2 méthodes simples pour évaluer une entreprise | BDC.ca
logo BDC

2 méthodes pour calculer la valeur d'une entreprise

Temps de lecture: 3 minutes

Partager

Avant d'acquérir une entreprise existante, il vous faut évaluer judicieusement le prix demandé. Il n'y a pas deux évaluations pareilles, et ce, même pour des entreprises du même secteur. Il n'existe malheureusement aucun tableau d'évaluation fondé sur la taille, les bénéfices et le secteur d'activité de l'entreprise.

Premièrement, vous devez établir clairement la distinction entre revenus et bénéfices. Le terme «revenus» désigne le chiffre d'affaires brut avant déduction des dépenses, et le profit net ou bénéfice net désigne la somme restante une fois déduites toutes les dépenses engagées dans le but de générer ces revenus. Pour évaluer une entreprise en exploitation, il est très important de calculer les profits ou bénéfices nets normalisés.

Il existe deux méthodes élémentaires pour évaluer une entreprise: la valeur de liquidation et la valeur d'exploitation.

1. La valeur de liquidation

La valeur de liquidation est calculée en déduisant le passif et les frais de liquidation raisonnables de la valeur marchande courante de tous les éléments d'actif de l'entreprise. La valeur ainsi obtenue correspond au montant que vous obtiendriez si vous vendiez tous les éléments d'actif et remboursiez toutes les éléments de passif. Il s'agit de la valeur de l'entreprise si elle était «liquidée».

2. Le calcul de la valeur d'exploitation

Le calcul de la valeur d'exploitation est quelque peu plus compliqué. Il importe de «normaliser» les bénéfices en éliminant l'incidence des éléments d'actif ou des revenus qui ne font pas partie de l'actif de base ou des revenus principaux de l'entreprise. Ces éléments d'actif et revenus accessoires font l'objet d'une évaluation distincte. Un taux de capitalisation approprié rend compte d'un niveau de risque raisonnable compte tenu de la nature de l'entreprise.

La question fondamentale

La question fondamentale qu'il faut se poser pour évaluer une entreprise est la suivante: «Combien suis-je prêt à payer pour une entreprise si ce montant me permettra de toucher de cette entreprise un revenu annuel de X $?»

Pour calculer cette valeur, examinez l'historique des bénéfices et effectuez les rajustements nécessaires pour tenir compte de l'incidence financière des événements non récurrents, p. ex., bénéfice ou dépense unique anormalement élevé et non récurrent. Un rajustement peut également être nécessaire pour tenir compte d'éléments tels que le salaire «normal» des membres de la direction, soit le montant que l'entreprise aurait été tenue de verser en salaires si elle avait embauché un directeur aux taux du marché.

Une fois que vous avez déterminé le montant probable des bénéfices «normalisés» futurs, selon les données historiques et les tendances, choisissez un taux de capitalisation approprié. Examinez le niveau de risque lié à l'entreprise et le taux de rendement des autres types d'investissement. Pour replacer les choses dans leur contexte, vérifiez le taux de rendement actuel des CPG, lesquels sont sans risque et peuvent être encaissés en tout temps. Comparez-le aux taux des sociétés de capital de risque qui exigent des taux de rendement annuels composés de 25 % à 30 % parce qu'elles investissent dans des entreprises à haut risque et que leurs investissements ne sont pas garantis. Le rendement de la plupart des entreprises se situe quelque part entre les deux.

Avant de vous engager à effectuer cet achat, vous devriez solliciter les conseils d'un évaluateur d'entreprises professionnel.

Partager

v17.9.0.10395