Seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité est atteint lorsque vos coûts totaux égalent vos revenus totaux
Partager

Avant que votre entreprise ne réalise des profits, vous devez atteindre le seuil de rentabilité.

Le seuil de rentabilité est atteint lorsque les coûts totaux sont égaux aux revenus totaux. En deçà de ce seuil, vous exercez vos activités à perte. Au-dessus de celui-ci, vous réalisez un bénéfice d’exploitation.

«Le seuil de rentabilité correspond au niveau des ventes nécessaire pour couvrir tous vos coûts», explique Nicolas Fontaine, conseiller d’affaires principal, BDC Services-conseils. «Il s’agit du revenu minimum nécessaire pour ne pas perdre d’argent. Par contre, à ce niveau, vous ne faites pas d’argent non plus.»

Comment calculer le seuil de rentabilité en dollars

En dollars, on calcule le seuil de rentabilité en divisant le total des coûts indirects par le pourcentage de marge brute.

Seuil de rentabilité =

Coûts indirects


Pourcentage de marge brute

L’état des résultats ci-dessous montre que la société ABC a généré des revenus de 100 000 $ en vendant 10 000 unités à raison de 10 $ l’unité. Le pourcentage de marge brute est de 65 % et les coûts indirects totaux de l’entreprise sont de 25 000 $.

25 000 $ / 65 % = 38 461 $

Donc, une fois que l’entreprise a généré des ventes de 38 461 $, elle a atteint son seuil de rentabilité.

Agrandir l'image

Comment calculer le seuil de rentabilité en unités

Il est également possible de mesurer le seuil de rentabilité en examinant le nombre d’unités vendues, plutôt que le montant des ventes.

Il faut alors calculer le seuil de rentabilité en unités en divisant le seuil de rentabilité en dollars par le prix de vente unitaire.

Seuil de rentabilité en unités =

Seuil de rentabilité en dollars


Prix de vente unitaire

Reprenons l’exemple de la société ABC, mais cette fois-ci, voyons combien d’unités elle doit vendre pour atteindre le seuil de rentabilité. Nous savons que la société ABC a généré des revenus de 100 000 $ en vendant 10 000 unités à raison de 10 $ l’unité. Le pourcentage de marge brute est de 65 % et les coûts indirects de l’entreprise sont de 25 000 $.

38 461 $ / 10 $ = 3 846

Donc, une fois que l’entreprise a vendu 3 846 unités, elle atteint son seuil de rentabilité.

Exemple de tableau du seuil de rentabilité

Agrandir l'image

Le seuil de rentabilité correspond au niveau des ventes nécessaire pour couvrir tous vos coûts.

Calculer le seuil de rentabilité d’une entreprise de services

Même si elles ne vendent pas des produits à l’unité, les entreprises qui offrent des services peuvent quand même calculer leur seuil de rentabilité.

«Le secteur des services a également des coûts indirects et des marges brutes. La seule différence réside dans le type de volume vendu. Il peut s’agir, par exemple, d’un nombre d’heures plutôt que d’un nombre d’unités ou de produits. Une entreprise de services-conseils en serait un bon exemple, explique Nicolas Fontaine. La formule reste donc la même: les coûts indirects divisés par le pourcentage de marge brute.»

Différence entre le seuil de rentabilité et l’analyse du seuil de rentabilité

Une analyse du seuil de rentabilité examine la direction que prend l’entreprise et les mesures à prendre pour abaisser le seuil de rentabilité et accroître les profits.

En revanche, le seuil de rentabilité permet d’établir un seuil de réussite et de définir des objectifs de vente clairs. L’analyse du seuil de rentabilité révèle les fluctuations du seuil de rentabilité lorsque des ajustements sont effectués, notamment au prix de vente unitaire.

Quand utiliser une analyse du seuil de rentabilité

Selon Nicolas Fontaine, une analyse du seuil de rentabilité est essentielle pour comprendre la performance de votre entreprise et déterminer comment poursuivre ses activités.

«Parfois, le plus difficile pour les propriétaires d’entreprise consiste à réaliser pleinement l’incidence des coûts indirects sur la rentabilité globale. Il peut être facile de vous convaincre d’augmenter les coûts indirects pour stimuler la croissance de votre entreprise. Toutefois, si vous le faites avant que vos activités n’aient augmenté, vous devrez vraiment être conscient de l’incidence que ces coûts supplémentaires auront sur le nouveau volume.»

Fourchette de rentabilité

Nicolas Fontaine affirme que, puisque toutes les entreprises connaissent des fluctuations de leurs revenus, il serait préférable de voir le seuil de rentabilité comme une fourchette plutôt que comme un chiffre précis.

«Disons qu’avec des coûts indirects totaux estimés à 250 000 $ et un pourcentage de marge brute de 25 %, vous calculez que vous aurez besoin de 1 million de dollars de revenus pour atteindre le seuil de rentabilité. Dans un monde idéal, vous satisferiez à toutes les exigences de votre budget. Malheureusement, la réalité est que vous devrez peut-être recalculer votre seuil de rentabilité après un mois ou deux ou un trimestre ou deux», explique-t-il.

«Par exemple, si, selon la tendance, les coûts indirects devaient maintenant se situer autour de 350 000 $ plutôt que de 250 000 $, votre seuil de rentabilité sera plus élevé, soit à 1,4 million de dollars. Lorsque vous calculerez votre seuil de rentabilité initial, vous devrez établir une gamme de scénarios.»

«Essayez de calculer le seuil de rentabilité à l’aide d’exemples de coûts indirects totaux de 200 000 $, de 250 000 $ et de 350 000 $. Vous obtiendrez alors une fourchette de seuils de rentabilité. Vous pourriez faire la même chose en utilisant une fourchette de pourcentages de marge brute.»

«Il est important d’apporter des ajustements, au besoin, indique Nicolas Fontaine. Mais n’oubliez pas qu’il n’y a que quelques éléments qui peuvent être ajustés (comme les coûts indirects et le pourcentage de marge brute), soit dans le volume des ventes unitaires, le prix de vente unitaire ou le coût unitaire.»

Effectuer une analyse de sensibilité

Pour comprendre l’effet des fluctuations de différentes variables sur la rentabilité de votre entreprise, vous devrez utiliser un modèle financier appelé une analyse de sensibilité.

Vous avez besoin de connaître les effets d’une baisse de 10 % de vos ventes ou l’incidence d’une augmentation de 5 % du coût de vos matériaux? Une analyse de sensibilité fournira des réponses et vous permettra de préparer une stratégie pour faire face à ces éventualités.

En bref, une analyse de sensibilité peut améliorer la résilience de votre entreprise.

Éléments ayant une incidence sur la rentabilité et, par conséquent, sur le seuil de rentabilité:

Volume des ventes (unités)

Prix de vente unitaire

Coût de vente unitaire

Total des coûts indirects liés à l’exploitation de l’entreprise

Comment abaisser votre seuil de rentabilité

Il existe plusieurs façons de diminuer votre seuil de rentabilité.

«Une façon d’y parvenir consiste simplement à réduire vos coûts indirects, affirme Nicolas Fontaine. Vous pouvez aussi viser des volumes plus élevés, en augmentant votre pénétration du marché ou en obtenant de nouveaux clients ou de nouvelles clientes. Une troisième option pourrait être de faire preuve de flexibilité à l’égard de votre prix de vente. Si vous pouvez augmenter votre prix en conservant le même volume, vous augmenterez vos revenus et votre bénéfice brut. Cela dit, c’est plus facile à dire qu’à faire. Le contexte concurrentiel ne vous permettra pas d’avoir cette flexibilité sur le prix de vente», souligne-t-il, en ajoutant que vous auriez plus de contrôle pour réduire le coût des ventes, jusqu’à une certaine limite. «Au bout du compte, il peut s’agir d’un mélange de tous ces éléments.»

Nicolas Fontaine affirme que ces calculs peuvent aider les entreprises à décider des changements les plus appropriés. Bien que les propriétaires d’entreprise se concentrent généralement sur les ventes, il affirme qu’il est essentiel qu’ils ou elles tiennent également compte des coûts.

«Les propriétaires d’entreprise ont tendance à penser que la façon la plus simple de régler un problème de rentabilité consiste seulement à accroître les ventes. Mais si votre entreprise génère de faibles bénéfices bruts, vous vous rendez rapidement compte que vous devrez augmenter considérablement vos ventes pour avoir la même incidence qu’une réduction modeste des coûts indirects.»

4 conseils pour améliorer votre entreprise grâce à une analyse du seuil de rentabilité

  1. Lorsque vous établissez un prix, vous devez comprendre les coûts indirects liés à l’exploitation de votre entreprise.
  2. Sachez où vous vous situez en tout temps par rapport à l’endroit où vous devriez être (selon vos projections).
  3. Essayez de ne pas financer des pertes d’exploitation.
  4. Comprenez l’interdépendance entre tous les éléments.

Si les entreprises qui introduisent de nouveaux produits sur le marché, y compris Apple et Amazon, avaient décidé que si elles n’atteignaient pas le seuil de rentabilité à court terme, elles n’iraient pas plus loin avec ces nouveaux produits ou sur ces nouveaux marchés, alors beaucoup de choses ne se seraient jamais retrouvées sur le marché.

Analyse du seuil de rentabilité des nouveaux produits et marchés

Nicolas Fontaine indique qu’une analyse du seuil de rentabilité est particulièrement importante si une entreprise lance de nouvelles gammes de produits ou tente de percer de nouveaux marchés. Selon lui, il est essentiel pour toute entreprise qui essaie quelque chose de nouveau d’être consciente du temps pendant lequel elle peut absorber des pertes.

«C’est là que le calcul du seuil de rentabilité devient crucial. Il devrait être la première étape du lancement d’un nouveau produit ou de l’incursion dans un nouveau marché. Il tient compte de toutes les composantes de votre entreprise, comme vos coûts indirects et variables, votre prix de vente et vos volumes.»

Dans de telles circonstances, les pertes à court terme peuvent finir par mener à des gains à long terme.

«Il pourrait y avoir d’autres décisions d’affaires plus importantes à prendre en considération. Bien sûr, vous vous retrouverez dans une position négative, mais les avantages à long terme pourraient être bien supérieurs aux pertes à court terme», explique Nicolas Fontaine.

Celui-ci soutient néanmoins qu’une analyse du seuil de rentabilité est essentielle, car il s’agit du bon outil pour déterminer le moment exact où vous devriez potentiellement abandonner un nouveau produit ou un nouveau marché.

Nicolas Fontaine affirme par ailleurs qu’une analyse du seuil de rentabilité peut également aider les propriétaires d’entreprise à ne pas trop dépendre d’un nombre restreint de clients et de clientes.

«J’ai constaté, par exemple, que certaines entreprises dépendaient beaucoup de Walmart ou d’Amazon; mais à un moment donné, il faut se demander: “Qu’arrivera-t-il si je perds ce client ou cette cliente?” En tant que propriétaire d’entreprise, vous devez effectuer l’analyse de façon proactive afin d’avoir un plan d’urgence et de savoir quoi faire si une telle situation se produit.»

Utiliser le seuil de rentabilité comme plan de secours

Nicolas Fontaine voit l’analyse du seuil de rentabilité comme un type de plan de secours lorsque les choses ne se déroulent pas comme prévu.

«Faites preuve de prévoyance et effectuez l’analyse à l’avance afin d’avoir déjà fait vos devoirs lorsque des problèmes surviennent et d’être en mesure de simplement recourir à ce plan d’urgence.»

«C’est comme une police d’assurance. Si quelque chose se produit, vous vous dites: “J’aurais dû m’attarder aux petits caractères.” Vous devez vous assurer de savoir contre quoi vous vous êtes protégé.e. Il en va de même pour les entreprises qui effectuent une analyse du seuil de rentabilité.»

Nicolas Fontaine affirme que le fait de surveiller votre seuil de rentabilité peut aussi vous aider à survivre à l’imprévu.

La pandémie de COVID-19 en est un parfait exemple. Les restaurants ont été particulièrement touchés par la COVID-19 et les coûts ont augmenté depuis leur réouverture.

«Évidemment, le coût des produits a grimpé et les restaurants ont subi des pertes. Une partie de leur stratégie pour augmenter leurs prix de vente a probablement reposé sur le calcul du seuil de rentabilité», explique Nicolas Fontaine.

Quand prendre des risques, quand limiter vos pertes

Celui-ci voit un parallèle entre les tentatives des entreprises d’attirer plus de client.es et les aspirations des équipes de hockey professionnelles. Ces dernières recrutent des vedettes dans l’espoir de gagner. Ces contrats pourraient se traduire par une augmentation des revenus associée à une hausse des assistances et à un plus grand nombre de parties des séries éliminatoires à domicile. Cependant, la signature d’ententes avec des joueurs vedettes ne garantit aucunement le succès pendant les séries éliminatoires.

Tout comme dans le monde des affaires, il y a aussi des incertitudes dans la LNH. Les joueurs pourraient subir des blessures, l’arbitrage pourrait être déficient ou certains mauvais comportements en dehors de la glace pourraient être nuisibles. Tous ces éléments pourraient empêcher l’équipe d’atteindre ses cibles de réussite.

À un certain moment, les équipes de la LNH qui ne font pas bonne figure pourraient réduire leurs pertes en ne mettant pas sous contrat de vedettes et en libérant certains joueurs. Toutefois, elles continueront de se concentrer à atteindre les séries éliminatoires et à gagner la Coupe Stanley. Dans le même ordre d’idées, les entreprises peuvent décider, grâce à une analyse du seuil de rentabilité, d’abandonner des marchés ou des produits, tout en maintenant leur objectif d’augmenter leurs profits.

Obtenir de l’aide pour analyser vos finances

Souhaitez-vous obtenir une aide personnalisée pour analyser vos finances? Les propriétaires d’entreprise peuvent communiquer avec nos services-conseils en gestion financière pour obtenir une évaluation complète de leurs finances. L’analyse du seuil de rentabilité est toujours une composante de cette évaluation.

Partager