Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment intégrer l’amélioration continue à votre entreprise

Apprenez comment instaurer une culture qui favorise le succès continu

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Peu importe votre talent, un jour, quelqu’un tentera de vous dépasser. C’est la nature de la concurrence. Pour soutenir la concurrence, vous devez constamment vous concentrer sur la réduction du gaspillage et des inefficacités qui limitent votre entreprise.

Pour rendre votre entreprise plus efficace et améliorer sa productivité, vous devez adopter une mentalité d’amélioration continue, c’est à dire constamment remettre en question vos façons de faire et chercher activement des occasions de faire mieux, de façon plus intelligente et plus efficace.

Il y a des facteurs externes que vous ne pouvez pas contrôler, comme le taux de change ou ce que font vos concurrents, mais vous pouvez toujours améliorer vos opérations.

Pour soutenir efficacement la concurrence, il faut cerner les inefficacités de l’entreprise et s’efforcer de les réduire ou de les éliminer. C’est ça, l’amélioration continue.

Qu’est-ce que l’amélioration continue?

L’amélioration continue repose sur l’examen systématique du rendement de vos produits et processus en mettant l’accent sur une amélioration progressive et constante.

Du point de vue des opérations, l’amélioration continue est généralement axée sur la réduction du gaspillage. Pour ce faire, vous devez analyser chaque étape de vos activités et déterminer si elle ajoute de la valeur (la valeur ajoutée étant définie comme tous les éléments pour lesquels vos clients sont prêts à payer) ou si elle constitue du gaspillage.

Essentiellement, l’amélioration continue consiste à repérer et à éliminer le gaspillage et à veiller à ce que chaque aspect de vos activités ajoute de la valeur.

Voici quelques exemples d’activités d’amélioration continue:

  • un examen hebdomadaire du rendement opérationnel accompagné d’un plan d’action ciblant les problèmes qui ont la plus grande incidence
  • des ateliers de type «Kaizen» sur une cellule de fabrication pour réduire les déchets
  • les changements de conception de votre produit pour accroître son rendement par rapport à des caractéristiques clés (performance, coût, fiabilité, etc.)

Pourquoi une entreprise devrait-elle se lancer dans l’amélioration continue?

«Tôt ou tard, n’importe quelle entreprise prospère aura de la concurrence», explique Ed Ferguson, conseiller d’affaires principal, BDC Services-conseils. «C’est la nature du marché. Pour soutenir efficacement la concurrence, il faut cerner les inefficacités de l’entreprise et s’efforcer de les réduire ou de les éliminer. C’est ça, l’amélioration continue.»

Depuis plus de 20 ans, M. Ferguson aide les entreprises à tirer parti des avantages de l’amélioration continue. Son expérience lui a appris que beaucoup de nouvelles entreprises se lancent avec un excellent produit, une très bonne idée ou un excellent service et mettent d’abord l’accent sur la croissance et l’innovation sur les plans de la production, de la distribution et des ventes. Toutefois, lorsque des concurrents arrivent sur le marché, leur survie dépend de la façon dont elles s’adaptent à leurs clients et au marché.

«Il y a une grande différence entre la conception d’un bon produit ou d’un bon service et des activités efficaces, dit-il. Vous pouvez commencer par la première étape, mais, au bout du compte, pour réussir, vous devrez faire les deux.»

Quels sont les avantages de l’amélioration continue?

Voici certains des principaux avantages de l’amélioration continue:

  • amélioration du rendement des produits
  • réduction des coûts et augmentation de la compétitivité
  • amélioration de la qualité, de l’exécution et de la satisfaction de la clientèle
  • augmentation de la motivation des employés

La clé consiste à réussir à déterminer quels sont les indicateurs relatifs aux produits et aux processus qui vous permettent d’être concurrentiel et de bâtir une culture axée sur leur amélioration continue.

L’amélioration continue vise exclusivement la création de valeur pour les clients finaux.

Comment puis-je mettre en œuvre l’amélioration continue dans mon entreprise?

L’amélioration continue repose sur le cycle «planifier-faire-vérifier-agir» de Deming.

Cette méthode consiste en quatre étapes successives visant à créer un cycle vertueux d’amélioration continue.

La méthode planifier, faire, vérifier, agir

1. Planifier

Définir les principaux indicateurs de rendement

La première étape du parcours d’amélioration continue consiste à définir ce qui vous rendra concurrentiel sur le marché. Cette stratégie est essentielle, car elle définit les paramètres que vous devez optimiser pour réussir. Si votre stratégie consiste à être concurrentiel sur le plan des coûts ou de la valeur, il vous faudra des indicateurs qui démontrent votre rendement dans ces domaines.

Voici quelques exemples d’indicateurs de rendement clés pour une entreprise qui veut devenir plus concurrentielle sur le plan des coûts ou de la valeur:

  • efficacité de la main-d’œuvre
  • taux de défectuosité
  • livraison dans les délais
  • fiabilité des produits

En adoptant les bons indicateurs, vous vous assurez que vos efforts d’amélioration continue sont directement axés sur la création de valeur pour vos clients, ce qui rendra votre entreprise plus concurrentielle.

Fixer des objectifs

La prochaine étape du cycle consiste à établir un objectif pour chaque indicateur de rendement clé. Pour établir vos objectifs, vous devriez faire ce qui suit:

  • mesurer le rendement de vos concurrents pour établir des objectifs;
  • passer en revue votre rendement passé et analyser les périodes de rendement élevé:
    • le rendement moyen historique ne constitue pas un objectif d’amélioration continue;
    • repérer les périodes saisonnières où le rendement exceptionnel est attribuable à des facteurs externes;
  • veiller à ce que vos objectifs soient ambitieux et réalistes:
    • si votre rendement est inférieur à celui de vos concurrents, vous ne gagnerez pas;
    • des objectifs impossibles à atteindre démotiveront les membres de votre équipe, ce qui aura une incidence négative sur vos résultats.

Créer un plan pour atteindre vos objectifs

Une fois que vous savez ce que vous cherchez à réaliser, il vous reste à déterminer comment atteindre vos objectifs. Les entreprises omettent souvent cette étape cruciale.

Le fait d’augmenter progressivement les objectifs d’une année à l’autre sans établir de plan pour les atteindre ne constitue pas une recette gagnante.

Dans le cadre de votre processus de planification des activités, posez les questions suivantes à chaque service:

  • Quelles sont les initiatives nécessaires pour atteindre les objectifs?
    • N’oubliez pas d’inclure dans le plan les ressources nécessaires pour permettre à l’équipe de mener à bien l’initiative.
    • Les entreprises ont souvent recours aux services de spécialistes internes ou externes, comme des experts détenant la certification Ceinture noire Six Sigma de la méthode Lean ou des consultants externes, pour animer des ateliers de type «Kaizen» ou mener d’autres initiatives que les membres de l’équipe ne peuvent accomplir faute de temps (compte tenu de leurs responsabilités quotidiennes) ou en raison d’un manque d’expérience.

2. Faire

Mettre votre plan à exécution

L’exécution est la clé du succès. L’expression «une mauvaise stratégie bien exécutée est préférable à une bonne stratégie mal exécutée» est bien connue, et pour cause. Tout le travail accompli jusqu’à maintenant ne changera rien si vous ne faites pas preuve d’excellence sur le plan de l’exécution.

Assurez-vous que votre équipe dispose des ressources nécessaires pour mener à bien les initiatives. À l’étape suivante, il faudra effectuer des vérifications tôt et souvent et apporter des ajustements au besoin.

3. Vérifier

Mesurer le succès

À cette étape, tout le travail que vous avez accompli pour définir les bons indicateurs vous permettra de réussir. Des rencontres mensuelles pour passer en revue la progression des initiatives et vos indicateurs de rendement clés par rapport à vos objectifs permettront à l’équipe d’obtenir une précieuse rétroaction sur les initiatives qui fonctionnent et celles qui ne fonctionnent pas.

4. Agir

Perfectionner l’approche

La dernière étape consiste à prendre les mesures nécessaires pour améliorer les résultats. L’équipe a-t-elle eu de la difficulté à mettre en œuvre ses initiatives? De quelles compétences ou ressources les membres de l’équipe ont-ils besoin pour réussir? La clé consiste à régler les problèmes lorsque c’est nécessaire et à prendre des mesures pour s’assurer de l’atteinte des résultats prévus.

Comment puis-je instaurer une culture d’amélioration continue?

Comme son nom l’indique, l’amélioration continue est une quête sans fin: il s’agit d’un parcours et non d’une destination. Une fois que l’amélioration continue est intégrée à la culture d’une entreprise, les idées d’amélioration potentielles proviennent de tous les niveaux de l’organisation.

«Pour bâtir ce genre de culture, il faut du temps, souligne Ed Ferguson. Mobiliser tout le monde est un bon point de départ. Faites connaître les indicateurs de rendement et les objectifs. Encouragez les gens à faire part de leurs idées et récompensez ceux qui contribuent à l’atteinte des résultats. Il est aussi important de responsabiliser les gestionnaires.»

«L’amélioration continue vise exclusivement la création de valeur pour les clients finaux, ajoute-t-il. Une entreprise qui ajoute constamment de la valeur tout en éliminant le gaspillage est en bonne position pour réussir.»

Pour en savoir plus sur les principes de base de l’efficacité opérationnelle, lisez notre livre numérique gratuit ou remplissez un formulaire pour entamer une discussion avec l’un de nos experts et entreprendre votre parcours d’amélioration continue.

Partager