Rien n’arrête cette entreprise de contrôle de la circulation de la Colombie-Britannique: une stratégie d’acquisition engendre une croissance remarquable

Les acquisitions ont favorisé la croissance de Universal Group et lui ont permis d’investir dans la technologie.
Partager

L’entreprise Universal Group est un exemple parfait de croissance exponentielle. Cette entreprise de contrôle de la circulation située à Langley, en Colombie-Britannique, qui a débuté en 2011 avec moins de 20 employés, était forte d’un effectif de 400 employés en mars 2020 au moment où la pandémie a frappé.

Elle était devenue l’un des principaux fournisseurs de services de gestion de la circulation sur le réseau routier et dans le cadre d’autres projets de construction auprès des entrepreneurs, des services publics et des municipalités. «Notre croissance a été fulgurante, déclare son président et chef de la direction, Michael Menzies. C’est un parcours enthousiasmant.»

Même la pandémie de COVID-19 n’a pas réussi à dévier l’entreprise de sa trajectoire spectaculaire. Lorsque la crise sanitaire a frappé, Universal Group était sur le point de fusionner avec un important concurrent de la Colombie-Britannique. L’entreprise a non seulement mené à bien cette transaction, mais elle a également réalisé une deuxième acquisition majeure quelques mois plus tard.

Son effectif a quadruplé pendant la pandémie

Universal Group est maintenant ce que M. Menzies appelle un guichet unique dans la province; l’entreprise propose une gamme complète de services de planification du contrôle de la circulation, ainsi que du personnel et de l’équipement à cet égard, en plus de fabriquer ses propres panneaux routiers. Grâce à d’autres acquisitions, l’entreprise dispose désormais de divisions offrant des services d’aménagement paysager et de la formation en santé et sécurité au travail, et elle offre de la main-d’œuvre à la demande.

De plus, en juillet 2021, l’entreprise a effectué sa première incursion hors de la province en faisant l’acquisition d’entreprises de contrôle de la circulation à Ottawa (Ontario) et à Gatineau (Québec). Elle compte désormais 1 700 employés, soit quatre fois plus qu’en mars 2020. L’équipe, investissement de croissance de BDC Capital à aider le groupe Universal à réaliser ces acquisitions grâce à une injection de fonds propres.

Ses acquisitions lui ont permis de réaliser des achats technologiques

La croissance impressionnante de Universal Group reflète les conclusions d’une nouvelle étude de BDC sur les acquisitions. Cette étude a révélé que les entreprises ayant une stratégie de croissance fondée sur les acquisitions sont deux fois plus susceptibles de connaître une croissance des ventes supérieure à la moyenne que celles qui se développent de manière naturelle.

L’étude a également révélé que de plus en plus souvent, le désir d’acquérir des technologies constitue la motivation de l’acquisition d’une autre entreprise.

Ce fut certainement un facteur décisif pour Michael Menzies. Grâce à ces acquisitions, la taille accrue de l’entreprise a rendu financièrement possible la réalisation d’investissements technologiques majeurs qui permettront à Universal Group de se développer encore davantage.

Une application qui affiche les instructions de déploiement et numérise les feuilles de temps

L’un des plus récents achats technologiques de l’entreprise est un nouveau système sophistiqué de gestion de la main-d’œuvre qui rationalisera et simplifiera la tâche complexe consistant à envoyer quotidiennement 1 700 travailleurs sur des centaines de chantiers.

Les travailleurs disposeront d’une application sur leur téléphone qui leur permettra de consulter les instructions de déploiement et d’obtenir les itinéraires vers les chantiers.

«Les travailleurs disposeront d’une application sur leur téléphone qui leur permettra de consulter les instructions de déploiement et d’obtenir les itinéraires vers les chantiers, explique M. Menzies. Ils auront les protocoles de sécurité et les plans de contrôle de la circulation au bout des doigts et pourront facilement remplir et transmettre les feuilles de temps.»

Ce système est largement utilisé aux États-Unis, mais moins au nord de la frontière; Universal Group est la première entreprise du secteur du contrôle de la circulation au Canada à l’adopter.

Le nouveau système réduit la charge de travail et le risque d’erreur

L’application s’intégrera également à une autre nouvelle technologie achetée par l’entreprise pour automatiser la gestion des feuilles de paie. «Auparavant, les travailleurs devaient tous les jours remplir manuellement une feuille de temps comprenant trois parties, explique M. Menzies. Cela représentait beaucoup travail et un risque d’erreur important.»

Le nouveau système de paie recevra automatiquement les données des feuilles de temps du système de gestion du personnel, ce qui réduira considérablement la charge de travail et le risque d’erreur.

De plus, un nouveau système d’information sur les ressources humaines assurera une automatisation et une efficacité accrues, ce qui améliorera la gestion du personnel. «Nous en avions grandement besoin, car dans ce secteur d’activité, pratiquement tout était effectué manuellement, explique M. Menzies. Si nous avions eu cette technologie plus tôt, nous aurions pu nous développer encore plus.»

Les investissements technologiques favorisent la croissance

Avant les acquisitions d’entreprises réalisées au cours des 18 derniers mois, le prix des nouveaux systèmes était inabordable. «On n’aurait pas pu justifier ce type d’investissement», dit M. Menzies.

Aujourd’hui, en revanche, il est convaincu que l’entreprise s’est forgé une base solide et a réalisé des économies d’échelle qui lui permettent de mettre en œuvre une stratégie ambitieuse d’acquisitions et de croissance naturelle.

«Nous avons mis sur pied un système administratif très solide qui nous permet de croître.»

Les acquisitions et la technologie favorisent la fidélisation de l’effectif

Les acquisitions et la nouvelle technologie aident également l’entreprise à relever un défi majeur qui touche l’ensemble de l’économie canadienne: la pénurie de main-d’œuvre. «Nous devons nous concentrer sur la fidélisation de nos employés et veiller à ce que l’expérience employé soit la meilleure possible», déclare M. Menzies.

Le travail dans le domaine du contrôle de la circulation est généralement saisonnier, mais la nouvelle envergure de l’entreprise offre plus de possibilités de garder les employés toute l’année en raison d’un plus grande diversité sur le plan des clients et de la taille des projets. «Cela convient mieux à nos travailleurs, car ils veulent généralement travailler toute l’année, explique M. Menzies, et en ce qui nous concerne, cela nous donne un avantage en matière de fidélisation.»

«La nouvelle technologie de l’entreprise rend également le lieu de travail plus attrayant, car elle améliore la productivité, réduit la frustration liée à la paperasserie et donne l’image d’une entreprise tournée vers l’avenir, qui investit dans les pratiques exemplaires et de façon prospective», ajoute-t-il.

L’expérience de Universal Group concorde avec les conclusions de l’étude de BDC, qui a révélé qu’un autre objectif clé des acquisitions d’entreprises était l’acquisition de talents et d’expertise.

Le contexte est propice à une stratégie qui vise la croissance

M. Menzies a l’ambition d’élargir Universal Group à l’ensemble du Canada et au nord-ouest du Pacifique américain, afin de tirer parti de l’explosion des investissements dans les infrastructures effectués par les deux pays.

Il perçoit également des occasions générées par le fait que le secteur du contrôle de la circulation est très fragmenté, composé de nombreuses petites entreprises familiales. «Il est temps de consolider le secteur d’activité, déclare M. Menzies. Nous voyons des possibilités de rehausser les normes, ainsi que la qualité du service et les niveaux de sécurité. D’importantes possibilités de croissance seront générées si nous pouvons insuffler des pratiques exemplaires. Le contexte nous apparaît propice à la professionnalisation du secteur d’activité et à la constitution d’une plateforme nationale au Canada et aux États-Unis.»

Partager