Comment obtenir un prêt commercial malgré une mauvaise cote de crédit

Quatre conseils pour améliorer vos chances d’obtenir un prêt commercial malgré un mauvais dossier de crédit

Lecture de 3 minutes

Partager

Si vous avez une mauvaise cote de crédit, obtenir un prêt pour votre entreprise pourrait être plus difficile, mais ce n’est certainement pas impossible.

Les banques tiennent compte de divers facteurs lorsqu’elles évaluent votre demande de prêt commercial. Elles tentent notamment de comprendre les besoins de votre entreprise, le projet visé par la demande, la situation financière actuelle de votre entreprise, ainsi que votre cote de crédit et votre valeur nette personnelle.

«La situation financière d’une entreprise est le facteur le plus important de notre évaluation lorsque nous décidons d’approuver un prêt ou non», déclare Darryl Curtis, directeur du centre d'affaires de BDC à Meadowvale, en Ontario. «C’est une question de jugement. Si une entreprise est solide, en croissance et que ses perspectives à long terme sont bonnes, le ou la propriétaire pourrait obtenir un prêt même si sa cote de crédit personnelle est mauvaise.»

Comment obtenir un prêt commercial

Découvrez ce que les banques recherchent lors d’une demande de prêt.

Voici quelques conseils offerts par Darryl Curtis pour obtenir un prêt commercial lorsque votre cote de crédit laisse à désirer.

1. Misez sur la transparence

Si votre cote de crédit est mauvaise, n’essayez pas de le cacher à votre banque. Expliquez plutôt votre situation. «Nous ne refuserons pas votre demande simplement pour une mauvaise cote de crédit», affirme Darryl Curtis. «Il pourrait y avoir une raison valable. Nous vérifions toujours ce qui se cache derrière les chiffres.»

2. Préparez-vous à payer des intérêts plus élevés

Le taux d’intérêt de votre prêt est déterminé par le risque que vous présentez selon l’évaluation de la banque. Vous paierez plus cher si elle estime que vous présentez un risque plus élevé.

«Même si votre entreprise a de bonnes perspectives, vous devrez probablement payer des intérêts plus élevés si votre cote de crédit est mauvaise.»

3. Faites preuve de patience

Les banques utilisent les cotes de crédit pour accélérer l’évaluation de la solvabilité des personnes qui empruntent. Une mauvaise cote de crédit ralentit le processus de prêt parce que les documents financiers de votre entreprise doivent être examinés plus en détail et que des approbations supplémentaires sont généralement nécessaires.

«L’utilisation des cotes de crédit accélère le processus de prêt», confirme Darryl Curtis. «Elles permettent à l'organisme prêteur de répondre plus efficacement aux clientes et clients. Au lieu de prendre quatre ou cinq semaines, nous pouvons le faire en quelques jours, mais une mauvaise cote complique le tout et peut ralentir le processus.»

4. Appliquez-vous à améliorer votre cote de crédit

Vous pouvez améliorer votre cote de crédit de plusieurs manières. Par exemple, Darryl Curtis conseille aux propriétaires d'entreprise de limiter le nombre de cartes de crédit qu’ils ou elles utilisent et de ne pas se servir d’une carte pour payer le solde d’une autre. Il mentionne aussi l’importance de payer ses factures à temps pour se bâtir un dossier de crédit solide.

La cote de crédit n’est pas l’unique facteur: c’est un modèle et un indicateur.

Ces méthodes sont décrites dans cet article, où vous trouverez également des conseils pour améliorer votre cote de crédit afin d’obtenir le prêt que vous souhaitez dans l’avenir.

Surtout, selon Darryl Curtis, il est important de se rappeler que la cote de crédit n’est qu’un des multiples outils utilisés par les banques pour évaluer les demandes de prêts commerciaux.

«La cote de crédit n’est pas l’unique facteur: c’est un modèle et un indicateur. Quoique nous ne voulions pas octroyer trop de prêts au-dessous d’un certain seuil, nous le faisons pour de bons clients et clientes lorsque la décision est justifiée.»

Pour obtenir de plus amples renseignements, téléchargez votre exemplaire gratuit du guide Comment obtenir un prêt commercial: un guide pour préparer une demande de prêt gagnante.

Partager