Que prendre en compte avant de franchiser votre entreprise?

Un rendement financier solide et un modèle d’affaires reproductible sont essentiels

Lecture de 2 minutes

Partager

Le franchisage peut être une excellente façon de faire croître votre entreprise prospère, mais vous devez vous assurer que c’est la bonne solution pour vous et votre entreprise.

En optant pour le franchisage, vous concluez un contrat avec d’autres propriétaires d’entreprise qui reproduiront votre modèle d’affaires moyennant des frais. Vous pouvez ainsi faire croître votre entreprise grâce à l’investissement de vos franchisées et franchisés, mais cette façon de faire comporte des risques et des défis.

«Pour améliorer vos chances de réussite, avant d’opter pour le franchisage, vous devez tenir compte de plusieurs facteurs financiers et opérationnels», affirme Sherry McNeil, présidente-directrice générale de l’Association canadienne de la franchise.

«Nos membres représentent une cinquantaine de secteurs d’activité différents, indique Sherry McNeil. C’est dire que presque toute entreprise peut être franchisée si la ou le propriétaire l’établit en conséquence.»

Presque toute entreprise peut être franchisée si la ou le propriétaire l’établit en conséquence.

Sherry McNeil, dont l’association regroupe 700 entreprises membres représentant 40 000 franchisées et franchisés, souligne cinq facteurs importants dont vous devriez tenir compte avant de franchiser votre entreprise.

1. Avez-vous les conseillères et conseillers qu’il vous faut?

Sherry McNeil explique qu’il est important de constituer une équipe de spécialistes pour vous aider à examiner vos options de franchisage, vos dépenses potentielles et vos besoins opérationnels. Généralement, les membres de l’équipe comprennent une avocate ou un avocat, une ou un notaire, une ou un comptable, une banquière ou un banquier et une consultante ou un consultant. Chaque personne devrait posséder une expertise précise en matière de franchisage.

«On nous demande souvent s’il est possible de faire appel au spécialiste responsable de sa transaction immobilière, indique Sherry McNeil. Habituellement, la réponse est non. Mieux vaut faire affaire avec une ou un spécialiste qui s’y connaît en franchisage.»

2. Quel est le rendement financier de votre entreprise?

En tant que franchiseuse ou franchiseur, vous demanderez à d’autres propriétaires d’entreprise d’investir dans votre modèle d’affaires. Vous devrez donc leur montrer que votre entreprise a fait ses preuves en générant des profits intéressants pendant plusieurs années.

Sherry McNeil souligne qu’il importe que vous ayez un bon rendement financier continu, en précisant que les franchisées et franchisés devront non seulement gagner assez d’argent pour répondre à leurs besoins, mais aussi pour vous payer des frais et des redevances d’exploitation.

De plus, vous devrez déterminer si vous avez suffisamment de capital pour faire l’investissement initial nécessaire à l’établissement d’activités de franchisage. Les dépenses habituelles comprennent les honoraires des divers conseillères et conseillers spécialites, notamment les conseillères et conseillers juridiques, la protection de la propriété intellectuelle, les études de marché, le marketing et la publicité.

«Une ou un comptable qui se spécialisent dans le franchisage pourra vous donner une idée des montants investis par des franchiseuses et franchiseurs semblables à vous», ajoute Sherry McNeil.

3. Votre modèle d’affaires est-il reproductible?

Pour prendre de l’expansion grâce au franchisage, votre entreprise doit être dotée de procédures et de méthodes d’exploitation rigoureusement normalisées et faciles à enseigner aux franchisées et franchisés et à leur personnel. Elles doivent être codifiées dans des manuels, des tableaux de préparation et d’autres outils afin d’assurer l’uniformité dans l’ensemble de l’entreprise.

L’uniformité est essentielle pour maintenir la promesse de marque de votre entreprise auprès de la clientèle de tout votre réseau, précise Sherry McNeil.

«Que vous achetiez un Big Mac à Terre-Neuve-et-Labrador ou à Vancouver, c’est le même Big Mac qui vous est servi dans le même emballage et avec le même sourire, illustre Sherrt McNeil. Tout le personnel apprend à faire la même chose, de la même façon.»

Avant de commencer à vous franchiser, examinez soigneusement si votre entreprise se prête à la normalisation et ce que vous devrez faire pour la rendre reproductible.

4. Votre entreprise est-elle évolutive?

Vous devez également déterminer si votre modèle d’affaires peut réussir ailleurs, sous une autre direction et avec du personnel différent.

Fonctionnera-t-il dans des marchés où les habitudes, les besoins et les désirs de la clientèle peuvent différer? Votre succès actuel dépend-il de compétences qui sont propres à vous, en tant que propriétaire, ou à votre personnel clé? Serez-vous en mesure de trouver des franchisées et franchisés de grande qualité qui ont votre entreprise à cœur?

Les réponses à ces questions nécessiteront une étude de marché qui vous aidera à comprendre le fonctionnement éventuel de votre concept dans d’autres marchés ainsi qu’à découvrir les activités des entreprises concurrentes potentielles et les caractéristiques des emplacements idéaux pour vos franchises.

5. Le franchisage correspond-il à votre personnalité?

Sherry McNeil croit que les propriétaires d’entreprise devraient également se demander si le franchisage correspond à leurs préférences personnelles et à leur style de travail. Souvent, il faut passer de l’exploitation quotidienne d’une entreprise à la gestion et à l’encadrement d’un groupe de franchisées et franchisés.

«Cela ne convient pas à tout le monde, dit Sherry McNeil. Plusieurs propriétaires d’entreprise adorent s’occuper de la clientèle et de la gestion quotidienne de leur entreprise.»

Sherry McNeil souligne qu’il existe plusieurs modèles différents pour franchiser votre entreprise. Vous pouvez accorder une licence à une franchisée ou un franchisé afin qu’elle ou il ouvre un ou plusieurs établissements. L’option des entreprises promotrices régionales ou territoriales est une autre possibilité. Vous accordez alors le droit d’ouvrir des franchises dans une région donnée, comme une ville, une province ou l’ensemble du Canada.

Selon Sherry McNeil, les séminaires Franchise Your Business de l’Association canadienne de la franchise, présentés partout au pays et en ligne, sur son site Web www.cfa.ca, constituent un bon point de départ pour les propriétaires d’entreprise qui envisagent de se franchiser.

Partager