logo BDC

Les milléniaux, moteurs d’une nouvelle ère de consommation

Partager

Nés entre 1980 et 2000, les quelque 10 millions de membres de la génération du millénaire au Canada ont aujourd’hui entre 16 et 36 ans. Ils sont à l’âge où ils consomment le plus et transforment radicalement le paysage de la consommation.

Si votre activité consiste à vendre des produits ou services aux consommateurs, ou à approvisionner des entreprises qui font affaire avec eux, vous devez comprendre ce qui motive les milléniaux. Leur rôle est d’autant plus important que ce sont eux qui lancent les tendances et influencent les habitudes d’achat des autres générations.

Selon nos recherches, comprendre l’engouement des milléniaux pour Internet est crucial pour bien cerner ces nouveaux consommateurs. Dans un pays parmi les plus branchés au monde, les milléniaux canadiens sont particulièrement actifs en ligne. Il n’est donc pas étonnant qu’on les surnomme «la génération branchée».

Ils ont allègrement adopté le commerce en ligne et les médias sociaux, à tel point qu’ils ont désormais le pouvoir d’influencer aussi bien les générations plus jeunes que celles plus âgées.

Jamais sans leur téléphone intelligent

Le plus frappant quand on étudie le comportement en ligne des milléniaux, c’est leur dépendance aux téléphones intelligents. Ces derniers accaparent la moitié du temps qu’ils passent en ligne. Ils s’en servent pour magasiner, évaluer les entreprises ou payer leurs achats. Une chose est claire : vous ne pouvez plus vous contenter d’un simple site Web. Votre entreprise doit avoir un site compatible avec les appareils mobiles si elle veut faire partie de cette révolution dans le style de vie des consommateurs.

Parallèlement, les milléniaux cherchent davantage à vivre des expériences qu’à acheter des marques. En fait, ils préfèrent partager des produits et services avec d’autres plutôt que de les posséder.

Uber et Airbnb sont les exemples les plus connus de ce phénomène. Nos études montrent que 45 % des Canadiens sont prêts à donner leurs biens en location et que 42 % sont prêts à louer des biens d’autres personnes.

Le partage a la cote

L’économie du partage s’impose de plus en plus et les entreprises auraient tout intérêt à suivre la tendance plutôt que de l’ignorer ou d’y résister.

Vous pouvez étudier les possibilités de collaboration avec d’autres entreprises pour réduire les coûts pour les consommateurs ou leur offrir une valeur ajoutée. Ou encore envisager de mettre en commun des ressources — espace, compétences, biens numériques ou autres. Par exemple, un détaillant pourrait songer à prêter une partie de son espace à un autre commerçant qui, en échange, lui permettrait d’utiliser de l’espace dans son établissement.

Les valeurs et les tendances de consommation évoluent sans cesse. Les entrepreneurs les plus prospères comprennent ces tendances et adaptent leurs produits et services et leur expérience client en fonction des occasions qu’elles génèrent.

Les milléniaux sont en train de façonner une nouvelle économie de la consommation au Canada. Quelles mesures votre entreprise peut-elle prendre pour surfer sur cette vague plutôt que de se laisser engloutir par elle?

Veuillez noter qu'il n'est pas possible d'ajouter de commentaires avec Internet Explorer à partir du réseau BDC.
Please note that it is not possible to add comments with Internet Explorer from the BDC network.



Partager

v17.9.0.10395