Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

L'ABC de la production à valeur ajoutée

Temps de lecture: 7 minutes

Partager

Dans un environnement concurrentiel, penser en termes de «production à valeur ajoutée» est une façon judicieuse de faire des affaires. En bout de ligne, vous voulez fournir le plus rapidement possible un produit ou service d'excellente qualité, au coût le plus bas. Pour cela, il vous faut éliminer ou simplifier les processus d'affaires qui n'ajoutent pas de valeur au produit ou service du point de vue du client. Cela signifie supprimer toutes les sources de gaspillage à l'intérieur de votre entreprise – surproduction, produits défectueux ou formation des employés qui laisse à désirer.

La production à valeur ajoutée repose sur 5 principes fondamentaux:

  1. La valeur est ce qui est perçu comme tel par vos clients.
  2. Décrivez vos activités afin de déterminer les processus qui engendrent du gaspillage; trouvez des moyens de les améliorer.
  3. Le flux de production devrait se dérouler en douceur, des matières premières aux produits finis. Si ce n'est pas le cas, identifiez les goulots d'étranglement et améliorez vos processus.
  4. Ne produisez que le nécessaire; évitez de stocker des marchandises. Au lieu de pousser vos produits le long de la chaîne de production, optez pour un système qui consiste à ne déclencher la fabrication qu'après réception des commandes de clients. Les produits sont conçus et fabriqués selon les besoins des clients – quantité, qualité et coût.
  5. L'amélioration continue signifie qu'il est toujours possible d'améliorer votre façon de faire des affaires, que ce soit en réduisant les délais, les coûts, l'espace, les erreurs ou les efforts.

Quels sont les avantages?

En pensant en termes de «production à valeur ajoutée», vous pouvez pousser votre entreprise à être plus productive dans un environnement concurrentiel. La mise en œuvre d'une approche de production à valeur ajoutée peut vous apporter:

  • un accroissement de la productivité de 10 % à 50 %
  • une détection plus précoce des erreurs et des problèmes liés à la qualité
  • une diminution du risque d'obsolescence
  • une réduction des besoins d'espace et des distances à parcourir
  • une accélération de la capacité de mise en marché
  • une diminution des erreurs de traitement des commandes
  • une amélioration du service à la clientèle

Cela devrait permettre:

  • des économies de coûts importantes grâce à une réduction des coûts des stocks (de 30 % à 80 %)
  • à une diminution des dommages dus à la manutention et à des coûts de manutention des matières moins élevés
  • à une réduction du délai de mise en route (de 30 % à 90 %) et du temps de réponse (de 30 % à 70 %)
  • à une réduction du taux de roulement et des coûts occasionnés par l'attrition
  • à une réduction de la paperasserie

Une initiative d'amélioration continue

L'évolution constante des attentes des clients, les méthodes et technologies nouvelles et le désir de rendre leur organisation plus efficace, plus rapide et plus économique alimentent les efforts d'amélioration continue des entrepreneurs. L'amélioration continue n'a pas de fin. Si vous voulez que ce processus donne de bons résultats, vous devez établir des objectifs clairs et cerner tous les éléments qui posent problème.

Les activités d'amélioration appartiennent à 2 catégories générales. Il y a les améliorations révolutionnaires et les améliorations progressives. Généralement, les améliorations révolutionnaires résultent des efforts d'une personne ou d'un petit nombre de personnes qui mettent de l'avant une théorie, une invention ou une technologie nouvelle pour régler un problème qui dure depuis longtemps.

Les améliorations progressives, quant à elles, sont généralement de petites améliorations graduelles qui résultent des efforts constants d'un grand nombre de personnes. Elles donnent des résultats qui, sans être spectaculaires, ont du moins l'avantage d'être durables. De nombreuses petites améliorations rapportent souvent autant, voire davantage, qu'une ou deux améliorations révolutionnaires.

Voici quelques-unes des mesures que vous pouvez prendre pour poursuivre sur cet élan:

  • Mettez en place une équipe de gens responsables.
  • Engagez un consultant externe, comme BDC Services-conseils, pour passer en revue vos processus d'affaires. Un regard neuf peut être utile.
  • Commencez par les choses simples et moins coûteuses; il n'est pas nécessaire de vous attaquer à toute votre chaîne de production. Vous pouvez, à la place, vous centrer sur un aspect comme la réduction des stocks.
  • Sollicitez toujours la rétroaction de vos employés et mettez à leur disposition un mécanisme leur permettant d'exprimer leur opinion (p. ex., boîte à suggestions, forums).
  • Incitez tous les membres de l'organisation à améliorer graduellement et continuellement leur façon de travailler au quotidien. Récompensez les employés pour leurs efforts en ce sens.
  • Mettez l'amélioration continue à l'ordre du jour au sein de votre entreprise et veillez à ce qu'il en soit régulièrement question dans les réunions internes.
  • Assurez-vous de faire participer activement vos clients à vos initiatives. Leur point de vue n'a pas de prix, et ils peuvent vous aider à développer des produits à valeur ajoutée.
  • Surveillez votre industrie et suivez les meilleures pratiques.
  • Intégrez l'amélioration continue à votre culture d'entreprise.

Quelques outils populaires

Malgré la perception courante qui voit dans la production à valeur ajoutée un processus complexe et très coûteux, cette méthode de gestion réputée peut être simplifiée et personnalisée pour les entrepreneurs, en fonction de leurs besoins. Voici des approches et des outils de production à valeur ajoutée couramment employés de nos jours.

Système pousser-tirer

Dans le système à flux poussé traditionnel, hommes et machines sont tenus constamment occupés, poussant littéralement le produit le long de la chaîne de production jusqu'à la prochaine opération. Mais cette méthode de travail engendre du gaspillage. En mettant en œuvre un système à flux tiré, où le client contrôle ou tire ce qui est produit, on obtient un accroissement de la satisfaction de la clientèle, une réduction des stocks et des coûts, ainsi qu'une conception de produit qui évolue continuellement pour répondre à l'évolution des besoins des clients.

Durant la planification de la production, il est important de tenir compte de la complexité et de la diversité des produits. Le système à flux tiré tient pour acquis que le processus de production se déroule de bout en bout sans aucune interruption. Si votre produit est relativement simple et que la variété de produits ne pose pas de problème, un système à flux tiré pourrait constituer votre meilleure stratégie.

Analyse comparative

Celle ci vous permet de mesurer votre rendement et de vous comparer à des entreprises semblables de votre secteur. Un aspect important de l'analyse comparative consiste à mesurer votre rendement sur le plan du temps, des coûts et des ressources. En comparant vos processus vous pouvez faire les ajustements nécessaires en vue de les améliorer et de rehausser vos normes. Évaluez les différents services à l'intérieur de votre entreprise et posez vous les questions suivantes: Pourquoi un groupe arrive-t-il toujours à respecter les échéances et pas un autre? Quels processus font que ce groupe est mieux organisé? Après avoir procédé à l'analyse comparative et cerné les secteurs problématiques, cherchez avec l'aide des gestionnaires et des employés des moyens d'améliorer la situation.

Mettez en œuvre un plan d'action renfermant des objectifs qui peuvent être atteints graduellement, sur une période de temps déterminée. Revoyez et surveillez constamment en cours de route les paramètres des projets choisis. Après tout, même les plans détaillés des spécialistes de la production à valeur ajoutée prévoient une certaine marge de manœuvre. Si vous vous êtes donné la peine de bien comprendre où se situent les problèmes, vos chances de réussite sont bien plus grandes.

Kanban

Cette méthode vise à maintenir le flux ordonné des matières. Les cartes kanban indiquent à quels moments les matières doivent être commandées, en quelle quantité, à quel endroit et où elles doivent être livrées. C'est l'un des principaux outils du système JAT (juste à temps).

5S

Les 5S (qui font référence aux mots japonais d'origine) sont un autre outil utilisé de nos jours. Cette méthode d'organisation contribue à vous assurer que vous localisez les matières sans perdre de temps grâce à une usine propre et bien entretenue. Comme la mise en œuvre des 5S devrait vous permettre de gagner jusqu'à 15 % d'espace supplémentaire, cela peut vous éviter d'avoir à agrandir vos installations ou vous permettre de repousser le moment où vous devrez le faire. Après avoir appliqué les 5S, les entreprises profitent d'un accroissement de la qualité de leur production et de leur productivité.

  • S'organiser: Éliminez le désordre de façon à pouvoir trouver les choses dont vous avez besoin.
  • Situer les choses: Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place. Votre usine doit être rangée de façon systématique.
  • Nettoyer: Assurez-vous que les lieux sont impeccables et instaurez des systèmes pour qu'ils le restent.
  • Normaliser: Établissez des procédures pour maintenir la bonne organisation des lieux de travail. Assignez des tâches.
  • Suivi: Gérez votre système sur une base continue.

SMED

La méthode SMED (Single Minute Exchange of Die) est une technique utilisée pour réduire le temps de changement de l'outillage. Aussi appelée «amélioration des temps de mise en course», la méthode SMED permet d'éliminer le gaspillage. Elle vous aide à détecter les éléments contre-productifs et à déterminer quelles opérations peuvent être effectuées pendant que l'équipement est en marche et lesquelles nécessitent son arrêt. Cette méthode est idéale dans les environnements de fabrication de plus petite taille; les entreprises peuvent profiter d'une livraison accélérée, d'une réduction des stocks et d'une augmentation générale de l'efficience de l'équipement.

Partager