7 étapes pour démarrer une petite entreprise | BDC.ca
logo BDC

Démarrer une petite entreprise : vers la réussite en 7 étapes

Partager

Démarrer une petite entreprise et assurer sa survie n’est pas une mince affaire. La plupart des nouvelles entreprises ferment leurs portes avant leur cinquième anniversaire. Mais ne désespérez pas. Il existe des techniques pour améliorer les probabilités de succès de votre entreprise, et presque toutes consistent à appliquer des méthodes éprouvées qui sont faciles à assimiler.

Cela se résume à faire ce qu’il faut, quand il le faut. En appliquant des principes fondamentaux solides, vous augmentez de beaucoup vos chances de réussite.

Voici 7 étapes pour mettre votre nouvelle entreprise sur la voie de la réussite.

1. Procédez méthodiquement. Ne prenez pas de risques excessifs.

Dans une étude récente, intitulée Portrait de l’homme d’affaires en prédateur, Michel Villette et Catherine Vuillermot soutiennent que, contrairement au mythe populaire, les entrepreneurs très prospères tels que Ted Turner, Sam Walton et Bernard Arnault n’ont pas une aussi grande propension à prendre des risques qu’on pourrait le croire.

Ces célèbres entrepreneurs se comportent davantage comme des prédateurs, avançant lentement et prudemment, minimisant les risques et frappant aux moments stratégiques, quand les chances sont de leur côté.

2. Planifiez avec efficacité

Chaque effort que vous consacrez à la planification multiplie de façon exponentielle votre succès à l’étape de l’exécution. Pour une nouvelle entreprise, tout repose sur un plan d'affaires.

Les entrepreneurs qui réussissent mettent par écrit des objectifs précis. Ils consacrent des efforts considérables aux tâches clés telles que l’étude de leur marché cible, la définition des stratégies de marketing et la compilation des prévisions de trésorerie. Ils nouent aussi des contacts utiles au sein de leur industrie.

3. Définissez une proposition de valeur efficace

Cela peut sembler compliqué, mais il s’agit simplement de vous assurer que vos produits ou services sont plus attrayants pour les clients que ceux de vos concurrents.

Les entrepreneurs qui ont du succès savent que, peu importe la qualité de leur offre, ils ne pourront attirer les clients que s’ils ont un avantage comparatif évident.

4. Entourez-vous des bonnes personnes

Même s’il excelle dans un domaine particulier, il est rare qu’un entrepreneur soit expert en tout (vente, comptabilité, exploitation, droit, etc.). Les bons entrepreneurs savent s’entourer d’équipes efficaces pour obtenir les résultats voulus.

5. Planifiez le financement

Cette étape cruciale fait normalement partie d’une bonne planification. Le financement est l’oxygène indispensable à la survie d’une entreprise; s’il vient à manquer, il est probable que celle-ci mourra, même si elle a beaucoup de potentiel.

Les entrepreneurs qui réussissent font, à l’avance, des démarches pour s’assurer qu’ils auront accès au financement nécessaire. Les investisseurs, partenaires et prêteurs éventuels sont beaucoup plus disposés à soutenir une entreprise lorsqu’on leur fournit dès le départ des plans détaillés.

6. Trouvez les sources d’aide

Les gouvernements et organismes fédéraux, provinciaux et municipaux offrent un éventail de ressources pour aider les nouveaux entrepreneurs.

Par ailleurs, de plus en plus d’incubateurs et d’accélérateurs se spécialisent dans le démarrage d’entreprises. Ces organisations sont très utiles pour les entrepreneurs qui veulent développer leur réseau d’affaires et travailler dans un espace collaboratif.

Vous devriez aussi jeter un coup d’œil à votre chambre de commerce, aux centres de développement économique ou aux associations de dirigeants d’entreprise. Beaucoup d’entre eux ont des programmes de mentorat qui jumellent de nouveaux dirigeants d’entreprises avec des dirigeants expérimentés.

7. Pensez à long terme

Quand ils se lancent en affaires, les entrepreneurs se centrent naturellement sur les premières semaines ou les premiers mois. Or, dans de nombreuses industries, les cycles d’approvisionnement peuvent être beaucoup plus longs.

Par exemple, un entrepreneur qui développe un nouveau logiciel durant la première année devra ensuite consacrer un temps considérable à sa commercialisation. En «pensant à long terme», les entrepreneurs peuvent s’assurer qu’ils ont des ressources suffisantes pour asseoir leur entreprise sur des bases solides.


Partager

v17.9.0.10395