Mère, propriétaire d’entreprise et culturiste: comment cette entrepreneure maintient-elle un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle?

La propriétaire d’un studio d’art développe une entreprise florissante en misant sur la qualité

Lecture de 6 minutes

Lily Yuan

Gérer plusieurs entreprises et participer à des compétitions de haut niveau de culturisme amateur tout en élevant deux jeunes enfants a appris à Lily Yuan l’importance de solides compétences en gestion du temps.

«J’exploite au maximum chaque jour et chaque heure, explique Lily Yuan, qui habite dans la banlieue de Richmond, à Vancouver (Colombie-Britannique). Je me lève très tôt, à 5 h du matin, pour planifier ma journée. Lorsque je m’entraîne, je dois prendre une pause d’une minute entre chaque série d’exercices. Je me sers de cette pause pour traiter mes courriels. Lorsque je fais du cardio, j’en profite pour réfléchir. Je fais toujours plusieurs choses dans une même heure.»

Au-delà de sa capacité à effectuer plusieurs tâches en même temps et de son haut niveau d’organisation, le véritable secret de Lily Yuan pour réussir en affaires est sa perpétuelle recherche de l’excellence.

Mettre l’art au centre de son entreprise

Originaire de Pékin, Lily Yuan a étudié à l’Université Tsinghua. Elle a commencé sa carrière dans la vente et le marketing, puis a dirigé un service au sein d’une multinationale, tout en aidant son mari, Jackie, à gérer leur entreprise de bois de construction, Xinyu Holding Ltd.

Après avoir immigré au Canada en 2008, Yuan et Jackie sont devenus parents: Isabella est née en 2010, suivie de Jane, deux ans plus tard.

Lorsque ses filles étaient en bas âge, Yuan a assumé le rôle de maman à temps plein, tout en supervisant le fonctionnement de l’entreprise de bois de construction, s’occupant de tout, de la comptabilité à l’administration. Quand ses deux filles ont eu l’âge d’aller à la garderie, elle a vu s’ouvrir des possibilités infinies.

«J’avais enfin un peu de temps libre et j’ai commencé à réfléchir, confie-t-elle. J’avais appris à peindre quand j’étais enfant, et j’adorais ça. J’ai suivi beaucoup de cours avec des spécialistes. J’aime également la vente et le marketing. J’ai commencé à penser à la manière dont je pourrais combiner toutes ces compétences et tirer profit de mon expérience pour lancer ma propre entreprise.»

Je me suis dit que c’était la bonne occasion de faire ce dont j’avais envie et d’être ma propre patronne.

Un risque calculé

Douée avec un pinceau, Lily Yuan a pensé que si elle pouvait apprendre la peinture à ses enfants, elle pourrait faire de même avec n’importe qui.

Elle a commencé à offrir des cours de peinture pour les enfants dans sa salle à manger. La nouvelle s’est répandue. Au bout de deux mois, elle avait loué un studio et ouvert la Lily Yuan Art Studio and Gallery. Ses cours étaient pleins, et la demande augmentait. En plus de stimuler la créativité des enfants, l’entrepreneure et artiste avait d’autres idées, notamment donner des cours pour adultes et proposer des soirées peinture amusantes mais de grande qualité.

Elle avait besoin d’un espace encore plus grand. Elle a découvert le lieu idéal: un magnifique studio à hauts plafonds baigné de lumière naturelle et situé à un emplacement central.

Lily Yuan et son mari ont pris un risque calculé. Après avoir effectué des calculs et établi des plans d’affaires, le couple a acheté une propriété industrielle pour l’entreprise de bois de construction, puis, six mois plus tard, l’espace commercial pour le studio d’art. Dans les deux cas, ils ont fait appel à BDC pour le financement.

Il existe toujours un marché pour les services de qualité

L’entreprise d’art de Lily Yuan est florissante. Elle utilise la technologie moderne pour enseigner des compétences classiques: elle projette les coups de pinceau, entre autres, sur deux grandes Apple TV et utilise un iPad Pro pour les dessins. Elle fait venir des artistes de renom de toute l’Amérique du Nord pour donner des ateliers et présente les œuvres de ses étudiantes et étudiants dans des compétitions et des expositions afin de les faire connaître et de leur offrir de nouvelles occasions. En outre, elle utilise de la peinture et du matériel de haute qualité, et agrémente ses soirées peinture pour adultes de bons vins et de mets fins.

«Il existe toujours un marché pour les services de qualité, dit-elle. Nous n’aimons pas le bas de gamme. Nous souhaitons fournir le meilleur service possible. Cela peut réduire le bénéfice par rapport à d’autres entreprises, mais dans l’ensemble, les affaires grandissent énormément, les ventes, et donc le bénéfice, augmentent. C’est la façon dont je vois les choses, et ça fonctionne très bien.»

L’amour de Lily Yuan pour les arts ne s’arrête pas là. Elle et son mari sont des adeptes de comédies musicales, ce qui les a poussés à produire leurs propres spectacles en cofondant la Children’s Theatre of Richmond Association.

«Nous donnons l’occasion aux adolescentes et adolescents de montrer leur talent, et nous embauchons de jeunes artistes de talent comme metteuses et metteurs en scène, chorégraphes et costumières et costumiers ainsi que pour s’occuper du décor et de l’éclairage, indique-t-elle. Nous voulions que les jeunes puissent acquérir une véritable expérience pratique avant de songer à poursuivre leur rêve en tant que spécialistes.»

Lily Yuan - Owner of Lily Yuan Art Studio and Gallery

Rester axé sur ses objectifs

Lorsqu’elle ne jongle pas entre son entreprise et sa famille, Lily Yuan participe à des compétitions de culturisme amateur et voyage dans toute la province pour se mesurer à des femmes de 15 ans de moins qu’elle, qui ont parfois remporté des médailles dans le domaine. Pour se préparer à ces compétitions, elle s’entraîne 90 minutes par jour et suit un régime alimentaire strict. «Je suis du genre à toujours vouloir obtenir un résultat, et je veux voir jusqu’où je peux aller, confie-t-elle. Il faut être fort mentalement.»

Il est évident que cette autodiscipline stricte contribue à sa réussite en affaires, tandis que l’expérience qu’elle a acquise dans une grande entreprise internationale lui a fait comprendre très tôt l’importance de se fixer des objectifs. «Je me posais toujours cette question: quel est ton objectif ce mois-ci? J’atteignais un résultat cible tous les dix jours ou toutes les semaines, précise-t-elle. C’est à ce moment-là que j’ai commencé à découper mon emploi du temps journalier en heures.»

En tant qu’entrepreneure, Lily Yuan confie qu’il est parfois difficile de concilier vie de famille et travail, et encore plus de trouver du temps pour ses amies et amis. Cependant, dans l’ensemble, grâce au soutien de son mari, de la communauté et de ses relations professionnelles, elle a trouvé le juste équilibre.

«Je travaille vraiment fort pour maintenir cet équilibre, dit-elle. Je dois regarder les choses dans leur ensemble et ne pas m’attarder sur les petits détails.»

3 conseils de Lily Yuan pour bâtir une entreprise florissante

1. Ayez un plan B

Lily Yuan dit que même si l’acquisition d’un deuxième local pour son studio d’art était un risque calculé, elle a discuté avec son mari des options que le couple pourrait envisager si jamais ses finances devenaient trop serrées. «Nous savions que nous pourrions toujours vendre ou louer l’espace si le pire devait arriver», indique-t-elle.

2. Tissez des liens

Lily Yuan a activement cherché à établir des collaborations avec d’autres propriétaires d’entreprise de son quartier, dont un bon nombre sont maintenant des commanditaires de ses spectacles de théâtre musical. «Il est important d’avoir une présence active dans sa communauté d’affaires», souligne-t-elle.

3. Faites preuve d’ouverture et demandez conseil

Montrez votre plan d’affaires à des personnes de confiance pour avoir leur opinion. Ces personnes ne doivent pas nécessairement être vos partenaires d’affaires. Cherchez à obtenir divers points de vue auprès de vos amies et amis, de vos voisines et voisins ainsi que de votre famille. «Faites toujours preuve d’ouverture, conseille Lily Yuan. Essayez de voir les choses sous différents angles. Ce que vous avez en tête n’est peut-être pas réaliste, ou vous pourriez bénéficier d’un bon conseil.»