Comment votre recherche vous aidera à obtenir un prêt pour le démarrage d’entreprise

Impressionnez votre banque en préparant bien votre plan d’affaires

Lecture de 2 minutes

Partager

Les propriétaires d’entreprise ont souvent du mal à obtenir leur premier prêt commercial. Or, en vous préparant consciencieusement avant de rencontrer une banque, vous pouvez améliorer vos chances.

Pour que votre banque puisse vous accorder un prêt, vous devez, autant que possible, lui faciliter la tâche en élaborant un plan d’affaires bien étayé et en lui démontrant que vous avez les qualités nécessaires pour réussir en affaires.

«Vous devez être en mesure d’expliquer comment vous allez vous y prendre pour faire des profits qui vous permettront de rembourser votre prêt», explique Lindsay Holt, gestionnaire du Centre d'entrepreneurship de BDC à Saskatoon. «D’où tirez-vous vos hypothèses et vos prévisions financières? Sont-elles réalistes?»

Selon Lindsay Holt, qui a accordé des prêts à de nombreuses petites entreprises, les quatre facteurs suivants sont d’une importance cruciale pour obtenir un prêt commercial.

1. Démontrez que vous avez les compétences nécessaires pour gérer votre entreprise

La plupart des entreprises en démarrage ou des entreprises naissantes n’ont pas de biens durables, comme de l’équipement ou des immeubles, à offrir en garantie pour obtenir un prêt. C’est pourquoi les banques doivent baser leur décision sur une évaluation de votre capacité de mener à bien votre plan d’affaires.

Selon Susan Holt, «la dirigeante ou le dirigeant joue un rôle essentiel dans la réussite d’une entreprise, surtout lorsqu’il s’agit d’une entreprise en démarrage. Nous nous basons souvent sur l’expérience et l’expertise de la personne qui dirige l’entreprise.»

La dirigeante ou le dirigeant joue un rôle essentiel dans la réussite d’une entreprise, surtout lorsqu’il s’agit d’une entreprise en démarrage.

C’est pour cette raison qu’il est important de mettre en valeur votre formation et votre expérience ainsi que celles des membres de votre équipe de direction. Vous devriez aussi être prêt à mentionner les sources externes auxquelles vous ferez appel pour obtenir des conseils. Des membres de votre famille ou des amies et amis sont-ils ou sont-elles en affaires? Avez-vous une personne pour vous guider? Êtes-vous en mesure de payer des conseillères et conseillers pour qu’ils et elles vous aident dans des domaines comme la gestion financière et le marketing?

«Certains propriétaires d’entreprise ne veulent pas demander de conseils, explique Lindsay Holt. Cependant, ceux et celles qui n’hésitent pas à le faire réussissent mieux. Ces propriétaires d’entreprise reconnaissent que leurs compétences comportent des lacunes, et ils et elles cherchent des personnes pour les aider.»

2. Faites vos recherches

La banque doit bien comprendre votre modèle d’affaires, c’est-à-dire la façon dont vous comptez prendre des parts de marché à votre concurrence pour faire des profits. Elle s’attend à consulter un plan d’affaires détaillé qui couvre, entre autres, des domaines comme le marketing, l’exploitation et les ressources humaines. Votre plan devrait aussi comprendre des prévisions financières réalistes pour les 18 à 24 prochains mois.

«De nombreux entrepreneurs et entrepreneures sont très optimistes, affirme Lindsay Holt, mais ils et elles n’ont pas effectué de recherches et ne se sont pas penchés sur des questions comme: quelle est la taille du marché et comment vais-je attirer la clientèle? Vous devez présenter des recherches et des données qui démontrent le réalisme de vos prévisions et de vos hypothèses.»

3. Investissez dans votre entreprise

La banque veut voir que vous êtes en état de partager le risque en investissant votre propre argent dans l’entreprise. Elle cherchera aussi à déterminer si d’autres investisseuses et investisseurs ont suffisamment confiance en vous et en votre projet pour prendre un risque financier.

«Non seulement les investissements montrent un engagement envers la réussite de l’entreprise, mais ils sont aussi une source de capital patient, précise la gestionnaire, Centre d’entrepreneurship BDC. Les personnes qui investissent dans votre entreprise sont généralement prêtes à attendre que vos activités deviennent rentables ou que vous ayez traversé une période difficile. Elles peuvent aussi investir des sommes supplémentaires pour appuyer l’entreprise.»

«Nous essayons de déterminer quel est votre système de soutien financier, explique Lindsay Holt. Est-ce que certaines personnes de votre entourage seraient en mesure d’investir dans votre entreprise si vous avez besoin de capitaux supplémentaires parce que les choses ne se déroulent pas aussi bien que prévu, ou pour répondre aux besoins de croissance de votre entreprise?»

4. Renseignez-vous sur votre historique de crédit personnel

De nos jours, les banques utilisent des algorithmes qui les aident à décider si elles doivent accorder des prêts aux petites entreprises. La cote de crédit que vous attribuent les bureaux de crédit comme Equifax et TransUnion en fonction de votre historique de crédit personnel joue un rôle important dans l’évaluation de votre demande de prêt.

Selon Lindsay Holt, pour faciliter votre première conversation avec votre banque, vous devriez connaître votre cote de crédit personnelle. La banque obtiendra ce renseignement lors du processus de diligence raisonnable relatif à votre demande de prêt. Vous devriez donc également être au courant.

Si votre historique de crédit laisse à désirer, vous pouvez prendre des mesures pour améliorer votre cote de crédit avant de demander un prêt commercial.

Lindsay Holt explique: «De nombreuses données montrent que si votre historique de crédit personnel est bon, vous rembourserez probablement votre prêt commercial, alors que dans le cas contraire, vous ne le ferez probablement pas. Le simple fait de connaître l’état de vos finances personnelles aide à améliorer votre crédibilité auprès des institutions prêteuses éventuelles.»

Si votre demande de prêt est refusée, il est judicieux de demander à votre banque de vous expliquer les raisons du refus pour que vous puissiez améliorer votre prochaine demande, ajoute Lindsay Holt.

«Votre plan, vos prévisions, votre investissement et votre historique de crédit personnel jouent tous un rôle dans le processus, et vous pouvez améliorer tous ces facteurs.»

Partager