7 sources de financement de démarrage pour votre entreprise | BDC.ca

7 sources de financement de démarrage

Partager

Le fait de mettre tous ses œufs dans le même panier ne sera jamais considéré comme une bonne stratégie d’affaires, surtout lorsqu’il s’agit de financer votre nouvelle entreprise. Diversifier vos sources de financement permettra non seulement à votre entreprise en démarrage de mieux résister aux baisses éventuelles, mais également d’améliorer vos chances d’obtenir le financement adéquat, adapté à vos besoins précis.

N’oubliez jamais que les banquiers ne se perçoivent pas nécessairement comme une source unique de financement. D’ailleurs, les prêteurs vous considéreront comme un entrepreneur proactif si vous avez cherché ou utilisé divers modes de financement.

Que vous optiez pour un prêt bancaire, un investisseur providentiel, une subvention gouvernementale ou un incubateur d’entreprises, chacune de ces sources de financement comporte des avantages et des inconvénients précis, ainsi que des critères pour évaluer votre entreprise.

Voici un aperçu de sept sources de financement types pour les entreprises en démarrage:

1. Investissement personnel

Lorsque vous démarrez une entreprise, vous devriez être le principal investisseur – que ce soit en investissant votre propre argent ou en donnant des biens en garantie. Vous prouvez ainsi aux investisseurs et aux banquiers que vous vous engagez à long terme envers votre projet et que vous êtes prêt à prendre des risques.

2. Argent des proches

Il s’agit d’argent prêté par le conjoint, les parents, d’autres membres de la famille ou des amis. Les investisseurs et les banquiers considèrent ce mode de financement comme du capital patient, c’est-à-dire de l’argent qui sera remboursé plus tard, au fur et à mesure que les profits de votre entreprise augmenteront.

Si vous songez à emprunter de l’argent à vos proches, retenez ce qui suit:

  • La famille et les amis peuvent rarement fournir beaucoup d’argent.
  • Ils peuvent vouloir détenir une participation dans votre entreprise.
  • Une relation d’affaires avec des membres de la famille ou des amis ne doit jamais être prise à la légère.

3. Capital de risque

Il faut d’abord retenir que le capital de risque ne s’adresse pas à tous les entrepreneurs. En effet, les investisseurs en capital de risque cherchent à investir dans des entreprises de haute technologie et des sociétés très prometteuses de secteurs comme les technologies de l’information, les communications et la biotechnologie.

Ces investisseurs prennent également une participation dans les entreprises qu’ils financent afin de les aider à réaliser un projet prometteur, mais comportant un plus grand risque. Cela signifie que l’entrepreneur doit céder une partie de son entreprise à un tiers. Les investisseurs en capital de risque veulent aussi un bon rendement de l’investissement, qui se concrétise généralement lorsque l’entreprise commence à vendre des actions au public. Recherchez des investisseurs qui possèdent une expérience pertinente et dont les connaissances seront utiles à votre entreprise.

BDC a une équipe de Capital de risque qui soutient des entreprises de pointe occupant une position stratégique sur un marché prometteur. Comme la plupart des autres sociétés de capital de risque, cette équipe investit dans des entreprises en démarrage qui présentent un grand potentiel, mais préfère soutenir les entreprises qui ont besoin d’un financement important pour s’établir sur leur marché.

4. Investisseurs providentiels

Les investisseurs providentiels (anges) sont généralement des gens fortunés ou des cadres d’entreprise retraités qui investissent directement dans des PME appartenant à d’autres. Ce sont souvent des chefs de file dans leur domaine. Ils font profiter l’entreprise de leur expérience et de leur réseau de relations, mais également de leurs connaissances techniques ou de leur savoir-faire en gestion. Les investisseurs providentiels ont tendance à financer des entreprises aux premières étapes de développement, et le montant investi varie entre 25 000 $ et 100 000 $. Les sociétés de capital de risque préfèrent investir de gros montants, de l’ordre d’un million de dollars.

En contrepartie du risque qu’ils courent en investissant leur argent, les investisseurs providentiels se réservent le droit de superviser la gestion de l’entreprise. Cela signifie souvent qu’ils siègent au conseil d’administration et exigent une assurance de transparence.

Les investisseurs providentiels veulent rester dans l’ombre. Si vous désirez en rencontrer, communiquez avec des associations spécialisées ou faites des recherches dans Internet. La National Angel Capital Organization (NACO) est un organisme-cadre qui aide à renforcer les capacités des investisseurs providentiels canadiens. Vous pouvez consulter le répertoire de ses membres pour trouver des personnes de votre région avec lesquelles communiquer.

5. Incubateurs d’entreprises

Les incubateurs d’entreprises ciblent habituellement de jeunes entreprises de haute technologie à diverses étapes de développement. Il y a aussi des incubateurs de développement économique local, qui se concentrent sur la création d’emplois, la revitalisation, ainsi que l’offre et le partage de services.

Les incubateurs invitent souvent des entreprises naissantes ou en voie d’être créées à partager leurs locaux et leurs ressources administratives, logistiques et techniques. Par exemple, un incubateur peut mettre ses laboratoires à la disposition d’une nouvelle entreprise afin de lui permettre de développer et de tester ses produits à moindre coût avant d’en amorcer la production.

Une entreprise demeure généralement deux ans dans un incubateur. Lorsque son produit est prêt, elle quitte normalement l’incubateur pour en amorcer la production industrielle et voler de ses propres ailes.

Les entreprises en incubateur appartiennent souvent à des secteurs de pointe comme la biotechnologie, les technologies de l’information, le multimédia, ou la technologie industrielle.

MaRS – un centre d’innovation situé à Toronto – a établi une liste restreinte d’incubateurs d’entreprises au Canada, et propose sur son site Web des liens vers d’autres ressources.

6. Subventions gouvernementales

Des organismes gouvernementaux offrent du financement auquel votre entreprise pourrait être admissible. Le site Web du Réseau Entreprises Canada fournit une liste exhaustive des divers programmes gouvernementaux fédéraux et provinciaux.

Critères

Obtenir une subvention n’est pas toujours facile, car la concurrence est généralement forte et les critères appliqués sont souvent stricts. La plupart du temps, l’entreprise doit investir une somme égale au montant de la subvention et ce montant varie beaucoup d’une source à l’autre. Dans le cas d’une subvention de recherche, vous pourriez avoir à trouver seulement 40 % du coût total.

Vous devez généralement fournir:

  • une description détaillée de votre projet
  • une explication des avantages de votre projet
  • un plan de travail détaillé indiquant tous les coûts
  • une description de l’expérience pertinente et des antécédents des dirigeants clés
  • des formulaires de demande dûment remplis, s’il y a lieu

Voici les critères d’évaluation des demandes utilisés par la plupart des organismes:

  • Importance
  • Approche
  • Innovation
  • Savoir-faire
  • Besoin de la subvention

Voici certaines raisons pour lesquelles une subvention peut être refusée:

  • La recherche ou le projet n’est pas pertinent.
  • L’entreprise est située dans une région non admissible.
  • Le demandeur n’a pas indiqué la pertinence des idées.
  • La proposition ne fournit pas une justification suffisante.
  • Le plan de recherche n’est pas précis.
  • La quantité de travail à effectuer est irréaliste.
  • Le demandeur ne peut fournir une somme équivalente à la subvention.

7. Prêts bancaires

Les prêts bancaires sont le principal mode de financement des PME. Les banques offrent des avantages différents, par exemple un service personnalisé ou des modalités de remboursement souples. Comparez afin de trouver la banque qui peut répondre à vos besoins particuliers.

Les banques ciblent généralement les entreprises qui ont fait leurs preuves et qui ont d’excellents antécédents de crédit. Une bonne idée ne suffit pas. Elle doit s’appuyer sur un plan d’affaires efficace. De plus, les prêts aux entreprises en démarrage exigent normalement que les entrepreneurs fournissent une garantie personnelle.

BDC offre du financement de démarrage aux entreprises qui sont en phase de démarrage ou qui en sont à leurs 12 premiers mois de ventes. Vous pourriez aussi pouvoir reporter d’au plus 12 mois le début des remboursements de capital.

Partager

v17.9.0.10395