À la conquête du secteur des spas et du bien-être

Lecture de 3 minutes

Partager
Roger Sholanki, fondateur, Book4Time

Après avoir vendu sa deuxième entreprise de logiciels, Roger Sholanki, qui se décrit lui‑même comme un entrepreneur en série, cherchait un nouveau défi.

Un ancien collègue lui a alors parlé des difficultés liées à la planification dans le secteur en plein essor des spas. Intéressé, Roger Sholanki a lancé en 2004 l'entreprise de logiciels Web Book4Time.

Il raconte: «J'ai compris que les spas et centres de remise en forme avaient besoin d'un système pour gérer leurs réservations, leurs ressources et leurs thérapeutes.»

Une des croissances les plus rapides au Canada

Aujourd'hui, Book4Time sert des hôtels, complexes touristiques et chaînes de spas indépendantes de renom dans 30 pays. La société torontoise cliente de BDC Capital a enregistré une croissance de ses ventes de 667 % ces cinq dernières années et figure au classement Profit 500 des entreprises canadiennes à la croissance la plus rapide.

Pour Roger Sholanki, l'engagement de la société envers le service à la clientèle est l'un des piliers de sa croissance. Ainsi, l’entièreté de la clientèle de Book4Time a une directrice ou un directeur de compte attitré et bénéficie d'un seul point de contact pour tous ses besoins.

«Notre réussite passe par l'établissement de relations heureuses, explique l’entrepreneur; à cet égard, nous sommes très attentifs au recrutement.»

Des fonctions marketing innovantes

Roger Sholanki a aussi ajouté des fonctions marketing à son logiciel pour le différencier.

Book4Time permet de repérer dans les médias sociaux les gens qui parlent des spas, salons et massages et de leur envoyer des promotions. Le logiciel suit aussi la concurrence locale et permet de courtiser de la clientèle potentielle avec des tarifs plus avantageux, le cas échéant. Il permet également de réaliser des sondages auprès de la clientèle, de suivre la performance de l'entreprise et même de vendre des cartes‑cadeaux.

«Notre premier gros coup date de 2008, relate Roger Sholanki dont le logiciel planifie plus de 500 000 rendez‑vous par mois. Nous avons conclu avec une grande chaîne nord‑américaine de produits cosmétiques et de spas une entente à sept chiffres qui nous a donné le capital pour croître.»

Paradoxalement, ce sont les recommandations par le bouche à oreille, et non par Internet, qui font venir la clientèle. «Tout le monde se connaît dans ce secteur, explique l’entrepreneur, et les personnes qui constituent notre clientèle sont les meilleures vendeuses.»

Selon ce Fidjien d'origine, trop de propriétaires d’entreprise se fient à leur intuition pour déterminer les ressources nécessaires à leur croissance. Lui a choisi une approche plus réaliste.

Une gestion prudente de la trésorerie

«En phase d'expansion, prévient l’entrepreneur, vous risquez de gaspiller de l'argent en embauches, marketing et publicité si vous ne calculez pas adéquatement vos ventes et le rendement de vos investissements.»

«Nous regardons toujours 12 mois en avant, et les contrats que nous offrons sont aujourd'hui annuels et non plus mensuels. Cela permet de commencer l'année avec de la trésorerie en poche. Nous maintenons aussi un fonds d'urgence équivalent à trois ou quatre mois de charges opérationnelles, en cas d'imprévu.»

«Nous savons que nous pouvons aller plus loin. Grâce à notre partenariat avec BDC, nous avons libéré notre fonds de roulement pour développer des infrastructures et investir dans des embauches afin de satisfaire les contrats que nous avons déjà signés avec des hôtels.»

Entrepreneur par vocation

Roger Sholanki a toujours eu la fibre entrepreneuriale. À 13 ans, il construisait des voitures de course appelées «boîtes à savon» et les louait à son voisinage pour 25 cents.

«J'ai toujours adoré les voitures et je voulais devenir mécanicien, confie Roger Sholanki, mais ma mère m'a persuadé qu'il y avait plus de débouchés dans les TI.»

Les 5 conseils de Roger Sholanki aux propriétaires d’entreprise

  1. Assurez‑vous de différencier votre produit ou service sur le marché.
  2. Suivez vos finances de près—à chaque dollar dépensé correspond un rendement sur investissement.
  3. Faites preuve de prudence et conservez une réserve équivalente à trois ou quatre mois de charges.
  4. Embauchez des personnes intelligentes et faites preuve de leadership. Ne soyez pas une dictatrice ou un dictateur: personne n'aime travailler pour quelqu'un qui veut tout contrôler.
  5. Mettez l'accent sur le service à la clientèle—votre clientèle doit devenir votre meilleure vendeuse.
Partager