Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

3 étapes pour contrôler ses coûts de main-d’œuvre

Une augmentation de la productivité permet une meilleure maîtrise des coûts de main-d’œuvre
Partager

Les salaires représentent une part conséquente des dépenses annuelles de votre entreprise? Garder vos coûts de main-d’œuvre sous contrôle devient donc un impératif. Mais avant de penser à couper du personnel, il y a d’autres pistes à explorer.

«Exercer un contrôle de ses coûts de main-d’œuvre ne veut pas forcément dire réduire ses effectifs», explique Éric Trudeau, conseiller d’affaires principal, BDC Services-conseils. «L’objectif est plutôt d’effectuer une gestion stratégique de ses ressources humaines pour en faire un véritable levier de la performance de l’entreprise.»

M. Trudeau, qui aide les entrepreneurs à trouver des moyens d’accroître leur efficacité opérationnelle, suggère une approche en trois étapes pour relever le défi de la gestion des RH.

1. Faites un diagnostic RH

Toute entreprise qui veut prospérer doit gérer efficacement ses employés. Dans les PME, qui n’ont pas toujours les moyens de se doter d’un expert et encore moins d’un service de RH, la fonction est souvent ramenée au service de la paie et à l’administration du personnel. Cela peut vite représenter un enjeu au fil de la croissance de l’entreprise, alors que gérer les ressources humaines devient plus complexe.

«Sans forcément mener à la création d’un département RH, cette fonction doit être envisagée dans sa globalité. Il faut s’assurer qu’elle reste alignée avec les objectifs de croissance et les besoins du marché», explique Éric Trudeau.

L’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée améliore la productivité, ce qui permet de réduire les coûts d’opération et de pallier la pénurie de main-d’œuvre.

Plusieurs aspects doivent être réévalués afin de compléter votre diagnostic RH.

  • Est-ce que vos employés sont payés à leur juste valeur?
  • Quel est votre taux de roulement?
  • L’ambiance de travail est-elle bonne, vos employés sont-ils motivés?
  • Vos employés ont-ils besoin d’améliorer leurs compétences?

Un diagnostic RH permet d’identifier les points d’amélioration et les solutions à envisager.

«Mettre en place des indicateurs de performance et implanter des systèmes de gestion appropriés peut permettre des gains de productivité de l’ordre de 10 % à 15 %, soutient M. Trudeau. Les entrepreneurs se rendent alors compte qu’ils peuvent faire beaucoup plus avec les mêmes ressources.»

2. Optimisez vos processus

L’optimisation des processus procure des gains de productivité indéniables. Cet exercice vous permet de vous assurer que les tâches sont organisées et exécutées avec le maximum d’efficacité.

Bien entendu, la première chose à faire est de déterminer les objectifs à atteindre, que ce soit en matière de gestion du personnel ou de gestion de la production.

  • Quelles sont les lacunes à combler?
  • Vos employés ont-ils tous les outils nécessaires pour accomplir leurs tâches?
  • Ont-ils besoin de formation supplémentaire?
  • Y a-t-il des tâches qui sont multipliées ou négligées?

L’optimisation doit s’appuyer sur une documentation claire et détaillée pour chaque étape du processus. Vous aurez aussi besoin d’effectuer un suivi régulier grâce aux indicateurs de rendement clés (IRC) appropriés.

«Différents outils technologiques permettront de collecter les données et de centraliser l’information afin d’avoir une meilleure vue d’ensemble. Il s’agit de rendre les processus plus robustes», explique M. Trudeau.

Plus l’organisation du travail est efficace, plus vos employés savent ce que vous attendez d’eux. C’est un bon moyen de simplifier la gestion des ressources humaines et de diminuer vos dépenses en RH.

3. Automatisez les opérations

Un autre avantage de l’optimisation des processus est qu’il permet d’éventuellement automatiser certaines tâches. Ici, les avantages sont multiples. «L’automatisation des tâches à faible valeur ajoutée améliore la productivité, ce qui permet de réduire les coûts d’opération et de pallier la pénurie de main-d’œuvre», affirme M. Trudeau.

On se rend compte que l’automatisation peut avoir un impact positif sur la mobilisation et la rétention du personnel, autant de moyens de contrôler ses coûts de main-d’œuvre.

De plus, les systèmes automatisés sécurisent les tâches répétitives, réduisant du coup les risques de blessures qui peuvent entraîner des absences prolongées. Les employés se concentrent alors sur des tâches plus stimulantes. C’est sans parler de l’amélioration de la qualité des produits, signifiant moins de rejets de fabrication.

«Les systèmes d’automatisation sont de plus en plus accessibles et sont moins vus comme une menace. Ils prennent leur place dans les entreprises», souligne Éric Trudeau.

Des besoins de formation sont toutefois à prévoir pour aider vos employés à migrer vers des postes plus spécialisés, et donc plus intéressants. «On se rend compte que l’automatisation peut avoir un impact positif sur la mobilisation et la rétention du personnel, autant de moyens de contrôler ses coûts de main-d’œuvre», ajoute-t-il.

Partager