Conseils pour accroître les liquidités de votre entreprise

Lecture de 2 minutes

Partager

Une bonne gestion de trésorerie est un des éléments les plus importants qui soient pour bâtir une entreprise saine et vigoureuse.

La gestion de trésorerie n’a rien de sorcier et en vaut largement la peine, car elle peut aider à éviter les faux pas financiers, affirme Nigel Robertson, un cadre et formateur de BDC spécialisé dans la gestion financière.

Préparez des prévisions de trésorerie

La première étape consiste à établir un budget de trésorerie pour l’année à venir. Consignez dans un chiffrier les encaissements et les décaissements mensuels ainsi que les acquisitions d’immobilisations importantes et les besoins de financement prévus.

Comparez ensuite vos prévisions avec les résultats pour repérer les écarts et vous assurer que votre entreprise disposera de liquidités suffisantes pour couvrir les dépenses.

Utilisez votre budget de trésorerie pour vérifier différents scénarios hypothétiques et voir l’incidence que pourrait avoir, par exemple, une hausse des prix, un achat de machinerie ou l’abandon des mauvais payeurs et payeuses.

Un budget de trésorerie aide à répondre aux questions stratégiques

«C’est un outil tactique qui peut servir à résoudre des questions stratégiques», dit Nigel Robertson. «À la portée de chaque propriétaire d’entreprise, il vous donne des moyens dignes d’une grande entreprise.»

Vous êtes maintenant en état de prendre des mesures pour accroître les liquidités dans votre entreprise. Nigel Robertson propose une série de tactiques que vous pouvez employer pour réaliser cet important objectif.

  • Demandez un prêt commercial – Si vous financez vos projets de croissance (achat d’équipement, etc.) à même vos liquidités, votre entreprise pourrait éventuellement être à court d’argent. Obtenez plutôt un prêt commercial à versements fixes, qui facilitera votre planification budgétaire.
  • Liquidez des stocks – Beaucoup d’entreprises tiennent de vieux stocks qui gaspillent de l’espace. Défaites-vous, même à perte, des articles invendus.
  • Faites le ménage dans vos produits – Songez à vous défaire des produits «peu vendeurs». Une rotation plus rapide des stocks pourrait vouloir dire des intérêts moins élevés sur votre marge de crédit et plus d’argent dans vos poches.
  • Vendez des actifs – Y a-t-il du matériel, des machines ou d’autres actifs inutilisés que vous pourriez vendre pour générer des liquidités? Vous pouvez même libérer de l’espace et le louer à une autre entreprise.
  • Débarrassez-vous des mauvais payeurs – Songez à laisser tomber les clientes et clients qui tardent à payer, se plaignent constamment ou retournent souvent des produits. Ces clientes et clients accaparent de l’attention et des ressources qui seraient mieux employées avec votre meilleure clientèle.
  • Parlez à votre banque – Si vos finances sont serrées, voyez si vous pouvez obtenir de votre banque un report temporaire des versements de capital.

Nigel Robertson offre aussi quelques idées pour préserver les liquidités de votre entreprise.

  • Pensez «rémunération variable» et «heures réduites» – Liez une partie de la rémunération des membres du personnel au rendement de l’entreprise. Si les liquidités se font rares, songez à réduire temporairement leur heures.
  • Renégociez votre bail – Demandez à la ou au propriétaire de renégocier votre bail ou proposez-lui d’effectuer des paiements réduits maintenant et de combler la différence au cours des prochains mois.
  • Obtenez des délais de paiement plus longs – Proposez à vos fournisseuses et fournisseurs de payer un peu plus (disons 1 %) si elles et ils vous accordent davantage de temps pour payer.

Pour comparer la performance financière de votre entreprise à celle de votre industrie, consultez nos outils financiers d’analyse comparative.

Partager