Innovation et petites entreprises: La différence technologique | BDC.ca
logo BDC

Un entrepreneur qui est sorti des sentiers battus


Partager

Steve, Gilles et Marco Grenier, copropriétaires d’Escaliers Gilles Grenier

Il y a quelques années, Gilles Grenier a eu une idée ayant le potentiel de changer fondamentalement la façon de fabriquer et d’installer les escaliers résidentiels.

Le président d’Escaliers Gilles Grenier – un entrepreneur avec plus de 35 ans d’expérience dans la fabrication d’escaliers – a toujours été convaincu qu’il y avait une possibilité de gains importants de temps et d’argent en préfabriquant les escaliers en usine.

M. Grenier a alors imaginé un système d’escalier en deux étapes «sur mesure», dont les composantes sont entièrement découpées avec des équipements à contrôle numérique et préassemblées dans son usine située à Saint-Elzéar, à 60 kilomètres au sud de la ville de Québec. L’entrepreneur en construction peut ensuite installer lui-même l’escalier. Les avantages? Cette nouvelle façon de faire est jusqu'à deux fois plus rapide sur le chantier que la méthode conventionnelle.

«Nous misons beaucoup sur cette nouvelle approche, dit Luc Jalbert, directeur de l’innovation et responsable du projet. «Pour les entrepreneurs en construction, le temps, c’est de l’argent. Il faut faire vite et bien.»

En plus de rendre les chantiers plus sécuritaires, cette nouvelle façon de faire garantit aux clients une configuration d’escalier répondant parfaitement aux spécifications architecturales, selon M. Jalbert. Il indique que l’approche d’Escaliers Gilles Grenier permet une meilleure finition et génère des économies de coûts importants par rapport aux techniques traditionnelles. «Même si le client paiera légèrement plus cher pour l’escalier préfabriqué, il économisera du temps et des frais de main-d’œuvre sur le chantier allant jusqu’à 25 %.»

Des innovations successives

Gilles Grenier est parvenu à faire hisser l’entreprise qu’il a fondée en 1977 au rang de chef de file dans son domaine, exactement comme si l’on montait les marches d’un escalier.

L’entrepreneur a transformé un produit universel – l’escalier, en y apportant des innovations successives, qui ont alimenté la croissance de son entreprise dont le chiffre d’affaires a progressé de 40 % en 2010.

À 67 ans, Gilles Grenier n’en est pas à sa première idée innovatrice. Son entreprise a lancé il y a une vingtaine d’années le concept des escaliers pré-vernis et pré-teints en usine, alors que l’approche traditionnelle était de faire vernir et teindre les escaliers sur le chantier. «De plus, nous avons été les premiers au Québec à utiliser la technique de la coupe française – un procédé d’assemblage extrêmement précis», raconte Marco Grenier, directeur des ventes et copropriétaire de l’entreprise avec son père et son frère Steve.

Marco Grenier pense que le succès d’Escaliers Gilles Grenier est le résultat de la détermination de son père et du modèle d’affaires qu’il a implanté. «Nous avons toujours fabriqué et installé nous-mêmes des escaliers. Nous avons été capables de déterminer les besoins des clients sur le terrain et d’améliorer constamment nos produits.»

Utiliser la technologie pour se démarquer

C’est avec l’aide de la technologie que l’entreprise qui compte 120 employés a réussi à mettre au point son approche d’escalier préfabriqué, dont elle détient le brevet.

«Chaque escalier est unique et conçu numériquement de A à Z, dit M. Jalbert. Nous avons investi massivement dans le développement d’un logiciel d’automatisation des dessins. Cela a permis de réduire de 90 % le temps nécessaire pour dessiner un système d’escalier comportant plus de 100 pièces différentes».

L’entreprise, qui est cliente de BDC, a déjà livré plus de 500 escaliers préfabriqués selon la technique appelée Kaméleon MC.

«Le plus encourageant c’est que les commentaires des clients qui ont testé notre produit sont très positifs, dit Marco Grenier. C’est notre meilleur baromètre.»


Partager

v17.9.0.10395