Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

5 conseils essentiels pour créer un plan d’entreprise solide

La planification est essentielle pour favoriser la collaboration entre plusieurs unités d’affaires et filiales et l’adoption d’une vision commune

Temps de lecture: 3 minutes

Partager

Bon nombre d’entreprises comptant plusieurs unités d’affaires ou filiales sont aux prises avec cet épineux problème: comment faire en sorte que tout le monde soit sur la même longueur d’onde? Comment coordonner toutes leurs activités, profiter au maximum des synergies et diriger l’ensemble de l’organisation vers des objectifs communs?

La réponse: il faut d’abord établir un plan d’entreprise. On confond souvent le plan d’entreprise avec le plan stratégique et le plan d’affaires, mais ce n’est pas la même chose. Les entreprises matures ou complexes ont souvent besoin de ces trois plans. Cependant, l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’entreprise solide constitue un processus complexe qui déraille souvent.

Vous devez vous assurer de tirer parti de chaque unité d’affaires à l’échelle de l’entreprise.

«Les unités d’affaires ou les filiales fonctionnent souvent en vase clos», explique Rony Israel, conseiller d’affaires principal à BDC Services-conseils, qui se spécialise dans les conseils en planification stratégique. «Un plan d’entreprise efficace brise cette mentalité, favorise la collaboration et les synergies et unit l’ensemble de l’entreprise autour d’une vision à long terme.»

M. Israel donne cinq conseils essentiels pour créer un plan d’entreprise solide.

1. Un plan d’entreprise n’est pas un plan stratégique ni un plan d’affaires

Le plan d’affaires explique comment une entreprise ou un projet, qu’ils soient nouveaux ou existants, génèrent des revenus . Il est mis en œuvre au quotidien, y compris le budget et les ressources nécessaires.

Le plan stratégique est un plan qui définit l’orientation de l’entreprise. Il décrit sa situation actuelle, la situation future visée et la façon de passer d’une situation à l’autre.

Le plan d’entreprise ressemble au plan stratégique, à la différence que le plan d’entreprise oriente une entreprise plus complexe avec plusieurs unités d’affaires ou filiales. Il décrit l’orientation générale de l’entreprise et la feuille de route pour prendre cette direction. Il comporte les mêmes composantes qu’un plan stratégique, mais il porte uniquement sur l’entreprise dans son ensemble et sur les services partagés par les différentes unités d’affaires, comme le marketing, les ressources humaines et les finances.

Il définit également, pour chaque unité d’affaires ou filiale, les grands principes directeurs que celle-ci peut ensuite utiliser pour élaborer son propre plan stratégique.

2. Exemple de plan d’entreprise

La planification d’entreprise commence par la haute direction ou l’équipe de direction de l’entreprise, qui comprend habituellement le PDG et les chefs de chaque unité et de tous les services partagés. Ce groupe élabore une vision et des objectifs pour l’ensemble de l’entreprise et des services partagés, ainsi qu’un plan d’action pour les atteindre.

Les chefs des unités présentent ensuite le plan d’entreprise à leurs équipes afin d’élaborer un plan stratégique pour réaliser la vision et les objectifs de l’entreprise dans son ensemble. Enfin, ces plans stratégiques sont de nouveau soumis à l’équipe de direction aux fins de validation et d’approbation.

Il est important d’avoir une vue à plus long terme de l’ensemble de l’organisation.

Imaginez une entreprise de construction comptant trois divisions. L’une d’elles se consacre à la démolition et à l’enlèvement des déchets de construction, une autre approvisionne les chantiers de construction en ciment, et une troisième fournit des matériaux d’aménagement paysager.

Les cadres supérieurs élaborent un plan d’entreprise avec la vision de devenir un guichet unique et un fournisseur de services de construction de premier plan dans la province. Les projets du plan comprennent le développement de synergies entre les unités, comme:

  • demander aux unités de réaliser des ventes incitatives de produits ou de services offerts par des unités sœurs auprès des clients et de faire appel à des unités sœurs comme fournisseurs potentiels;
  • permettre aux employés d’être détachés d’une unité à l’autre à des fins de perfectionnement professionnel.

L’entreprise fera également l’acquisition d’une entreprise de déneigement qui deviendra une quatrième unité d’affaires.

Chaque chef d’unité travaille ensuite avec son équipe à l’élaboration du plan stratégique de l’unité, avec des initiatives afin de soutenir le plan d’entreprise. Les initiatives des différents plans stratégiques comprennent la mise à jour du parc de camions, la réalisation d’un exercice d’efficacité opérationnelle et l’acquisition d’une entreprise de démolition concurrente pour étendre la portée commerciale. (Les fusions et les acquisitions peuvent avoir lieu aux niveaux organisationnel et stratégique.)

Le même processus s’appliquerait si l’entreprise était structurée comme une société de portefeuille avec des filiales indépendantes.

«Vous devez vous assurer de tirer parti de chaque unité d’affaires à l’échelle de l’entreprise», souligne M. Israel.

3. Comment élaborer un plan d’entreprise

Un plan d’entreprise comporte généralement les mêmes éléments qu’un plan stratégique:

  • un sommaire;
  • une description de l’entreprise;
  • les énoncés de valeurs, de vision et de mission;
  • une analyse stratégique de l’environnement interne et externe;
  • une analyse FFOM (forces, faiblesses, opportunités et menaces);
  • une description des objectifs de l’entreprise et de ses projets pour les atteindre;
  • un plan d’action de 12 mois qui énumère les initiatives précises, les personnes qui les réaliseront, un échéancier et des indicateurs de rendement clés (IRC) pour suivre les progrès.

4. Comment mettre en œuvre un plan d’entreprise

Le processus de mise en œuvre du plan d’entreprise est semblable à celui du plan stratégique et fait face aux mêmes défis, qui souvent font dérailler même les meilleurs plans.

Le manque de suivi constitue un des problèmes les plus courants. La haute direction devrait tenir des réunions régulières (habituellement chaque mois) pour passer en revue les progrès du plan d’action et les IRC, prendre note des écarts, reconnaître les réussites et apporter les corrections nécessaires.

Un examen plus approfondi devrait être effectué chaque trimestre et le plan devrait être revu en profondeur et mis à jour chaque année au moyen d’un nouveau plan d’action pour les 12 prochains mois. Les réunions à l’échelle de l’entreprise devraient également porter sur la progression des plans stratégiques de chaque unité ou filiale.

Il est également important de mesurer et d’encourager les progrès. Par exemple, les IRC pourraient mesurer le nombre de clients que chaque unité recommande à des unités sœurs, ou le nombre d’employés affectés aux unités sœurs à des fins de perfectionnement personnel.

La rémunération au rendement peut être divisée en trois parties: une partie liée à l’atteinte des objectifs de l’unité, une autre, à l’atteinte des objectifs du plan d’entreprise et une troisième, aux objectifs des unités sœurs. «Ainsi, les dirigeants de chaque unité auront davantage tendance à communiquer régulièrement avec les autres chefs des unités pour suivre leur progression et voir s’ils ont besoin d’aide, explique M. Israel. Les mesures et les incitatifs stimulent le comportement.»

5. Une dernière remarque sur l’échéancier du plan d’entreprise

L’échéancier d’un plan d’entreprise est généralement plus long que celui d’un plan stratégique. Par exemple, si les unités d’affaires ou les filiales ont des plans stratégiques sur deux à trois ans, le plan d’entreprise peut s’étendre sur trois à cinq ans. Si les plus petites entités planifient sur trois à cinq ans, le plan d’entreprise peut alors s’étendre sur cinq ou dix ans.

«Le plan d’entreprise regarde toujours un peu plus loin, dit M. Israel. Il est important d’avoir une vue à plus long terme de toute l’organisation. Les unités peuvent s’adapter plus rapidement que les grandes entreprises.»

Partager