que celle de ses concurrents est habituellement plus efficace, plus souple et mieux en mesure de saisir les occasions qui se présentent», ajoute Mme Jaillet.

Si vous comparez votre entreprise à celles de votre secteur, il est important de tenir compte du fait que les moyennes sectorielles peuvent varier considérablement en raison de plusieurs facteurs, comme la taille de l’entreprise, la région et le secteur. De plus, veillez à comparer les mêmes chiffres. Certains outils de comparaison (comme l’Outil de données sur la performance financière d’Industrie Canada) utilisent le bénéfice avant impôts pour calculer la marge bénéficiaire.

3. Fournir des renseignements aux banques

Les banques utilisent généralement la marge bénéficiaire nette pour évaluer la demande de financement d’un.e entrepreneur.e et sa capacité à assumer une dette et à la rembourser.

«Dans le cadre d’un examen de certaines mesures financières, nous passons habituellement en revue la marge bénéficiaire nette au cours des trois à cinq dernières années pour déterminer comment se porte l’entreprise et dans quelle direction elle se dirige», explique Mme Jaillet.

Nos autres calculateurs de ratios

Partager