Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment établir rapidement votre présence en ligne pour générer des revenus en période de crise

Si vous ne pouvez pas livrer vos produits, vous n’avez pas vraiment de commerce en ligne

Partager

La pandémie de la COVID-19 incite plus de clients à faire des affaires en ligne, ce qui donne ainsi aux entreprises l’occasion d’établir rapidement leur présence en ligne ou de l’accroître pour faire des ventes.

Il existe de nombreuses options de plateforme vous permettant d’établir vos activités en ligne si vous ne l’avez pas encore fait. Selon Tyler Lockyer, conseiller d’affaires, BDC Services-conseils, il faut aussi tenir compte d’un certain nombre de points pour commencer à vendre ses produits.

«Durant la crise actuelle, la survie de votre entreprise reposera en grande partie sur sa présence en ligne», déclare M. Lockyer. «Grâce à un minimum de planification, tout peut être fait rapidement et efficacement.»

Voici les six principales recommandations de M. Lockyer à l’intention des propriétaires d’entreprise pour qu’ils développent leur commerce sur Internet:

1. Créez votre catalogue de produits

«Vos produits doivent passer de l’étagère du magasin à un catalogue numérique», explique M. Lockyer. «Vous devez faire connaître vos produits aux consommateurs et leur montrer à quoi ils ressemblent. Vous aurez donc besoin d’images, de descriptions et des caractéristiques des produits, comme les couleurs et les dimensions», dit-il. Tous ces renseignements constitueront une base de données des produits de votre magasin.

«Commencez à créer votre catalogue de produits immédiatement. Vous devrez avoir en main des images de vos produits prêtes pour le Web, ainsi que des descriptions précises et la liste des variantes disponibles.»

2. Qui recueille, emballe et livre vos commandes?

Lorsqu’un client achète un article en ligne, un employé doit le retirer de l’étagère et le placer dans un emballage portant une étiquette d’expédition.

«Faites-vous affaire avec un fournisseur de services d’expédition? Pouvez-vous imprimer des étiquettes de livraison? Il faut au minimum penser au processus d’exécution des commandes», conseille M. Lockyer.

«Comment vous y prendrez-vous pour livrer ces produits?

Votre personnel de vente au détail peut-il être réaffecté au traitement des commandes en ligne pour vous aider à expédier vos produits?», demande-t-il.

N’oubliez pas que Postes Canada et d’autres services de livraison peuvent être surchargés de travail. Si vous ne faites pas déjà affaire avec un fournisseur de services de livraison, il peut être difficile d’en trouver un pour livrer votre produit.

«Si vous ne pouvez pas livrer votre produit, alors vos activités en ligne n’existent pas vraiment.»

3. Comment recevrez-vous les paiements?

Si vous vendez la plupart de vos produits en ligne pendant cette période, quels types de paiement accepterez-vous?

«Quel est votre plan pour gérer les fonds liés à une transaction?», demande-t-il. «De quelle façon ces fonds seront-ils versés dans votre compte bancaire?»

Bien qu’il existe plusieurs options pour percevoir un paiement en ligne, et que les plateformes facilitent souvent la tâche, certaines de ces options sont assorties de frais de transaction plus élevés que d’autres ou requièrent une connexion à un compte bancaire d’entreprise.

Durant la crise actuelle, la survie de votre entreprise pourrait reposer en grande partie sur sa présence en ligne.

4. Frais, tarification et politiques

Selon M. Lockyer, vous devrez tenir compte de l’incidence qu’auront vos nouvelles dépenses d’entreprise, telles que les frais de transaction en ligne ou les coûts de traitement irrécupérables, sur le prix de vos produits.

«C’est également le bon moment de réaliser un audit concurrentiel en ligne pour connaître les prix qui ont été fixés sur le marché.»

Vous devrez examiner (et peut-être) réviser votre stratégie de tarification des produits lorsque vous ferez votre entrée dans le monde de la vente en ligne.

Souhaitez-vous offrir la livraison gratuite pour attirer les consommateurs? Devez-vous ajuster vos prix compte tenu de la situation? Vos politiques actuelles en magasin tiennent-elles compte de ces situations?

5. De quelle façon gérerez-vous le service à la clientèle?

D’après M. Lockyer, il se peut que vos clients vous posent des questions tout à fait différentes de celles auxquelles vous avez l’habitude de répondre, et ce, dans un nouveau format. Une personne devra surveiller les questions qui proviennent de votre boutique en ligne.

«Maintenant, vous devrez répondre aux gens d’une manière différente. Soyez prêt à répondre aux questions sur les achats en ligne.»

De plus, la plupart des plateformes de commerce électronique comporteront un certain niveau d’automatisation des courriels. Veillez à définir correctement les attentes de vos clients dans vos courriels automatisés (confirmation de commande, avis d’expédition, etc.).

6. Importance de la technologie

«Si vous avez déjà établi votre présence en ligne, vous devez vous assurer que votre site Web est transactionnel», affirme M. Lockyer. Plusieurs options nécessitent une assistance technique plus ou moins importante pour pouvoir être lancées en ligne.

Selon la récente étude À la conquête du Web de BDC, la croissance des activités de votre entreprise en ligne entraînera des revenus plus élevés, une communication directe avec les clients et un accès plus facile aux marchés mondiaux.

L’étude a révélé que quatre PME canadiennes sur dix étant déjà présentes sur le Web vendent des produits et reçoivent et prennent des commandes en ligne. Par conséquent, 60 % des PME canadiennes ratent d’énormes possibilités de croissance.

Le fait d’établir rapidement votre présence en ligne peut avoir un effet décisif sur votre entreprise à l’heure actuelle.

«Voilà les principales étapes que vous devez faire pour que votre entreprise soit rapidement présente en ligne», explique M. Lockyer.

Partager