Devenir entrepreneure ou entrepreneur: avez-vous ce qu'il faut?

Lecture de 4 minutes

Partager

«Est-ce que j'ai ce qu'il faut pour réussir en affaires par mes propres moyens?» Plusieurs personnes parmi nous se sont posées cette question au cours de leur carrière.

Pour y répondre, vous devriez peut-être commencer par déterminer si vous possédez les traits et les motivations qui font de nous des propriétaires d’entreprise susceptibles, déclare Yvon Gasse, professeur titulaire et directeur du Centre d'entrepreneuriat et de PME à l'Université Laval. Yvon Gasse a collaboré avec BDC au développement de l'outil d'autoévaluation du propriétaire d’entreprise qui aide les personnes intéressées à mieux mesurer leur potentiel entrepreneurial.

«Bien que de nombreux facteurs – comme votre situation personnelle et le moment choisi – entrent en ligne de compte, les recherches démontrent que les gens qui ont l'esprit d'entreprise ont souvent en commun certains traits caractéristiques bien précis», souligne Yvon Gasse.

Principaux facteurs de motivation

En guise d'exemple, Yvon Gasse attire l'attention sur 3 «facteurs de motivation», entre autres, qui incitent en premier lieu les gens à envisager une carrière entrepreneuriale.

1. Besoin de se réaliser

«La notion de défi est importante pour les entrepreneures et entrepreneures. Ces personnes éprouvent souvent un besoin impérieux de fixer des objectifs et d'atteindre des buts spécifiques. Elles prennent tout naturellement les mesures nécessaires pour arriver à leurs fins et veulent obtenir une rétroaction rapide», croit Yvon Gasse.

2. Besoin d'exercer une influence

«Souvent, les propriétaires d’entreprise en puissance veulent avoir une influence sur les gens et sur les événements. Certes, le désir de faire de l'argent les motive, mais au bout du compte, ils et elles veulent avoir une incidence sur les gens par l'intermédiaire de leur entreprise. Les propriétaires d’entreprise souhaitent peut-être aussi modeler le cours des choses, par exemple en achetant une autre entreprise ou en étendant leurs activités à la Chine.»

3. Autonomie

«Un autre élément qui motive les gens à emprunter la voie de l'entrepreneuriat est le désir d'indépendance, indique Yvon Gasse. Vous voulez être votre propre patrone ou patrion et sentir que vous êtes maître de votre destinée. L'indépendance est un ressort puissant pour les gens qui désirent créer leur propre entreprise et réaliser leurs rêves.»

Quelques traits caractéristiques importants

En plus des facteurs de motivation qui précèdent, Yvon Gasse affirme que les propriétaires d’entreprise possèdent des traits particuliers qui font qu'ils ou elles sont plus susceptibles de fonder une entreprise. En voici quelques-uns:

1. Persévérance

«Les propriétaires d'entreprise sont généralement bien décidés à vaincre les obstacles et à mener à bien leurs projets envers et contre tout. Ils et elles arrivent à surmonter les frustrations et les problèmes et font preuve de persévérance, dit Yvon Gasse. Vu les défis que pose l'environnement des affaires complexe d'aujourd'hui, cette caractéristique est plus importante que toute autre.»

2. Confiance en soi

«Les propriétaires d’entreprise ont de l'assurance et font confiance à leur intuition. Cette confiance en soi les aide à traverser les périodes difficiles et les pousse à atteindre des objectifs ambitieux», dit Yvon Gasse. Les gens qui manquent d'assurance hésitent et ne sont pas aussi disposés à prendre des risques calculés, ajoute le professeur titulaire.

3. Créativité

Un autre trait dont Yvon Gasse souligne l'importance est la créativité. «Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne la capacité des entrepreneures et entrepreneurs à trouver des façons originales d'identifier les occasions d'affaires. Les propriétaires d’entreprise discernent d'instinct les lacunes du marché et sont capables de trouver des produits et services uniques pour combler une demande», fait valoir Yvon Gasse.

4. Tolérance à l'ambiguïté

«Les propriétaires d’entreprise sont à l'aise avec l'ambiguïté et capables de prendre des décisions même lorsqu'ils ou elles n'ont pas en main toute l'information nécessaire. Par exemple, il peut arriver que vous vendiez des produits ou services dans un marché relativement peu connu. Ce genre d'incertitude peut être très stressant pour la plupart des gens, mais les entrepreneures et entrepreneurs apprennent à composer avec», estime le directeur du Centre d’entrepreneuriat à l’Université Laval.

5. Attitude vis-à-vis de l'échec

«Beaucoup de propriétaires d'entreprise ont subi de nombreux échecs et acceptent ceux-ci comme faisant partie du processus normal d'apprentissage, dit Yvon Gasse. Au lieu de voir l'échec comme une catastrophe, les propriétaires d’entreprise tirent des leçons de leurs erreurs et retiennent les pièges à éviter à l'avenir. Lorsque les propriétaires d’entreprise échouent, ils et elles se relèvent et se remettent vite en selle.»

6. Pragmatisme (ce sont des gens d'action)

«Les entrepreneures et entrepreneurs ne se reposent pas sur leurs lauriers et leur désir d'atteindre leurs objectifs par des actions concrètes les domine, ajoute Yvon Gasse. Ils et elles veulent s'attaquer aux choses sérieuses et ne remettent pas à plus tard les tâches difficiles. Ce vif désir de réaliser leurs objectifs et d'obtenir rapidement des résultats est une caractéristique qu'on retrouve souvent chez les personnes qui veulent diriger leur propre entreprise.»

Avant de faire le grand saut

Si vous croyez avoir la motivation et les caractéristiques nécessaires pour devenir une entrepreneure ou un entrepreneur, Yvon Gasse vous recommande avant tout de vous doter d'un plan d'affaires clair. «Il est important de ne pas voir votre plan d'affaires simplement comme un moyen d'attirer du financement, car il joue en fait un rôle beaucoup plus large. Idéalement, un plan d'affaires devrait être un guide qui indique l'orientation que vous voulez donner à votre entreprise. Il devrait démontrer que vous avez fait des recherches sérieuses, que vous comprenez votre marché et que vous serez bel et bien en mesure de générer des affaires. Une fois votre plan en place, vous pourrez aller de l'avant avec plus de confiance», conclut le professeur titulaire.

Partager