Acquisition d’un immeuble commercial: 5 conseils pour réussir

Lecture de 3 minutes

Partager

Un achat immobilier est une démarche coûteuse durant laquelle les propriétaires d’entreprise doivent faire preuve de vigilance à toutes les étapes. Sans une bonne planification, elles et ils risquent de se retrouver face à une quantité de problèmes, comme un financement insuffisant, des coûts de construction inattendus, un aménagement inefficace et des poursuites en matière d’environnement.

Même si les coûts liés à l’immobilier ont grimpé en flèche au cours des dernières décennies, les propriétaires d’entreprise gagnent encore à acheter une propriété plutôt qu’à la louer. En plus de vous éviter les augmentations de loyer, votre propriété pourrait bien prendre de la valeur. En outre, une ou un propriétaire d’entreprise a la possibilité de déduire la valeur de son prêt du revenu imposable de son entreprise, les intérêts sur l’hypothèque et la dépréciation de la valeur du bâtiment – chose impossible en cas de location.

Quelles sont donc les clés du succès d’une acquisition immobilière commerciale? Voici cinq astuces qui pourraient vous guider.

1. Comprenez le marché immobilier local

Avant de prendre la décision d’acheter telle ou telle propriété, les propriétaires d’entreprise devraient d’abord et avant tout tenir compte de l’emplacement. En effet, chaque marché local est frappé de ses propres taxes, comporte son lot de terrains et présente des problèmes environnementaux particuliers. Il faut également prendre en considération la disponibilité de la main-d’œuvre spécialisée dans la région.

2. Consultez une ou un comptable

La capacité financière est une question importante dans l'immobilier commercial d'aujourd'hui. Avant de vous adresser à une banque, vous devriez consulter une ou un comptable pour établir votre budget. Assurez-vous que votre budget inclut tous les coûts «surprises».

Les incidences fiscales des transactions immobilières peuvent aussi être complexes. C’est pourquoi il est important de consulter une ou un comptable d’expérience qui s’y connaît en transactions immobilières commerciales.

Votre comptable pourra vous dire, par exemple, si votre achat devrait être considéré comme une transaction immobilière personnelle ou d’entreprise. Parmi les autres questions à aborder, citons la planification de la relève, le financement de transition et les décisions portant sur la répartition des actifs en cas de vente.

3. Mettez de l’ordre dans votre financement

Obtenir un financement pour de l’immobilier commercial n’est pas toujours facile. Les banques rechercheront des états financiers de grande qualité et voudront avoir la preuve que les bénéfices réalisés restent bien dans l’entreprise. Tous ces facteurs joueront un grand rôle dans l’obtention du prêt immobilier souhaité.

Il est également judicieux de magasiner pour trouver le meilleur financement. N’oubliez pas que les taux d’intérêt représentent un facteur important à prendre en compte dans votre décision mais qu’il ne devrait pas être le seul. Vous devez aussi considérer d’autres éléments qui peuvent s’avérer aussi importants, sinon plus, tel que le pourcentage de l’achat que l’institution financière est prête à financer par exemple.

Vous devez aussi résister à la tentation de gagner les faveurs des institutions prêteuses en leur présentant des prévisions trop optimistes. Les problèmes de remboursement ultérieurs pourraient augmenter vos coûts et réduire votre marge de manœuvre.

4. Planifiez avec soin votre aménagement

Qu’il s’agisse d’un bâtiment existant ou à rénover, l’aménagement d’une usine a une incidence majeure sur son efficacité opérationnelle. C’est pourquoi il peut être judicieux de faire appel à une ou un spécialiste en efficacité opérationnelle qui pourra vous conseiller sur l’optimisation de votre aménagement.

5. Choisissez une entrepreneure ou un entrepreneur en construction de talent

Vous devriez rechercher des entrepreneures et entrepreneurs de qualité, qui ont une bonne réputation et qui sauront répondre à vos besoins. Parmi les caractéristiques essentielles d’une entrepreneure ou un entrepreneur de talent citons l’expérience, la rapidité d’exécution et une bonne connaissance de votre secteur.

Par exemple, si votre bâtiment doit respecter les normes du secteur alimentaire, votre entrepreneure ou entrepreneur en construction devra posséder le savoir-faire en la matière. Il faut également regarder les antécédents financiers de la constructrice ou du constructeur. Vous n’avez pas envie de vous retrouver dans une situation où, par exemple, une entrepreneure ou un entrepreneur utilise votre dépôt pour financer un contrat antérieur déficitaire. En cas de doute, procédez à une vérification du crédit.

Partager