Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Des franchises à succès… franchement écologiques

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Doug Burgoyne, Fondateur, Frogbox

On pourrait croire qu’être inondée de centaines de demandes de franchise est un rêve devenu réalité pour Frogbox, jeune entreprise en plein essor qui a son siège à Vancouver. Or, son propriétaire, Doug Burgoyne, mise plutôt sur une approche méthodique pour assurer son succès.

Frogbox loue et livre des boîtes de déménagement en plastique pratiques, abordables et écologiques. Ces boîtes font fureur auprès des clients et M. Burgoyne a persuadé deux des vedettes de l’émission Dragons’ Den, diffusée par le réseau CBC, d’investir dans Frogbox.

M. Burgoyne développe toutefois son entreprise avec prudence. Lorsqu’il a reçu toutes ces demandes de franchise initialement, il a préféré les mettre de côté, même s’il était conscient qu’elles pourraient potentiellement et facilement rapporter des millions de dollars de revenus à son entreprise.

«Pour réussir, une entreprise de franchisage doit avoir des franchisés qui réalisent des profits et paient des redevances régulières substantielles», dit M. Burgoyne, qui est titulaire d’un MBA et possède notamment de l’expérience dans la vente et le marketing de technologies de pointe.

Une alternative plus écologique

Frogbox a débuté modestement, en 2008, avec un seul camion et un employé à temps partiel qui effectuait la livraison et le ramassage des boîtes au domicile des clients, à Vancouver.

Dès le départ, l’entreprise a mis de l’avant son côté plus écologique, faisant valoir que ses boîtes en plastique évitaient aux gens d’avoir à chercher des boîtes en carton et de les mettre au rebut, ce qui leur permettait d’économiser temps et énergie et de réduire les déchets puisque chaque boîte peut être réutilisée jusqu’à 400 fois.

M. Burgoyne était persuadé que son modèle d’affaires fonctionnerait dans d’autres villes — à condition d’être appliqué correctement. Une occasion s’est présentée à Seattle, en 2009, lorsqu’une franchise de collecte d’articles indésirables 1 800 GOT JUNK s’est retrouvée, à cause de la récession, avec un excédent d’employés et de camions et des ventes en perte de vitesse. Voyant que les dépenses commençaient à dépasser les revenus, le franchisé a décidé de s’associer à Frogbox pour implanter les services de cette dernière à Seattle. Les deux entreprises partagent maintenant les locaux d’entreposage et de bureaux, et même les frais d’assurance.

L’an dernier, M. Burgoyne et un associé ont financé une troisième franchise à Toronto. Le modèle d’affaires s’est avéré payant: les revenus ont doublé entre 2009 et 2010!

Une présentation de huit minutes

Une chance en or s’est offerte à Frogbox, en mai 2010, lorsqu’elle a été sélectionnée pour participer à l’émission Dragons’ Den. Sa présentation de huit minutes — diffusée en janvier 2011 — a permis à M. Burgoyne d’obtenir des capitaux et deux nouveaux associés.

Jim Treliving, copropriétaire de Boston Pizza, et Brett Wilson, de Canoe Financial, ont versé 200 000 $ pour obtenir une participation de 25 % dans Frogbox. L’entente prévoyait que M. Burgoyne devait solliciter un investissement de la part de Brian Scudmore de 1‑800‑GOT‑JUNK et de Mike Tattersfield de Caribou Coffee. M. Tattersfield a investi 50 000 $.

Pour aider à gérer la croissance, l’entreprise a conçu un système informatique qui peut évoluer à mesure qu’elle accueille de nouveaux franchisés. Moyennant des frais mensuels, les franchisés partagent des systèmes de commande, d’ordonnancement et de facturation en ligne ainsi qu’un site Web qui peut être personnalisé pour chaque marché.

Cliente de BDC Financement, Frogbox a également rédigé des manuels d’exploitation détaillés. Ces guides pratiques expliquent aux franchisés tout ce qu’ils doivent savoir en ce qui concerne le traitement des plaintes, l’utilisation des médias sociaux, la tenue vestimentaire des employés, la façon de répondre aux appels, et ainsi de suite.

«Les franchisés profitent de nos erreurs et des leçons que nous en avons tirés, dit M. Burgoyne. Grâce à cela, l’entreprise marche comme sur des roulettes. Les clients sont heureux. Et tous les intéressés voient leurs revenus augmenter!»

Frogbox prévoit avoir 15 franchises en service avant la fin de 2011 et être présente dans les plus grandes villes du Canada et des É.‑U. d’ici quatre ans.

«Je pourrais facilement vendre 50 franchises cette année, mais une croissance trop rapide pose un réel danger. Vous devez être capable de soutenir vos franchisés, avoir des gens bien formés et adopter un rythme de croissance raisonnable. C’est à cela que nous devons notre succès.»

FROGBOX et l’environnement

  • Comme elles peuvent être réutilisées des centaines de fois, les boîtes Frogbox ont une empreinte carbonique beaucoup plus faible que les boîtes de déménagement en carton.
  • Frogbox consacre 1 % de ses revenus bruts à la restauration de l’habitat des grenouilles (les dons des franchisés sont versés localement).
  • Les véhicules utilisent du biodiésel fabriqué à partir d’huiles usées recyclées et de résidus d’huiles de cuisson.
  • Gagnante du Best Green Business Award décerné par Small Business BC.

Partager