Acquisition d’entreprises: 4 questions à se poser | BDC.ca
logo BDC

Acquisition d’entreprises: 4 questions essentielles à se poser

Assurez-vous qu’une acquisition est la bonne décision stratégique pour votre entreprise

Partager

L’acquisition d’une autre entreprise peut aider la vôtre à croître et vous permettre de diversifier vos activités en vous donnant accès à une clientèle établie, à de nouveaux produits, à de l’équipement ou à des marchés, ou en éliminant un concurrent.

Cependant, une acquisition n’est pas un choix judicieux pour toutes les entreprises. Parfois, il est préférable de faire croître votre entreprise plutôt que d’en acquérir une autre.

Les acquisitions d’entreprise sont également beaucoup plus réussies lorsqu’elles sont effectuées dans le cadre d’un processus bien structuré. Selon une étude de 2019 de BDC, les entreprises qui adoptent une approche structurée lors d’une acquisition sont 94 % plus susceptibles de connaître une croissance élevée trois ans après l’acquisition.

Voici quatre questions essentielles que les entrepreneurs doivent se poser lorsqu’ils envisagent de faire une acquisition.

1. L’acquisition a-t-elle du sens?

N’achetez pas une entreprise simplement parce que vous êtes capable de le faire. Vous devez avoir une vision claire de vos attentes à l’égard de votre entreprise pour les prochaines années et savoir comment l’acquisition vous permettrait de les concrétiser.

  • L’acquisition a-t-elle plus de sens qu’une expansion, que l’octroi de licences, que le franchisage ou qu’une coentreprise?
  • Vous permettra-t-elle d’augmenter votre part de marché?
  • Améliorera-t-elle votre situation par rapport à vos concurrents?
  • Procurera-t-elle de la valeur à vos actionnaires?

Vous devez avoir une vision claire de ce que vous voulez réaliser, de la valeur que vous accordez à l’acquisition, des employés que vous désirez conserver et de la façon d’intégrer les deux entreprises.

Conseil: Évitez les achats impulsifs. Votre comptable, votre conseiller d’affaires et votre conseiller bancaire peuvent tous vous aider à déterminer si une acquisition est idéale pour votre entreprise selon votre plan stratégique global.

2. Quelles seront les répercussions sur votre entreprise?

L’acquisition d’une entreprise donne lieu à des obligations financières et à des changements opérationnels qui peuvent épuiser votre flux de trésorerie à court terme. Si ces changements ne sont pas bien gérés, votre entreprise pourrait devenir hors de contrôle.

Après avoir dressé la liste d’entreprises potentielles à acquérir, vous devriez simuler l’incidence des différents scénarios sur votre entreprise.

Vous devriez également chercher à obtenir du financement pour établir une structure vous permettant de réinvestir dans l’entreprise acquise. Chaque acquisition est différente, mais les experts conseillent généralement aux entrepreneurs d’obtenir des sources de financement diversifiées, qui peuvent comprendre un financement du vendeur, une dette à terme, un financement mezzanine et une participation minoritaire.

Conseil: Une planification adéquate vous aide à évaluer les répercussions d’une acquisition sur votre fonds de roulement et à bien structurer votre bilan.

3. Savez-vous ce que vous achetez?

Comme pour tous les achats, il faut se méfier au moment d’acquérir une entreprise. Elle pourrait trafiquer ses livres comptables ou être visée par des poursuites. Les états financiers ne reflètent pas toujours la réalité. De nombreux entrepreneurs réalisent qu’ils ont payé trop cher pour leur acquisition.

Si vous investissez dans un bon processus de diligence raisonnable, vous devriez payer un prix juste. Comme la valeur d’une entreprise est généralement fondée sur un multiple du bénéfice avant intérêts, impôts et dotations aux amortissements (BAIIDA) et des résultats de tout rajustement, le processus de diligence raisonnable vous aidera également à obtenir un prix d’acquisition juste.

Conseil: Faites vos devoirs en faisant une diligence raisonnable. Déterminez pourquoi le propriétaire vend son entreprise, qui sont ses employés et quelles sont les tendances du secteur ou de la région de l’entreprise, si ces facteurs diffèrent de ceux de votre entreprise.

4. Votre entreprise est-elle prête pour une acquisition?

Des études montrent que la plupart des fusions ne donnent pas lieu aux synergies prévues. Une partie du problème tient peut-être au fait que les entrepreneurs pensent souvent exclusivement à ce qu’ils peuvent se permettre, réfléchir au processus d’intégration.

Une solution officielle d’intégration après fusion peut aider à atteindre les objectifs de la fusion, car elle permet de mettre en place une structure de gestion de projets adéquate pour intégrer les deux entreprises.

Les 100 premiers jours du processus d’intégration sont essentiels pour retirer les avantages prévus d’une acquisition. Si vous avez un plan détaillé qui indique les éléments à intégrer et le processus à suivre, vous pourrez vous concentrer sur les éléments les plus importants du processus dès le départ.

Conseil: La technologie peut vous aider à travailler plus intelligemment. Des processus officiels fondés sur des systèmes vous faciliteront la tâche au moment d’intégrer une autre entreprise à la vôtre.

Partager

v17.9.0.10395