Faire croître son entreprise dans une économie ralentie

Lecture de 3 minutes

Partager

Bien qu’il soit plus difficile pour une entreprise de se développer dans un climat d’incertitude économique, si la stratégie adéquate est adoptée, les propriétaires d’entreprise peuvent prospérer, quelle que soit la conjoncture économique.

Voici sept étapes à suivre pour rester sur le chemin de la croissance.

1. Diversifiez votre clientèle

Si vous tirez la majeure partie de vos revenus d’un ou de deux entreprises clientes, votre entreprise pourrait être en péril si elles éprouvent des difficultés financières.

Une étude de BDC révèle qu’une diversification même modeste conduit à de meilleurs résultats financiers, peu importe la taille de l’entreprise. Les entreprises les plus diversifiées enregistrent, et de loin, la croissance la plus rapide.

2. Ne négligez pas votre meilleure clientèle

S’il demeure important de diversifier sa clientèle, il est sage d’accorder une attention particulière à sa meilleure clientèle. En cultivant des liens avec cette dernière et en s’assurant de sa fidélité, les propriétaires d’entreprise peuvent poursuivre leur croissance avec elle.

Connaître sa clientèle signifie aussi que vous devez être au fait des tendances du marché. Demandez-vous quelles sont les tendances de consommation clés que vous devriez suivre et agissez en conséquence afin de continuer à être l’entreprise fournisseuse préférée de votre meilleure clientèle.

3. Prenez les devants en matière de marketing

Aucun produit ou service ne se vend de lui-même, surtout en période de récession. Et le bouche-à-oreille se révèle parfois insuffisant pour l’expansion d’une entreprise. Vous devez définir et promouvoir ce qui vous distingue.

Pensez à concevoir une stratégie de marketing bien définie qui cerne votre clientèle cible, utilise les tactiques pertinentes pour la rejoindre et se sert de mesures quantifiables pour analyser vos résultats.

4. Prenez du recul pour vous concentrer sur les objectifs stratégiques

On se laisse facilement absorber par les activités courantes au détriment du plan stratégique. Cette attitude peut conduire à l’échec. Il est essentiel de ne pas perdre de vue sa mission ni ses valeurs lorsqu’on prend des décisions d’exploitation courante. Sachez quelles sont vos forces, quel est votre but et comment vous comptez l’atteindre. Assurez-vous aussi de documenter, de mettre à jour et de partager votre plan stratégique.

5. Mettez l’accent sur une attitude positive au sein de votre personnel

Chaque membre du personnel a besoin de formation et d’encadrement pour comprendre votre stratégie et promouvoir l’entreprise spontanément à chaque occasion qui se présente. Quand vous embauchez des personnes, cherchez celles qui ont les compétences requises, mais aussi l’attitude souhaitée.

6. Surveillez constamment votre trésorerie

La plupart des propriétaires d’entreprise s’attachent à gérer les résultats en suivant de près les ventes, la marge brute et les dépenses. Mais elle et ils font souvent peu de cas de la gestion des flux de trésorerie. Vous devriez prévoir chaque mois l’évolution financière et surveiller vos progrès durant l’année. Il est également important de contrebalancer les besoins à court terme et à long terme avec des sources de revenus à court et à long terme.

Si vous voyez poindre des difficultés à l’horizon, discutez-en aussitôt avec votre banque. Ne la surprenez jamais avec une mauvaise nouvelle.

7. Trouvez l’équilibre entre l’instinct entrepreneurial et l’analyse factuelle

Tâchez de cultiver l’enthousiasme et la spontanéité afin de réagir rapidement, mais préparez-vous et fondez vos décisions sur des faits plutôt que sur votre instinct. Ne commettez pas l’erreur trop fréquente de ne pas tenir compte de la rétroaction du marché ou de l’analyse des faits.

Modifiez vos méthodes avant qu’elles ne deviennent désuètes. Soyez réceptif aux signes avant-coureurs de difficultés. Évoluez et développez-vous en optimisant vos systèmes et en adoptant des pratiques exemplaires et les dernières technologies.

Partager