Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment atténuez les risques en planifiant sa croissance

Temps de lecture: 5 minutes

Partager
Karl Wirtz

Karl Wirtz, président, WG Pro-Manufacturing

Pendant la récession du début des années 90, Karl Wirtz avait déployé des efforts considérables pour tenir à flot son agence de placement temporaire. Un jour, il a appris avec consternation que son dernier gros client s’apprêtait à sous-traiter ses opérations d’emballage plutôt que de continuer de recourir aux services des employés temporaires de M. Wirtz.

S’il perdait ce contrat, son agence serait vite obligée de fermer ses portes. C’est alors qu’il a eu l’idée de demander au client de lui confier le travail d’emballage en sous-traitance. En quelques semaines à peine, WG Pro-Manufacturing a vu le jour.

Karl Wirtz avait 29 ans lorsqu’il a fait le saut en démarrant une entreprise d’emballage. Il a loué un entrepôt, acheté de l’équipement et embauché du personnel en ayant un unique contrat pour seule garantie.

«J’ai foncé et j’ai bâti cette usine – j’ai signé des baux, fondé l’entreprise et embauché du personnel, raconte-t-il. Environ six mois après le début du projet, alors que je marchais dans l’usine, bloc-notes en main, je me souviens d’avoir croisé un chariot élévateur et de m’être dit: je suis propriétaire de cette usine et je recueille des onnées pour évaluer l’efficacité de ma chaîne de production. C’est formidable !»

M. Wirtz raconte qu’il était intrépide dans les premières années de WG Pro-Manufacturing. L’entreprise, située à Brampton, en Ontario, emballe des produits pour le compte de fabricants et exploite une boulangerie-pâtisserie. Elle compte aujourd’hui 245 travailleurs et les ventes de ses cinq sites de production atteindront environ 16 millions de dollars cette année.

Étudiez les opportunités de croissance avec soin

«Lorsque vous êtes dans la vingtaine, vous avez l’impression d’être un surhomme, poursuit M. Wirtz. Le risque ne m’effrayait pas, j’étais très audacieux.»

Maintenant âgé de 53 ans, l’entrepreneur admet avoir changé. Il aspire toujours à faire croître son entreprise mais, vu l’importance des enjeux aujourd’hui, il est devenu plus prudent. Sa famille, ses employés, ses fournisseurs et ses clients comptent tous sur lui pour prendre les bonnes décisions.

«Vous vous dites: je ne veux pas qu’une erreur de ma part nous entraîne dans un cycle baissier ou nous oblige à mettre à pied des employés ou à fermer nos portes, ajoute-t-il. Je suis étonné de constater à quel point je suis devenu craintif avec les années; ce n’était pas le cas quand j’étais plus jeune.»

Son changement d’état d’esprit n’a pas empêché M. Wirtz d’entreprendre une série d’initiatives de croissance, notamment l’achat d’une boulangerie-pâtisserie qui cible le marché américain. Il a également ouvert une nouvelle usine d’emballage à Calgary pour servir le marché de l’Ouest canadien.

C’est après avoir effectué des recherches minutieuses pour trouver les meilleures occasions de croissance pour son entreprise, et planifié comment en tirer profit, qu’il a acquis la confiance nécessaire pour prendre ces décisions audacieuses. Pour y parvenir, il a utilisé une méthodologie proposée dans le cadre du Programme direction croissance de BDC, solution qui aide les chefs de direction ambitieux à accélérer et à améliorer la croissance de leur entreprise.

Trouvez les meilleurs opportunités de croissances

De nombreux entrepreneurs évitent les projets de croissance, car ils craignent les risques associés à l’investissement de fonds, au recrutement de personnel et à l’expansion de leurs activités. David Schincariol, conseiller exécutif à BDC, indique qu’il s’agit d’une crainte toute naturelle qui peut être surmontée en effectuant la recherche, la planification stratégique et le suivi nécessaires.

«Personne ne veut perdre sa chemise ! Vous devez donc avoir l’impression que vos démarches auront des résultats prévisibles, même si elles présentent toujours des risques», explique M. Schincariol.

M. Wirtz admet avoir déjà fait l’erreur de saisir toutes les occasions dès qu’elles se présentaient, «sans distinction».

«J’en avais assez que mon entreprise ne fasse que croître et générer des revenus satisfaisants sans jamais réaliser de bénéfices élevés, dit-il. Il fallait prendre les choses en main.»

Dans un premier temps, l’équipe de BDC a effectué des recherches sur WG Pro-Manufacturing, son secteur d’activité et ses perspectives de croissance. M. Wirtz et ses cadres ont ensuite participé à une série d’ateliers qui leur a permis de dresser une liste des dix meilleures occasions de croissance.

Élaborez un plan

Après des recherches plus poussées et d’autres discussions, seules les trois perspectives les plus prometteuses ont été retenues:

  • cibler la vente des produits de boulangerie- pâtisserie de WG Pro-Manufacturing sur le marché américain, en misant sur sa capacité à produire des aliments sans noix;
  • étendre ses activités de conditionnement à forfait vers le marché sous-exploité de l’Ouest canadien plutôt qu’en Ontario, où l’entreprise est déjà bien établie;
  • accroître ses activités de conditionnement à forfait aux fins d’exportation vers les États-Unis, pour permettre aux clients de profiter de la dévaluation du dollar canadien, de la main-d’oeuvre qualifiée et de l’accès transfrontalier.

Ces initiatives constituent la charpente du plan stratégique sur trois ans qui orientera les activités de WG Pro-Manufacturing. L’entreprise met actuellement en oeuvre le plan d’action de la première année qui prévoit notamment l’embauche d’un directeur des ventes aux États-Unis et l’ouverture de l’usine à Calgary. Les membres de la direction disposent d’une liste d’étapes importantes et d’indicateurs de rendement clés pour assurer le suivi des progrès et procéder aux ajustements nécessaires.

J’en avais assez que mon entreprise ne fasse que croître et générer des revenus satisfaisants, sans jamais réaliser de bénéfices élevés. Il fallait prendre les choses en main.

Profitez d’avis extérieurs

M. Wirtz encourage les autres entrepreneurs à obtenir des conseils extérieurs pour planifier la croissance de leur entreprise.

«Les entrepreneurs ont tendance à penser qu’ils peuvent tout faire eux-mêmes, souligne-t-il. En portant un regard critique sur vous-même, vous pourrez vite déterminer vos forces et vos faiblesses. Entourez-vous de personnes qualifiées qui compenseront vos lacunes.»

WG Pro-Manufacturing occupait déjà une position concurrentielle solide sur le marché grâce à ses investissements en équipement de pointe et aux certifications de qualité obtenues pour la manipulation sécuritaire des aliments, créneau qui génère la majeure partie de son chiffre d’affaires. L’entreprise emballe aussi une foule d’autres produits, dont des appareils électroniques et des produits pharmaceutiques et de beauté.

M. Wirtz souligne que les travailleurs chevronnés qu’il emploie, dont certains comptent plus de 20 ans d’ancienneté, sont une des grandes forces de son entreprise.

3 façons d’atténuer les risques pendant la croissance de votre entreprise

1. Effectuez des recherches

Organisez une séance de remue-méninges avec votre équipe sur les occasions de croissance. Soyez créatif et audacieux, et à l’affût d’idées qui sortent du cadre de vos activités normales. Ensuite, réduisez la liste aux perspectives les plus prometteuses. Étudiez attentivement chaque option et préparez des analyses de rentabilité comprenant des prévisions financières.

2. Diversifiez vos activités

Essayez de diversifier les activités de votre entreprise. Une étude de BDC révèle qu’il existe une forte corrélation entre la diversification - des produits et services, du nombre de clients ou des marchés géographiques - et la réussite financière.

3. Obtenez de l’aide de l’extérieur

Les conseillers peuvent vous faire part de nouvelles idées et façons de faire qui atténuent les risques et vous donnent confiance en vous.

Partager