8 conseils pour qu’on vous prenne au sérieux comme jeune propriétaire d’entreprise

Lecture de 4 minutes

Êtes‑vous une jeune entrepreneure ou un jeune entrepreneur qui a une idée prometteuse? Si oui, vous débordez probablement d'optimisme et de confiance dans l'avenir.

Vous avez toutefois besoin que des clientes et clients potentiels, des institutions prêteuses et d'autres partenaires d'affaires croient en vous aussi. Comment pouvez‑vous les amener à vous prendre au sérieux et à avoir foi dans votre projet?

Voici huit façons de convaincre les autres que vous avez l'étoffe qu'il faut pour réussir comme jeune entrepreneure ou entrepreneur.

1. Faites preuve de passion

Mettez‑y tout votre cœur. Posséder une entreprise est une tâche difficile et de longue haleine. Cela exige un engagement de tous les instants, à travers les hauts et les bas.

Laissez transparaître votre passion. Votre clientèle, vos partenaires d'affaires et les membres de votre personnel doivent la sentir dans vos yeux, dans votre voix et dans vos gestes.

2. Ayez un plan

Faire preuve de passion est une bonne chose, mais il est également essentiel de définir efficacement cette passion à l'intérieur d'un cadre structuré. Vous devez prendre du recul et réfléchir à l'orientation que vous voulez donner à votre entreprise au cours des mois à venir.

Rédigez un plan d'affaires clair. Vous devriez aussi être capable d'expliquer en personne votre projet d'entreprise avec clarté et concision.

«Un plan d'affaires solide prouvera aux institutions prêteuses, aux fournisseuses et fournisseurs et à la clientèle que vous avez pris le temps de réfléchir longuement à tous les détails et les incitera à vous prendre au sérieux », dit Valérie Bornais, qui gère le Centre de l'entrepreneurship de BDC, à Québec. « Je me dirais d'emblée: “Cette jeune entrepreneure ou ce jeune entrepreneur sait où elle ou il s'en va.”»

3. Connaissez-vous bien

Savez‑vous quelles sont vos forces et vos faiblesses en tant que propriétaire d’entreprise? Bien vous connaître est la première étape pour découvrir vos talents, mais aussi pour comprendre dans quels domaines vous avez besoin d'un coup de pouce.

Pourquoi votre idée vous passionne‑t‑elle? Êtes‑vous une personne sociable? Vous laissez‑vous facilement intimider? Avez-vous un don pour les chiffres?

Si vous n’avez toujours pas pris le temps de vous poser ce genre de questions, c'est le moment de le faire.

Bien vous connaître est également essentiel pour être sincère en tant que propriétaire d’entreprise. Si vous êtes honnête à l'égard de votre produit ou service, vos partenaires et votre clientèle le sentiront. Elles et ils seront plus en confiance et vous prendront plus au sérieux.

Pour obtenir de l'aide, remplissez le questionnaire Autoévaluation du propriétaire d’entreprise de BDC. C'est gratuit.

4. Faites vos devoirs

Faites des recherches et connaissez à fond votre industrie. Étudiez en détail les dernières tendances et mettez‑vous en contact avec des spécialistes dans le domaine.

Posez une foule de questions et creusez pour obtenir des réponses. Qui sont les principales entreprises dans votre secteur? Qui sont vos entreprises concurrentes? Qui est votre clientèle cible? Pourquoi le marché a‑t‑il ou n'a‑t‑il pas répondu d'une certaine façon à un produit donné? Comment savez‑vous qu'il existe un besoin pour votre produit? Pourquoi fixez‑vous votre prix à ce niveau? Qui embauchez‑vous et pour quelles raisons?

«Si vous vous donnez la peine d'acquérir une solide compréhension de votre industrie, votre argumentaire sera solide et bien articulé, dit Valérie Bornais. Votre public verra que vous connaissez les enjeux et les défis de votre industrie et que vous pouvez ajouter de la valeur.» La préparation est cruciale.

5. Faites preuve d’ouverture face aux conseils

Vous avez peut‑être déjà montré des compétences en leadership ou en gestion, mais cela ne veut pas dire pour autant que vous savez tout. Les gens seront beaucoup plus enclins à vous prendre au sérieux si vous écoutez et suivez les conseils.

«N'ayez pas peur de poser des questions ou d'admettre que vous n'avez pas la réponse, mais que vous allez vous renseigner sans attendre», ajoute Valérie Bornais. Les gens respecteront votre volonté d'apprendre, votre curiosité et votre franchise.

6. Soignez votre apparence

Cela peut sembler banal, mais la façon dont vous vous présentez est cruciale. Vos vêtements et votre manière d'être en disent long sur votre personnalité.

Cela dit, le code vestimentaire varie d'un environnement de travail à l'autre. Il est différent selon que vous travaillez dans le domaine des TI, de la comptabilité ou de la construction. Portez en toutes circonstances une tenue appropriée.

Demandez‑vous toujours: mon apparence reflète‑t‑elle l'image professionnelle que je veux projeter?

7. Trouvez du mentorat

Essayez d'établir une relation avec une vétérane ou un vétéran du monde des affaires vers qui vous pouvez vous tourner pour obtenir du soutien et des conseils. «Il est extrêmement important d'avoir une mentore ou un mentor, et nous pouvons distinguer immédiatement les personnes qui ont recours à du mentorat de celles qui ne le font pas», indique Valérie Bornais.

En plus de montrer aux autres que vous comprenez l'importance d'apprendre d'une personne plus expérimentée, avoir une mentore ou un mentor est une source inestimable de contacts et d'occasions d'affaires potentielles. Futurpreneur Canada possède un programme bien structuré permettant de jumeler de jeunes entrepreneures et entrepreneurs à des guides.

8. Réseautez, réseautez, réseautez

Faites‑en une habitude. C'est essentiel. Nouer de nouveaux contacts d'affaires est une excellente façon d'élargir vos connaissances, d'apprendre des succès et des échecs des autres et de trouver de la nouvelle clientèle. C'est aussi un très bon moyen de créer des liens à long terme et de bâtir votre réputation.

Pour d'autres conseils sur la façon, pour une ou un jeune propriétaire d’entreprise, de réussir, jetez un coup d'œil à notre boîte à outils du propriétaire d’entreprise  (qui comprend un modèle de plan d'affaires).