Facteurs dont un banquier tiendra compte avant de vous prêter de l’argent | BDC.ca

Les 4 facteurs dont un banquier tiendra compte avant de vous prêter de l’argent

Partager

Comprendre comment un banquier évalue un entrepreneur peut accroître vos chances d’obtenir le financement dont vous avez besoin.

Il faut savoir qu’un banquier jettera sur votre entreprise un regard objectif, qui ne concordera pas nécessairement avec votre vision.

Les entrepreneurs ont parfois tendance à surestimer la valeur de leur entreprise et s’attendent à obtenir davantage de capitaux. Et souvent, ils sous-estiment les risques liés à leur projet.

Votre banquier peut être votre allié

Parallèlement, les entrepreneurs ne devraient pas oublier que les banquiers sont eux aussi des gens d’affaires et qu’ils ont besoin de trouver des clients et de les garder. Cela peut faire d’eux une ressource inestimable pour les nouveaux propriétaires d’entreprise.

Ne voyez pas votre banquier uniquement comme une source d’argent, mais aussi comme une source de conseils. Un banquier examine plusieurs plans d’affaires chaque semaine; il est donc raisonnable d’affirmer que son expérience dépasse souvent largement celle d’un entrepreneur.

Vous pouvez éviter un refus potentiel en prenant du recul et en regardant votre entreprise d’un autre œil.

Les facteurs clés dont votre banquier tient compte

Que vous envisagiez de démarrer une entreprise ou de prendre de l’expansion, voici quelques facteurs clés dont un banquier tient compte quand il reçoit une demande de prêt commercial.

1. Votre profil personnel et professionnel

Un banquier examinera en premier lieu votre réputation et votre expérience antérieure en affaires. La première impression compte pour beaucoup. Le banquier tentera d’évaluer votre capacité à gérer l’entreprise à partir de votre tenue vestimentaire, de votre attitude et de la façon dont vous présentez votre projet.

Un CV à jour, mettant en évidence vos compétences et votre expertise pertinentes, est indispensable.

2. La viabilité de votre projet

La première question à laquelle le banquier doit répondre lorsqu’il étudie votre plan d’affaires est: « Dans quelle mesure est-il réaliste? »

La viabilité de votre projet sera évaluée sous l’angle des forces, des occasions et des risques exposés dans votre plan d’affaires y compris les prévisions financières, l’expérience de l’équipe de direction et la stratégie de vente et de marketing.

Vous devez convaincre le banquier que vous êtes prêt à mener votre entreprise vers la viabilité.

3. Votre capacité financière

De solides antécédents en matière de crédit en disent long sur votre fiabilité et votre aptitude à gérer une entreprise florissante et rentable.

Une disposition à investir une somme d’argent considérable dans votre entreprise montrera au prêteur que vous êtes engagé à l’endroit du projet et prêt à partager le risque. Le banquier aura aussi besoin de savoir quel usage vous ferez des fonds, quand et comment vous rembourserez votre prêt commercial et si vous avez des actifs – équipement, immeubles ou biens personnels – à offrir en garantie. Deux ou trois rencontres pourraient être nécessaires pour éclaircir toutes ces questions.

4. Votre connaissance du marché et de la concurrence

Le banquier veut s’assurer que vous avez élaboré votre plan en vous fondant sur une analyse rigoureuse qui tient compte du marché, de la concurrence et du contexte économique. Faites vos propres recherches et montrez que vous connaissez les tendances, les occasions et les risques.

Votre crédibilité s’en trouvera renforcée. Une présentation simple et concise des faits et des chiffres appuiera vos déclarations et votre plan d’affaires.

Partager

v17.9.0.10395