Capital de croissance et transfert d'entreprise - une autre solution | BDC.ca
logo BDC

Capital de croissance et transfert d'entreprise: une alternative intelligente

Partager

Vous avez peut-être entendu les termes «financement mezzanine», «dette de second rang», «financement structuré» ou «quasi-fonds propres». Toutefois, tous ces mots désignent une même notion: fondamentalement, le capital de croissance et de transfert d’entreprise est une solution financière hybride comportant à la fois les caractéristiques du financement par emprunt et celles du financement par actions.

Il présente certaines particularités du financement par emprunt parce que l'emprunteur est tenu de rembourser le prêt. Par ailleurs, le capital de croissance et de transfert d’entreprise tient aussi du financement par actions, parce que le remboursement est établi en fonction des flux de trésorerie plutôt que de la dépréciation de l'actif de l'entreprise.

Quel est donc le principal avantage de ce genre de financement pour les PME? Il fournit à l'entreprise le capital dont elle a besoin pour assurer sa croissance ou la poursuite de ses activités. Les remboursements ne sont pas établis à partir de valeur résiduelle d'actifs, mais beaucoup plus en fonction des flux monétaires.

Coût à prévoir

Les entrepreneurs peuvent s'attendre à assumer une partie du coût sous forme d'intérêts fixes, lesquels sont déductibles. Le reste du coût se résume à une composante variable, comme des redevances, le versement de primes ou des options d'achat, à escompte, d'actions de l'entreprise.

Toutefois, le capital de croissance et de transfert d’entreprise n'est pas une solution toute faite. Elle peut être personnalisée pour répondre à des besoins précis, en fonction de facteurs comme le caractère saisonnier de l'entreprise, les besoins en fonds de roulement et le calendrier de remboursement.

Il s'agit d'abord de rencontrer le prêteur, de lui présenter sa situation et de lui expliquer exactement ce que l'on cherche. On peut alors conclure une entente.

Cas types d'investissement

Dans quels cas les prêteurs considèrent-ils plus particulièrement le recours au capital de croissance et de transfert d’entreprise?

Rachats d'entreprise par les cadres et par des gestionnaires externes

Compte tenu du vieillissement de la population, de nombreux propriétaires d'entreprises âgés de 50 ans ou plus cherchent des moyens de quitter leur entreprise. Le capital de croissance et de transfert d’entreprise peut procurer à l'équipe de gestion en place les fonds nécessaires pour investir dans l'entreprise.

Étude de cas

L'entreprise ABC, experte en assurances, est en exploitation depuis 1986. Affichant un chiffre d'affaires de 22 millions de dollars, l'entreprise se classe parmi les plus importantes sociétés du genre au Canada, et sa rentabilité est bien établie.

Pas moins de 14 membres de la direction souhaitent racheter la participation des propriétaires âgés de 60 ans ou plus qui songent à prendre leur retraite. Le prêteur a imaginé une entente qui prévoit une injection de capitaux propres par les nouveaux propriétaires, un prêt consenti par le propriétaire désireux de céder sa participation, et du capital de croissance et de transfert d’entreprise pour compléter le financement.

Fusions et acquisitions

Lorsqu'il y a fusion ou acquisition, il est nécessairement question d'actifs immobilisés corporels et d'actifs incorporels pour lesquels il est plus difficile d'obtenir du financement, comme le «fonds commercial». Le capital de croissance et de transfert d’entreprise peut aider les entreprises à acheter le fonds commercial tout en conservant le flux de trésorerie intact à un moment où peut régner une certaine incertitude.

Étude de cas

Une société de recherche sur Internet exerce ses activités depuis 1973, mais a reporté son premier appel public à l'épargne en raison de la conjoncture. Elle a pris de l'expansion outre frontière, et a acquis des entreprises qui lui assureront une croissance de l'ordre de 25 % au cours des deux prochaines années. Il s'agit d'une société rentable, dont l'équipe de direction est solide et qui fait partie des entreprises de premier plan sur le marché, affichant de façon constante des résultats concluants. L'entente prévoit du capital de croissance et de transfert d’entreprise avec remboursement à l'échéance, ce qui permet à l'entreprise de préserver le flux de trésorerie.

Fonds de roulement à des fins de croissance

Le capital de croissance et de transfert d’entreprise est souvent utilisé pour financer le fonds de roulement à des fins de croissance, ce qui permet aux entreprises d'accroître leurs revenus et leurs profits. Les entrepreneurs qui cherchent à investir des fonds en pénétrant de nouveaux marchés, à améliorer la recherche et le développement de produits ou à accroître leur effectif peuvent tirer profit de ce type de financement sans compromettre le flux de trésorerie habituel destiné aux activités courantes.

Étude de cas

Une entreprise de matériel, créée en 1981, a récemment mis au point une technique brevetée. Elle a eu besoin de financement pour mettre en marché cette technique et l'offrir à ses clients actuels ainsi qu'à d'autres acheteurs potentiels. Cette société a dû réagir au marché au moment opportun et constituer un stock d'un mois de ses produits. C'est exactement ce que l'entente prévoyant du capital de croissance et de transfert d’entreprise lui a permis de faire.

Partager

v17.9.0.10395