Comment protéger votre santé mentale en période de crise

Stratégies pour maintenir une bonne santé mentale pendant la pandémie de COVID-19

Lecture de 5 minutes

Parce qu’elles sont imprévisibles et incontrôlables, des situations comme la pandémie de COVID-19 peuvent être accablantes pour les propriétaires d’entreprise. Alors, comment les propriétaires d’entreprise peuvent-elles ou peuvent-ils protéger leur santé mentale durant une crise et maintenir, ou retrouver, un sentiment d’équilibre personnel?

La psychologue clinicienne agréée et PDG fondatrice de MyWorkplaceHealth, Dre Joti Samra, recommande six pratiques clés pour aider les propriétaires d’entreprise à préserver leur bien-être mental à l’ère du coronavirus.

1. Prenez le contrôle de ce que vous pouvez

«L’une des premières choses que nous pouvons faire pour retrouver un sentiment d’équilibre consiste à établir une régularité dans nos vies et nos entreprises», déclare la Dre Joti Samra.

Installer de nouvelles routines de communications est une bonne façon pour les propriétaires d’entreprise d’atteindre cet objectif, dit-elle, car de telles stratégies sont faciles à mettre en œuvre et favorisent les contacts au sein de votre équipe. Vous pouvez également retrouver le sentiment d’avoir les choses en main en révisant vos prévisions budgétaires et en établissant des plans mensuels échelonnés.

2. Accordez-vous des pauses

C’est prouvé: certaines personnes réussissent non seulement à se sortir des situations très exigeantes et stressantes, mais elles s’y épanouissent, raconte la Dre Joti Samra. La clé, selon le modèle demande-contrôle, est de garder une certaine maîtrise sur ce que vous faites et quand vous le faites.

«Je pense souvent à cette scène célèbre de l’émission L’extravagante Lucie dans laquelle Lucie et Ethel travaillent dans une chocolaterie et sont complètement débordées sur la chaîne de montage. Elles n’arrivent pas à suivre la cadence des chocolats qui affluent et se mettent à les jeter par-dessus leur épaule, à les glisser dans leur chemise – et à les manger. Si elles avaient pu appuyer sur «pause», elles auraient pu s’arrêter, prendre du recul et souffler un peu, puis repartir de plus belle. Tout le monde a besoin de faire ça.»

Le moment et la manière de faire une pause diffèrent d’une ou un propriétaire d’entreprise à l’autre, mais il est essentiel de se donner la liberté de le faire, affirme-t-elle.

3. Faites preuve de transparence

Les équipes se tournent vers les membres de leur direction pour obtenir des conseils et du soutien en temps de crise. Mais les membres du personnel veulent aussi savoir qu’elles et ils ne sont pas seules personnes à ressentir certaines émotions. La Dre Joti Samra croit que lorsque les propriétaires d’entreprise font preuve de franchise avec leurs équipes au sujet de leurs propres difficultés et préoccupations, elles et ils aident à bâtir la confiance et la loyauté.

«Montrez-leur que vous faites face à la situation ensemble et permettez à votre personnel de vous soutenir, lui aussi, dit-elle. La confiance que vous établissez mènera à un plus grand engagement à l’avenir. Rappelez-vous: la confiance est une question de relations, et non de politiques ou de procédures.»

4. Recherchez du soutien

La crise de la COVID-19 entraîne beaucoup de discussions sur la distanciation sociale, un terme que la Dre Joti Samra n’aime pas. Elle préfère parler de «distanciation physique».

«Nous avons tous besoin de liens sociaux dans des moments comme celui-ci, explique-t-elle. Les propriétaires d’entreprise qui soutiennent leurs équipes pendant cette crise doivent pouvoir compter sur un réseau de paires et pairs qui comprennent ce qu’elles et ils vivent.»

Elle exhorte les propriétaires d’entreprise à parler franchement avec leurs paires et pairs de leurs soucis et faiblesses, même si ce n’est pas toujours facile ou naturel, car cela permet de relâcher un peu la pression.

5. Pratiquez l’autogestion de la santé

L’autogestion de la santé est également importante, selon la Dre Joti Samra. «Cette approche peut donner l’impression d’être un peu trop sensible, mais en pratique, si vous travaillez déjà de longues journées et que vous envisagez un parcours de 18 mois, il est essentiel de prendre soin de vous. Cela signifie gérer vos heures de travail, bien manger, limiter votre consommation d’alcool, faire du sport et travailler sérieusement à définir vos priorités, car vous savez bien que votre liste des choses à faire ne sera jamais terminée.»

La Dre Joti Samra ajoute qu’un bon sommeil régulier est particulièrement vital, mais que cela peut être difficile en période de stress. Il faut limiter la quantité de nouvelles que vous consommez et éviter la stimulation d’une connexion excessive à vos appareils, en particulier en fin de soirée. Cela vous aidera à faire le vide dans votre tête.

«Bien des gens disent qu’elles et ils ne peuvent pas éteindre leur téléphone la nuit parce qu’elles et ils l’utilisent comme réveil, dit-elle. Mais si vous le mettez en mode avion, votre alarme fonctionnera toujours et vous ne receverez pas de notifications et d’alertes au milieu de la nuit.»

Si vous travaillez déjà de longues journées et que vous envisagez un parcours de 18 mois, il est essentiel de prendre soin de vous.

6. Prenez le temps d’éprouver de la reconnaissance

Enfin, la Dre Joti Samra vous conseille de prendre du temps chaque jour pour trouver des choses pour lesquelles vous éprouvez de la reconnaissance – individuellement ou même en tant qu’équipe. Bien que cela puisse sembler fantaisiste, il est prouvé que la reconnaissance réduit l’anxiété et la dépression de manière neurophysiologique et améliore la qualité des relations.

«Il est facile de se laisser emporter par la négativité», rappelle la Dre Joti Samra. «Faire preuve de gratitude permet de voir les bons côtés. Vous pouvez le faire partout et à tout moment, sous la douche ou pendant que vous vous brossez les dents.»

Elle ajoute que si vous sentez tout de même qu’une situation vous dépasse et que vous ne pouvez pas obtenir immédiatement du soutien ou des services psychologiques, il existe en ligne de nombreuses bonnes ressources gratuites, fondées sur des données probantes, notamment sur son propre site Web (en anglais). Elle recommande de consulter une source fiable plutôt que «Dr Google», car toutes les ressources en ligne sur la santé mentale ne sont pas de même qualité.

L’Association canadienne de normalisation a publié une norme sur la santé et la sécurité psychologiques en milieu de travail, qui peut aider les propriétaires d’entreprise à offrir un milieu de travail généralement sain et favorable à la santé mentale.

Nous savons que les gens devraient travailler dans des milieux exempts de dangers comme l’amiante, explique la Dre Joti Samra. «Mais il existe des facteurs de risque similaires du côté de la santé mentale. La norme est un excellent outil pour aider les propriétaires d’entreprise à créer des milieux de travail qui favorisent la santé mentale et le bien-être

Ressources supplémentaires de MyWorkplaceHealth recommandées par la Dre Joti Samra:

  • Blogues sur la santé et la sécurité psychologiques, le leadership et la résilience des employés (en anglais)
  • Vidéos sur la COVID-19 et l’anxiété (en anglais)
  • Vidéos sur l’anxiété et le sommeil (en anglais)
  • Webinaire gratuit sur la santé psychologique, le bien-être et la résilience à l’ère de la COVID-19 (en anglais)