Comment s’adapter à la pénurie de main-d’œuvre

Les difficultés d’embauche sont là pour rester

La pénurie de main-d’œuvre n’est pas un phénomène nouveau au Canada. Toutefois, au fur et à mesure que l’économie se rétablit et que le marché du travail se redresse, la pression sur les employeurs s’intensifie.

Au Canada, 55 % des entrepreneurs ont de la difficulté à recruter les employés dont ils ont besoin, ce qui les oblige à travailler de plus longues heures et à reporter ou à refuser des commandes. De plus, plus du quart d’entre eux ont de la difficulté à retenir leur personnel.

La réduction à long terme de la croissance de la population active et les effets récents de la pandémie ont exacerbé les répercussions inégales de la pénurie de main-d’œuvre. Le chômage persiste dans certains secteurs, alors que la rareté de la main-d’œuvre persiste dans d’autres.

BDC a sondé plus de 1 200 entrepreneurs et 3 000 membres de la population active au sujet des répercussions de la situation pour eux.

Vous trouverez dans cette étude à la fois des réflexions sur les causes du retour de la pénurie de main-d’œuvre et des solutions que les entrepreneurs du Canada peuvent mettre en œuvre pour en réduire l’impact.

Découvrez:

  • pourquoi les entrepreneurs du Canada ont du mal à recruter des employés
  • les raisons pour lesquelles les personnes quittent leur emploi
  • les changements que la pandémie a occasionnés sur le marché du travail;
  • les trois solutions les plus efficaces pour recruter du personnel et le retenir
  • des études de cas d’entrepreneurs canadiens qui surmontent la pénurie de main-d’œuvre

Obtenez votre exemplaire gratuit de l’étude.

Téléchargez des analyses économiques fiables pour prendre de meilleures décisions pour votre entreprise.

Comment s’adapter à la pénurie de main-d’œuvre
Partager