Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Comment mettre à jour un plan stratégique

Le plan est un document évolutif qui doit être continuellement revu et mis à jour

Temps de lecture: 3 minutes

Partager

Un plan stratégique est essentiel pour bâtir une entreprise solide. Il définit clairement la direction que prendra votre entreprise et les étapes à suivre pour y arriver.

Cependant, la planification stratégique n’est pas un projet ponctuel. Pour en tirer pleinement parti, vous devez intégrer le plan dans vos activités quotidiennes, surveiller sa mise en œuvre et revoir et mettre à jour régulièrement votre stratégie.

«Un plan stratégique est un document évolutif que vous devriez continuellement mettre à jour», explique Jivi Cheema, conseillère d’affaires principale à BDC Services-conseils, qui aide les entreprises à créer et à mettre en œuvre des plans stratégiques. «Vous devez continuer à le réviser afin de garder une longueur d’avance alors que les marchés évoluent, que les membres de votre équipe changent et que votre secteur se transforme.»

Mme Cheema donne quatre conseils pour mettre à jour votre plan stratégique.

1. Discutez-en régulièrement

On dit souvent qu’aucun plan ne survit au premier contact avec la réalité. Il est essentiel de rencontrer régulièrement votre équipe pour discuter de l’avancement de votre plan. Des réunions mensuelles sont idéales pour voir si la mise en œuvre est sur la bonne voie, faire le suivi des indicateurs de rendement clés (IRC) et envisager toute mesure corrective nécessaire.

Il est utile de procéder à un examen plus approfondi chaque trimestre pour déterminer si des ajustements aux objectifs, aux projets, aux IRC, aux échéanciers et aux ressources allouées aux initiatives sont nécessaires. Ce peut aussi être un bon moment pour adapter le plan en fonction de tout changement dans les environnements internes ou externes.

Vers la fin de la première année du plan, vous devriez effectuer un examen plus en profondeur afin de créer un plan d’action pour les 12 prochains mois. Au cours de la dernière année couverte par le plan stratégique, vous devrez créer un nouveau plan pour la prochaine période de planification de deux ou trois ans. Ce nouveau plan devrait être en place alors que le plan existant tire à sa fin, de manière à assurer une transition en douceur.

2. Examinez vos réalisations

Lorsque vous examinez vos progrès ou commencez à travailler sur un nouveau plan, examinez attentivement ce qui a fonctionné et ce qui a cloché. Qu’avez-vous fait pour concrétiser votre vision? Votre mission a-t-elle aidé à réaliser votre vision? «Réexaminez vos valeurs d’entreprise pour vous assurer que vos paroles ont été traduites en actes», explique Mme Cheema.

Ensuite, vérifiez si vous avez réalisé les projets prévus dans votre plan et si vous vous en êtes tenu à votre échéancier. Félicitez votre équipe et vous-même pour vos réussites. Si certains éléments ont été retardés ou n’ont pas été réalisés du tout, déterminez pourquoi et comment vous pouvez remédier aux blocages. Il est courant qu’un plan stratégique doive être rajusté en raison de retards ou de projets non complétés.

«Les entreprises accomplissent souvent moins que ce qu’elles avaient prévu, souligne Mme Cheema. Évoquez les blocages et discutez-en. Le problème est généralement lié à la capacité, aux ressources humaines ou au temps. Une perturbation externe a pu se produire. Vous pourriez devoir embaucher un nouveau dirigeant ou faire appel à des conseillers externes pour cerner les blocages ou obtenir de l’aide pour la mise en œuvre.»

Votre examen pourrait exiger des mises à jour de certaines parties du plan. Il peut s’agir de l’échéancier, des ressources allouées ou de la personne responsable d’un projet. Vous devrez peut-être aussi revoir vos IRC. Sont-ils pertinents par rapport à vos objectifs et sont-ils bien maîtrisés par votre équipe? Est-ce qu’ils sont simples et faciles à comprendre?

«Il est courant que des entreprises, même les plus sophistiquées, élaborent un plan stratégique comportant des IRC pour s’apercevoir au bout de six mois que les données ne sont pas recueillies parce que personne ne comprend les indicateurs», explique Mme Cheema.

«Un IRC ne signifie rien à moins d’en discuter. Si vous n’en parlez jamais, pourquoi le mesurez-vous? Si vous ne réalisez pas vos objectifs, que faites-vous pour les atteindre? De nombreuses entreprises ne réussissent pas bien à extraire des connaissances à partir des données et à les utiliser pour prendre des décisions.»

Un autre problème courant, encore plus fondamental, se pose avec certains plans stratégiques: ils ne comprennent pas de projets concrets ni d’étapes claires à suivre pour atteindre les objectifs de l’entreprise. Dans ce cas, le plan doit faire l’objet d’une refonte majeure, car il manque des éléments essentiels: des priorités stratégiques bien définies et un plan d’action.

3. Mettez à jour la situation actuelle de votre entreprise

Examinez la façon dont votre plan décrit la situation actuelle de votre entreprise pour voir ce qui pourrait nécessiter une mise à jour. Vos marchés et vos produits ou services sont-ils les mêmes? Qu’en est-il de votre modèle d’affaires, de votre structure organisationnelle, de vos compétences clés, de votre mission et de vos valeurs?

Une fois par année, vous devriez travailler avec votre équipe pour réaliser une nouvelle analyse stratégique de vos environnements internes et externes ainsi qu’une analyse FFOM (forces, faiblesses, opportunités et menaces). «Demandez-vous ce qui a changé dans votre entreprise et à l’externe», ajoute Mme Cheema.

4. Mettez à jour vos objectifs et vos priorités

Examinez et actualisez également l’orientation que vous souhaitez donner à votre entreprise. Révisez votre vision et vos objectifs généraux puis, lorsque votre plan tire à sa fin, faites un remue-méninges pour trouver un nouvel ensemble d’idées à impact élevé à privilégier pour atteindre vos objectifs. «Demandez-vous quelles sont les trois à cinq choses qui donneraient une forte impulsion à votre entreprise», souligne Mme Cheema.

Cette dernière énumère huit stratégies de croissance courantes à prendre en considération:

  1. Vendre les mêmes produits à un plus grand nombre de clients
  2. Vendre de nouveaux produits à des clients existants
  3. Prendre de l’expansion dans votre chaîne de valeur
  4. Bâtir une nouvelle entreprise non liée à la vôtre
  5. Acquérir de nouvelles entreprises
  6. Utiliser de nouveaux canaux pour améliorer la prestation des services
  7. Cibler un nouveau segment de clientèle au moyen d’un produit semblable
  8. Cibler de nouvelles régions géographiques au moyen de produits semblables

Mme Cheema suggère également d’examiner les possibilités à l’interne, comme l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, l’augmentation de la capacité des ressources humaines et l’investissement dans la technologie ou l’équipement. «Pensez au-delà de ce que vous faites actuellement», dit-elle.

Une fois que vous avez déterminé la priorité des projets, schématisez les étapes précises pour les réaliser dans un nouveau plan d’action couvrant les 12 prochains mois. Cela devrait comprendre un échéancier, des IRC et les noms des personnes qui réaliseront chaque initiative. «Reconduisez votre plan stratégique chaque année, en le validant au fur et à mesure, explique Mme Cheema. Les mises à jour continues vous permettent de le garder pertinent et actif.»

Partager