Comment améliorer votre cote de crédit | BDC.ca
logo BDC

Comment améliorer votre cote de crédit: 7 conseils pour les entrepreneurs

Partager

Lorsque vous demandez un prêt commercial, votre cote de crédit personnelle ainsi que celle de votre entreprise constituent deux facteurs importants pour les banquiers.

Pour décider de vous accorder un prêt, les banques se fondent sur la solidité financière de votre entreprise, mais également sur votre cote de crédit personnelle.

Si vous pensez que votre cote de crédit personnelle pourrait nuire à vos chances d’obtenir un prêt commercial, ne vous découragez pas. Il existe des stratégies pour améliorer votre dossier de crédit.

1. Payer vos factures à temps

Régler systématiquement vos factures à temps ne vous évitera pas seulement de payer des intérêts et des amendes, c’est aussi le meilleur moyen de bâtir vos antécédents de crédit, d’améliorer votre cote de crédit et de montrer à votre banquier que vous êtes un partenaire d’affaires fiable.

«Votre historique de paiements est l’aspect le plus important de votre cote de crédit», affirme Arthur Lam, directeur du marché vertical au bureau de crédit Equifax Canada. «Même un léger retard de paiement pourrait avoir un impact.»

2. Trouver la bonne combinaison de crédit

Les agences d’évaluation du crédit examinent la nature de vos dettes pour déterminer votre cote de crédit. Par exemple, un trop grand nombre de cartes de crédit pourrait avoir un effet négatif sur votre dossier, surtout si vous utilisez une carte pour rembourser un montant que vous avez emprunté avec une autre carte.

De la même façon, l’ouverture de plusieurs comptes de crédit en même temps aura un impact sur votre cote. Cette règle s’applique également lorsqu’un nombre excessif de demandes de renseignements concernant votre dossier sont faites auprès des bureaux de crédit.

Pour éviter de nuire à votre cote, demandez seulement le crédit dont vous avez besoin et qui, selon vous, a de bonnes chances de vous être accordé. De plus, ne demandez pas plusieurs produits de crédit en même temps.

3. Maintenez un faible taux d’utilisation de vos produits de crédit

Le montant de crédit que vous utilisez est considéré comme un facteur prédictif du risque de défaut de paiement, et il a un impact direct sur votre cote de crédit.

«En ce qui concerne l’utilisation du crédit, explique M. Lam, la règle générale est qu’un faible taux d’utilisation est préférable. Il est optimal de se limiter à moins de 10 % du crédit disponible. Remboursez toujours le solde de vos cartes de crédit et de vos marges de crédit non garanties le plus rapidement possible.»

4. Séparer le crédit de votre entreprise de votre crédit personnel

La cote de crédit de votre entreprise est distincte de votre cote de crédit personnelle; elle est notamment fondée sur des rapports d’entreprises qui font affaire avec vous, telles que vos fournisseurs et institutions financières.

Vous devriez séparer autant que possible le crédit de votre entreprise de votre crédit personnel. Utilisez des prêts commerciaux, votre marge de crédit d’entreprise et votre carte de crédit d’affaires pour financer vos investissements, acheter le matériel nécessaire et compléter votre fonds de roulement.

5. Vérifier régulièrement votre dossier de crédit

Les dossiers de crédit ne sont pas parfaits. Les noms peuvent être mal orthographiés, les renseignements d’autres personnes peuvent se retrouver dans votre dossier et une dette que vous avez déjà remboursée peut y figurer par erreur.

Il est recommandé de vérifier votre dossier de crédit régulièrement. Cela vous assurera qu’il est à jour, que toutes les informations sont exactes et que vous n’avez pas été victime de fraude.

Votre dossier de crédit personnel peut facilement être obtenu auprès de l’un des deux fournisseurs qui offrent ce service au Canada: Equifax Canada ou TransUnion. Visitez leurs sites Web pour savoir comment procéder. Pour obtenir le rapport d’un bureau de crédit sur votre entreprise, vous avez trois options: Equifax Canada, TransUnion et Dun & Bradstreet. Puisque les agences ne partagent aucune information, il est bon de vérifier vos antécédents de crédit auprès de l’ensemble de celles-ci.

6. Éviter les dettes en recouvrement et la faillite

Attendre trop longtemps avant de payer vos factures, au point que vos dettes soient transmises à des agences de recouvrement et que vos biens soient saisis ou que vous deviez déclarer faillite aura de toute évidence un impact négatif sur votre cote de crédit.

«Évitez toutes les situations où un créancier pourrait réclamer publiquement la saisie de vos actifs, affirme M. Lam. Les dettes en recouvrement et la faillite sont très préjudiciables à votre cote de crédit. Vous devez absolument les éviter pour afficher une bonne solvabilité.»

7. Soyez patient

Selon M. Lam, il est difficile de déterminer combien de temps il faut avant que le crédit s’améliore vraiment. Il conseille aux entrepreneurs de commencer à bâtir leurs antécédents de crédit sans attendre.

«Commencez avec une carte de crédit personnelle et une carte de crédit d’entreprise, et maintenez un faible taux d’utilisation. Vous aurez ainsi un bon dossier, à la fois en ce qui concerne votre cote de crédit personnelle et celle de votre entreprise.»

Partager

v17.9.0.10395