Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Acheter une entreprise: comment parer aux imprévus

Les occasions se multiplient avec le départ des baby-boomers. Vous devez toutefois être prudent.

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Avec le nombre important d’entrepreneurs de la génération des baby-boomers qui se dirigent vers la retraite, la conjoncture est favorable à l’acquisition d’une entreprise. Mais si vous souhaitez acheter une entreprise, il est primordial de bien vous préparer et de prendre les bonnes mesures.

Par exemple, un des facteurs les plus négligés dans l’achat d’une entreprise est le délai nécessaire pour conclure la transaction.

«Cela prend plus de temps que vous ne le croyez», souligne Matt Price, directeur général, Capital de croissance et transfert d’entreprise à la Banque de développement du Canada (BDC). «L’acquisition d’une maison est généralement l’achat le plus important qu’une personne réalise dans sa vie. Mais, pour bien des entrepreneurs, celui d’une entreprise l’est plus encore. Il faut parfois un an, voire plus, pour conclure la transaction à partir du moment où vous entamez les discussions.»

Il se peut que les acheteurs ne soient pas prêts à faire face aux questions «accessoires», comme les appelle M. Price. Ces questions incluent la mesure dans laquelle la culture de l’entreprise acquise correspondra à votre approche, combien de temps le vendeur continuera à faire partie de l’entreprise, et quel rôle il jouera.

N’hésitez pas à aborder les sujets épineux

«Les acheteurs ont tendance à éviter les discussions difficiles, ce qui est la pire chose à faire. Parlez franchement de la relation entre l’acheteur et le vendeur pendant la période de transfert et par la suite.»

Le financement de l’acquisition est évidemment un autre facteur important du transfert. Les transferts d’entreprise entraînent souvent une augmentation de la dette de l’entreprise et une baisse correspondante de la productivité en raison de paiements d’intérêts et d’autres dépenses.

Cela peut occasionner un resserrement financier après la transaction, voire une crise de liquidités.

«La plupart des entreprises ne progressent pas selon leurs prévisions financières la première année, ajoute M. Price. Vous avez intérêt à vous doter d’une structure de financement souple, qui vous protégera en cas de problème.»

Le montage financier comprend généralement votre contribution d’acheteur, un prêt accordé par une institution financière garanti par les actifs de l’entreprise et un prêt consenti par le vendeur, souvent appelé financement par le vendeur.

Essayez d’obtenir des produits de financement souples

Beaucoup d’entrepreneurs ont également recours au financement mezzanine pour compléter le montage financier. Le financement mezzanine est une solution hybride qui tient à la fois du financement par emprunt et du financement par actions; il n’est pas garanti par des actifs définis de l’entreprise, mais plutôt fondé sur ses flux de trésorerie passés et prévus.

L’un des avantages du financement mezzanine réside dans ses modalités de remboursement flexibles, qui peuvent aider à faire en sorte que votre entreprise dispose de fonds suffisants pendant la période souvent difficile suivant l’achat.

«La combinaison de solutions de financement peut avoir une incidence considérable sur le taux de rentabilité de l’acquisition et sur l’ampleur du risque que vous assumez», précise M. Price.

L’exercice d’une diligence raisonnable et la réflexion approfondie ont aidé le comptable agréé Barry Wood à procéder à l’acquisition d’Ontario Excavac, une entreprise d’excavation et de services publics. Il a examiné plus de 60 entreprises avant d’arrêter son choix.

Envisagez toutes les options

M. Wood affirme qu’il est tout aussi important de considérer toutes les options en ce qui a trait au financement.

«Avez-vous des contacts dans le domaine du financement par emprunt?, demande-t-il. Si vous songez à acheter, serez-vous en mesure de fournir seul tout le financement par capitaux propres ou aurez-vous besoin d’associés? Qui pourraient être vos associés? Leurs objectifs – du plan d’affaires à la stratégie de sortie en passant par l’échéancier – rejoindront-ils les vôtres?»

M. Wood souligne qu’il est également important de réfléchir à vos plans à long terme pour votre entreprise.

«Quelle stratégie de sortie envisagez-vous pour vous-même? Pendant combien d’années prévoyez-vous détenir l’entreprise? Ces facteurs influenceront votre stratégie d’affaires et vos décisions d’investissement.»

Leçons tirées

Analysez l’entreprise en profondeur

Les acheteurs doivent aller au-delà de l’examen des états financiers et poser des questions telles que: Pourquoi le propriétaire veut-il vendre son entreprise? La clientèle est-elle suffisamment diversifiée? Le secteur d’activité ou géographique de l’entreprise risque-t-il d’éprouver des difficultés?

Soyez patient

Envisagez plusieurs entreprises et renseignez-vous bien à leur sujet. Avec le départ à la retraire d’un nombre important de baby-boomers, le marché est favorable aux acheteurs ou le sera au cours des prochaines années.

Songez à la compatibilité

Attention de ne pas acquérir une entreprise dont la culture est incompatible avec celle de l’entreprise que vous possédez déjà; cela pourrait être très néfaste.

Fixez le bon prix

Surveillez les prix de vente des entreprises du même secteur et de la même région, et attendez qu’on vous fasse une offre raisonnable; c’est un élément essentiel, qui détermine dans quelle mesure votre achat sera profitable.

Partager