Comment planifier avec des modèles financiers | BDC.ca
logo BDC

6 étapes pour mieux planifier avec des modèles financiers

En période d’incertitude ou de croissance rapide, la modélisation peut permettre de mieux allouer des ressources limitées

Partager

Beaucoup d’entrepreneurs se fient à leur instinct pour prendre des décisions d’affaires importantes. Il n’y a rien de mal à cela.

Par contre, il est parfois essentiel d’avoir des données à l’appui. C’est à ce moment qu’un modèle financier peut s’avérer utile, car il vous permet de comparer différentes idées d’investissement, de peser le pour et le contre d’une éventuelle expansion ou de mesurer les répercussions d’une nouvelle initiative de croissance sur le fonds de roulement, la rentabilité et la valeur de votre entreprise.

«Je crois que les entrepreneurs ne font pas assez de modélisation», affirme Glenn Yonemitsu, directeur général régional du Programme direction croissance de BDC, qui coache des entreprises à impact élevé en matière de croissance.

«On peut comparer ce scénario à un long voyage sans planification, explique-t-il. Si vous ne prévoyez pas les pièges et les occasions de votre entreprise, vous êtes plus à risque, car vous pourriez être pris de court et vous retrouver dans une situation à laquelle vous n’êtes pas préparé.»

M. Yonemitsu vous propose donc les six étapes suivantes pour créer et utiliser les modèles financiers.

1. Faites des projections financières

La première étape de la modélisation financière consiste à vous assurer d’avoir accès à des projections financières à jour pour votre entreprise. Celles-ci représentent des estimations de vos ventes futures, de vos dépenses, de vos obligations financières et de vos engagements. L’utilisation de feuilles de calcul facilite l’analyse de sensibilité et vous permet d’ajuster les variables selon différents scénarios potentiels (voir plus loin). De façon générale, des projections sont faites pour l’état des résultats, le bilan et le fonds de roulement d’une entreprise pour une période donnée: par exemple, les 12 prochains mois.

Beaucoup d’entrepreneurs ne préparent tout simplement pas de projections financières ou, s’ils en préparent, ils négligent de les mettre à jour. Or, celles-ci peuvent s’avérer cruciales pour la gestion des finances de votre entreprise. À plus forte raison si vous devez composer avec des variations mensuelles des flux de trésorerie à cause de fluctuations saisonnières, de recettes en dents de scie ou d’une croissance rapide.

Si vous ne prévoyez pas les pièges et les occasions de votre entreprise, vous êtes plus à risque, car vous pourriez être pris de court et vous retrouver dans une situation à laquelle vous n’êtes pas préparé.

2. Élaborez les modèles appropriés

Il est maintenant temps d’utiliser vos projections pour créer des modèles financiers. L’idée est de changer les intrants à l’intérieur de vos projections afin d’anticiper les impacts d’une décision d’affaires. La modélisation est utile dans les cas suivants:

  • gros contrats;
  • nouveaux produits;
  • acquisitions;
  • expansions;
  • projet d’efficacité ou changements dans les processus opérationnels;
  • investissements dans de nouvelles machines, la technologie ou le recrutement;
  • mobilisation de fonds;
  • ralentissements économiques ou saisonniers.

Il est judicieux de rassembler toutes les données de vos projections dans une même feuille de calcul. De cette façon, vous vous assurez qu’elles sont uniformes et appliquées automatiquement à votre état des résultats, à votre bilan et aux documents liés à votre fonds de roulement. Il est aussi utile de mettre chacune de vos hypothèses sur une feuille de travail distincte pour les avoir à portée de main et pouvoir les modifier facilement. Vous pouvez faire un résumé des résultats à l’aide de tableaux et de graphiques pour faciliter leur consultation.

3. Utilisez des modèles pour affecter des fonds

La modélisation est utile pour évaluer l’impact d’une décision sur votre fonds de roulement, vos revenus, vos besoins financiers, votre rentabilité et la valeur de votre entreprise. Aussi, vous pouvez comparer les rendements et les périodes de remboursement d’investissements potentiels. «Soyez toujours préparé, conseille M. Yonemitsu. La meilleure surprise… c’est de ne pas avoir de surprises.»

La modélisation mène souvent à des découvertes révélatrices. M. Yonemitsu cite le cas d’une entreprise qui a préparé des modèles sur 10 ans pour trois projets de croissance potentielle: un nouveau produit et deux possibilités d’expansion différentes. La modélisation a fait ressortir un gagnant indiscutable. Les deux expansions auraient probablement mené à de bons rendements, mais les modèles montraient que le nouveau produit donnerait de meilleurs résultats, avec moins d’investissement et de risque et une période de remboursement plus intéressante.

Les modèles peuvent en outre aider une entreprise à allouer judicieusement des ressources limitées en période d’incertitude ou de stress financier. M. Yonemitsu a été appelé à conseiller une entreprise qui connaissait des problèmes de flux de trésorerie et manquait de fonds pour payer les salaires des employés et ses fournisseurs. Un budget de trésorerie, mis à jour chaque semaine, était essentiel pour aider le PDG à planifier le calendrier et le montant des dépenses afin de remettre son entreprise sur pied.

La modélisation peut aussi vous aider à anticiper les répercussions d’une nouvelle transaction pour éviter les insuffisances de fonds soudaines. «Il se peut que vous deviez payer des employés et acheter des matières premières, mais que vous ne soyez payé que six mois après avoir engagé ces dépenses initiales», souligne M. Yonemitsu.

«La modélisation mettra en évidence les prochaines périodes difficiles pour votre entreprise, le montant de financement dont vous aurez besoin et les impacts sur votre bénéfice brut.»

4. Faites une analyse de sensibilité

Les hypothèses relatives à l’avenir sont souvent très erronées. C’est pourquoi il est bon que vos modèles comprennent une analyse de sensibilité, c’est-à-dire une variété de scénarios – par exemple, un optimiste, un pessimiste et un plus probable – qui illustrent divers résultats possibles pour un projet donné.

Pour ce faire, il vous suffit de changer les intrants clés tels que les revenus, les frais variables et fixes, les coûts de marketing, les stocks, le nombre d’employés, les ventes par client, les comptes clients et le délai de paiement des fournisseurs.

5. Embauchez les bonnes personnes

Vous aurez peut-être besoin d’une expertise particulière pour vous aider à créer des modèles. Votre aide-comptable n’a peut-être pas les connaissances nécessaires, surtout si votre entreprise est en croissance. «À mesure que votre entreprise prend de l’expansion et que les enjeux sont plus élevés, la complexité s’accroît énormément», précise M. Yonemitsu.

6. Effectuez régulièrement des mises à jour

La modélisation ne devrait pas être un exercice annuel ou ponctuel aussitôt relégué aux oubliettes. Si vos conditions évoluent, les modèles devraient être mis à jour à l’aide des chiffres réels pour voir quelles sont les répercussions sur vos projections. La modélisation est un outil utile chaque fois qu’une nouvelle décision ou un nouveau projet est envisagé. «Il est bon de toujours se servir des modèles financiers pour bien préparer l’avenir», conclut M. Yonemitsu.


Partager

v17.9.0.10395