7 astuces pour bien fixer le salaire de votre personnel

Lecture de 4 minutes

Les propriétaires d’entreprise définissent trop souvent leur offre de rémunération de façon approximative, ce qui peut avoir des conséquences coûteuses, d’autant plus que la rémunération représente un pourcentage considérable des frais généraux d’une entreprise. Les risques d’iniquité salariale entre les membres du personnel et de l’insatisfaction qui en résulte s’en trouvent également accrus.

«Il y a encore beaucoup de place à l’amélioration, affirme Irene Lis, consultante de BDC spécialisée en gestion des ressources humaines. Du moment où les membres du personnel estiment que leur salaire est équitable, l’argent n’est plus un problème.»

D’un autre côté: si les membres de votre personnel considèrent que leur salaire n’est pas suffisant, tôt ou tard elles et ils quitteront votre entreprise, c’est inévitable.

Voici sept conseils pour vous aider à déterminer ce qui constitue un salaire équitable pour une journée de travail équitable.

1. Rédigez des descriptions de poste détaillées.

Les salaires que vous offrez doivent refléter les compétences, l’expérience, les qualifications et les responsabilités demandées pour un poste donné. Si vous n’arrivez pas à vous faire une idée claire de ce qu’une candidate ou un candidat doit faire, vous aurez bien du mal à décider de ce qu’il faut lui payer.

2. Comparez-vous à vos homologues.

Déterminer un salaire équitable n’est pas une tâche facile. Il faut tenir compte de divers facteurs, comme les exigences du poste, votre secteur d’activité, la taille de votre entreprise et votre emplacement géographique. Comparez-vous à d’autres entreprises à la lumière de ces critères.

«Pour trouver la bonne formule, il faut éviter de comparer des pommes avec des oranges, explique Irene Lis. Pour deux postes équivalents à Montréal et à Kuujjuaq, l’échelle salariale est totalement différente.»

Les autres propriétaires d’entreprise sont une bonne source de conseils. Les enquêtes professionnelles sur la rémunération peuvent également s’avérer utiles.

3. Créez une structure salariale.

L’une des erreurs que les propriétaires d’entreprise commettent à l’embauche est de réagir aux demandes des candidates et candidats sans avoir une idée précise du salaire qu’elles et ils devraient leur verser. Pour éclairer vos décisions à cet égard ainsi que pour instaurer un sentiment d’équité, songez à établir une échelle salariale et un système de primes pour tous les postes de votre entreprise. «Il s’agit d’un moyen clair et honnête qui met les choses en perspective.»

Fixez un plafond et un plancher salarial conformes aux réalités du marché et qui tiennent compte de la valeur de chaque poste de façon juste et équitable.

4. Envisagez la rémunération dans une perspective globale.

Irene Lis conseille vivement aux entreprises de considérer la valeur totale de tous les éléments de la rémunération, y compris les primes, les avantages sociaux et les autres avantages, lorsqu’elles doivent décider d’un salaire de base équitable pour chaque poste. Tenez compte également des primes versées en fonction du rendement des membres du personnel et de l’organisation.

Enfin, pensez à long terme. Le montant que vous déciderez de payer doit vous laisser suffisamment de latitude pour accorder d’éventuelles augmentations.

5. Soyez réaliste.

Si vous cherchez une candidate ou un candidat ayant trois ans d’expérience et que vous arrêtez votre choix sur une personne en ayant dix, ne vous attendez pas à lui payer un salaire de novice.

6. Évaluez soigneusement les besoins de votre entreprise.

Selon Irene Lis, qui prend l’exemple d’un poste dans le domaine des ventes, si vous êtes à la recherche d’une représentante ou un représentant dont le rôle premier consistera à rechercher de la nouvelle clientèle, vous lui verserez probablement un salaire moindre, mais une plus grosse commission.

Par contre, si vous cherchez une personne pour s’occuper de la fidélisation de la clientèle et du service à la clientèle, vous devez avoir conscience du fait que cette personne n’aura pas autant de temps pour générer des ventes. «Dans ce cas, le salaire de base doit être plus généreux et s’assortir d’un pourcentage de prime raisonnable.»

7. Tirez parti de vos forces.

Les propriétaires d’entreprise qui essaient de rivaliser sur la plan salarial avec de plus grandes entreprises que la leur commettent une erreur courante.

Les propriétaires de plus petites entreprises doivent user de créativité pour attirer les meilleurs éléments et trouver les personnes dont elles et ils ont besoin pour exercer leurs activités. Si vous n’êtes pas en mesure d’offrir des salaires élevés aux membres de votre personnel, misez sur la rétribution non pécuniaire, notamment la possibilité de participer à la croissance de votre entreprise et d’enrichir leur expérience. Le défi consiste alors à trouver du personnel de talent qui est attiré par ce genre de rétribution.

«Parfois, vous tomberez sur des candidatures exceptionnelles, mais vous ne pourrez pas vous les permettre ou, même si c’était le cas, ces personnes ne seraient pas heureuses dans l’environnement que vous leur offrez, affirme Irene Lis. Si les attentes des deux parties sont à l’opposé, vous devez savoir quand vous retirer.»