Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Une meilleure gestion de trésorerie: les avantages pour cet entrepreneur

En assurant une meilleure gestion de sa trésorerie au quotidien, Michael Whittaker a pu rendre son entreprise plus résiliente et rentable

Temps de lecture: 4 minutes

Partager

Michael Whittaker

En 2013, l’entreprise Bonté Foods de Michael Whittaker a subi un dur revers. Bonté Foods, la division des mets préparés de Bonté, un des plus importants fabricants de charcuterie des provinces de l’Atlantique, a perdu son principal client, un gros transporteur aérien.

Les choses auraient cependant pu être pires, bien pires. Quelques années auparavant, M. Whittaker avait déployé des efforts considérables pour remanier la gestion de trésorerie et restructurer les activités de Bonté, rationalisant l’entreprise et la rendant plus résiliente.

Il savait que Bonté, située à Dieppe, en banlieue de Moncton, au Nouveau-Brunswick, survivrait et se remettrait de la perte de son client.

Bonté Foods est surtout connue pour ses charcuteries offertes dans les épiceries et auprès de distributeurs de services alimentaires à l’échelle nationale ainsi que pour ses viandes qui sont vendues par la chaîne de restaurants Greco Pizza (appartenant à sa société mère, Trucorp Investments).

Bonté a remis de l’ordre dans ses finances après avoir éprouvé de graves problèmes de trésorerie en 2006 et en 2007. «Nous avons appris à surveiller très attentivement nos liquidités, raconte M. Whittaker, président de Bonté Foods et de Trucorp. Nous gérons nos débiteurs, nos créditeurs et nos stocks beaucoup plus rigoureusement.»

L’entreprise a soigneusement examiné les raisons à l’origine de ses problèmes de trésorerie. Elle a ensuite restructuré ses activités, se défaisant notamment des divisions peu rentables et demandant aux clients d’accepter des prix rajustés à la hausse pour mieux tenir compte de ses coûts.

Un bond des ventes de 36 % grâce à une meilleure gestion de trésorerie

Grâce à ces mesures, les ventes de la division des viandes de Bonté ont augmenté de 36 % depuis 2009. Les marges brutes de l’entreprise ont grimpé de presque 6 %.

Pas mal pour une entreprise qui a dû solliciter l’aide de l’Unité d’intervention en restructuration de BDC, et qui a obtenu un report des remboursements de capital sur son prêt en 2007. (Bonté a maintenant retrouvé des bases financières solides et rembourse ses prêts.)

Les expériences de Bonté montrent à quel point la gestion de trésorerie peut être complexe pour un entrepreneur. La gestion de trésorerie se déroule à plusieurs niveaux en même temps, des comptes débiteurs et créditeurs jusqu’aux questions plus générales concernant le modèle d’entreprise, en passant par les stocks et le contrôle des dépenses.

Créer des prévisions financières

Une bonne gestion de trésorerie commence par l’établissement de prévisions financières suivi d’une surveillance étroite des résultats financiers, dit Sophie Gauthier, directrice régionale, Comptes spéciaux à BDC au Canada atlantique, qui a travaillé de près avec Bonté durant sa restructuration.

Vous devez établir vos prévisions financières en réfléchissant d’abord à vos projets pour l’année à venir – en particulier les dépenses importantes comme l’achat d’équipement ou l’acquisition d’une entreprise. En vous basant sur ces plans, vous devriez préparer un état des résultats et un bilan prévisionnels et des prévisions de trésorerie mensuelles.

Envisagez différents scénarios (optimiste, plus probable et pessimiste) afin de pouvoir anticiper l’impact de chacun, suggère Jorge Henao, conseiller d’affaires principal de BDC, qui donne aux entrepreneurs des conseils sur la gestion financière.

Obtenir d’avance du financement

Vos prévisions devraient également indiquer vos besoins en financement pour la prochaine année. Une fois ceux-ci établis, vous pouvez consulter votre banquier pour demander des marges de crédit ou des prêts à terme.

Comparez chaque mois vos prévisions avec les résultats pour comprendre la cause des écarts et réagir en conséquence, conseille Mme Gauthier.

Par exemple, si les ventes sont plus faibles que prévu, vous pourriez réduire les coûts, reporter les dépenses discrétionnaires ou demander un sursis à vos fournisseurs.

De faibles marges bénéficiaires peuvent aussi occasionner rapidement des problèmes de trésorerie. Il est fréquent que les entrepreneurs ne tiennent pas compte de tous les frais indirects ou qu’ils fixent simplement des prix trop bas pour générer un niveau de profit acceptable.

Michael Whittaker

Un bel avenir

Bonté a mis en pratique bon nombre de ces conseils lorsqu’elle a connu des difficultés de trésorerie en 2006 et en 2007. Elle a amélioré ses marges bénéficiaires en se départissant des divisions moins rentables.

«Nous nous sommes concentrés sur les viandes, notre compétence fondamentale», dit M. Whittaker.

Voyant que la tarification ne reflétait pas les coûts accrus par suite de l’expansion et de l’acquisition, Bonté a proposé à ses clients une hausse de prix substantielle. La plupart ont accepté.

L’entreprise a aussi embauché un consultant externe pour étudier et aider à rationaliser ses activités. Cet effort a permis d’améliorer l’efficacité de la production et la gestion des comptes créditeurs et débiteurs en plus de déboucher sur l’adoption de la gestion des stocks juste-à-temps.

«Les changements ont accéléré les ventes, haussé les marges et outillé Bonté pour surmonter les difficultés inattendues, soutient M. Whittaker. Nous avons maintenant une entreprise vigoureuse, à l’avenir prometteur.»

5 étapes pour mieux gérer la trésorerie

  1. Recouvrez les débiteurs le plus rapidement possible, même si vous devez pour cela offrir une modeste remise.
  2. Surveillez attentivement votre trésorerie chaque mois et comparez les résultats mensuels et trimestriels avec vos prévisions.
  3. Utilisez des prêts à terme plutôt que votre fonds de roulement ou votre marge de crédit pour l’achat d’immobilisations (équipement, machinerie, etc.) ou les projets immobiliers.
  4. Essayez d’obtenir une prolongation des délais de paiement. Mais, en échange, améliorez vos relations avec les fournisseurs.
  5. Obtenez d’avance du financement. N’attendez pas de manquer de liquidités.

Pour en savoir plus sur la gestion des flux de trésorerie et découvrir des histoires réelles d’entrepreneurs, téléchargez gratuitement ce livre intitulé Maîtrisez votre trésorerie: guide pour les entrepreneurs.

Partager