Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Techniques pour mieux gérer votre trésorerie

Une gestion de trésorerie avisée commence par l’établissement de prévisions financières et de trésorerie

Temps de lecture: 5 minutes

Partager

Le niveau de votre fonds de roulement est étroitement lié aux rentrées et aux sorties d’argent dans votre entreprise. Dit plus simplement, votre fonds de roulement doit vous permettre d’assumer vos frais d’exploitation jusqu’à ce que vos clients vous paient.

En utilisant une part importante de votre fonds de roulement pour couvrir les coûts de vos immobilisations, vous pourriez éprouver des problèmes de liquidités qui vous empêchent de payer vos fournisseurs, d’acheter du matériel et même de payer les salaires.

C’est pourquoi il est essentiel que le niveau de votre fonds de roulement vous permette de traverser les moments difficiles et de poursuivre l’exploitation de votre entreprise.

Établissez un budget

Préparer un budget de trésorerie devrait être votre priorité absolue pour mieux maîtriser vos flux de trésorerie. Votre commis aux écritures, votre comptable, votre logiciel de comptabilité et même des chiffriers peuvent vous aider à anticiper les rentrées et les sorties de fonds au cours d’une période donnée.

Prévoyez vos sorties de fonds

Estimez vos dépenses annuelles et tenez compte des coûts supplémentaires que vous devrez assumer pour mettre en œuvre votre stratégie d’affaires, en plus de ceux associés à l’exploitation quotidienne de votre entreprise. Voici quelques exemples:

  • Paie
  • Loyer
  • Services publics
  • Intérêts
  • Remboursement de prêts

De plus, assurez-vous de prendre en compte les grosses dépenses anticipées, comme l’achat d’un nouveau camion, la refonte de votre site Web ou la mise à niveau de vos ordinateurs.

Prévoyez vos entrées de fonds

Estimez vos ventes annuelles et réfléchissez à l’incidence qu’auront vos décisions sur vos prévisions de trésorerie. N’oubliez pas de tenir compte de votre politique de crédit ainsi que du moment où vos clients doivent vous payer pour veiller à ce que votre entreprise ait suffisamment de fonds tout au long de son exercice. La budgétisation vous permet de voir quand une crise de liquidités risque de survenir et de vous préparer à toute éventualité, comme l’obtention d’un prêt commercial, afin d’éviter des conséquences négatives pour votre entreprise.

Le financement à court terme

Du financement à court terme, tel qu’une marge de crédit, vous permet d’effectuer des achats urgents ou de régler vos comptes fournisseurs en attendant d’encaisser vos créances.

Vous pouvez négocier une marge de crédit avec votre institution financière. Ceci devrait être fait avant que vous n’en ressentiez la nécessité: il est en effet habituellement plus facile de négocier une marge de crédit quand on n’en a pas besoin. La fin d’un exercice ou d’un trimestre fructueux est un bon moment pour rendre visite à votre institution financière.

Vous pourriez aussi avoir besoin d’augmenter votre fonds de roulement en période de croissance afin d’accroître vos stocks qui seront vendus à crédit. Parfois, les banques, les actionnaires ou d’autres investisseurs peuvent vous procurer cet apport de capitaux et vous fournir du financement à long terme aux fins du fonds de roulement.

Le financement à long terme

Les achats d’équipement et d’immeubles devraient être financés à long terme plutôt que par votre fonds de roulement. Cela vous permet d’échelonner les paiements sur la durée de vie moyenne de ces actifs. Il est vrai que vous devrez payer des intérêts, mais votre fonds de roulement sera ainsi disponible pour vos besoins d’affaires.

Gérez les risques commerciaux

L’exploitation d’une entreprise présente de nombreux risques qui, tôt ou tard, peuvent devenir des défis de taille. Il est donc judicieux de prévoir ce que vous feriez si les divers scénarios suivants se produisaient:

  • Si une commande d’envergure arrivait à l’improviste.
  • Si une commande d’envergure était annulée.
  • Si un de vos clients importants faisait faillite sans vous avoir payé.

Ce type d’analyse des risques peut devenir une partie intégrante du processus d’établissement de votre budget de trésorerie.

Par exemple, si vous utilisez un chiffrier pour enregistrer vos encaissements, procédez à des simulations en modifiant les chiffres à la hausse ou à la baisse. Évaluez ensuite l’impact que ces scénarios pourraient avoir au cours des semaines et des mois à venir. Vous pourrez ainsi déterminer comment agir le cas échéant.

La planification et la diversification de la clientèle permettent de réduire les risques et de conserver des liquidités. En évitant de dépendre d’une commande ou d’un client important, vous ne risquerez pas d’être à la merci de la santé d’une autre entreprise. Acquérir de nouveaux clients augmentera vos revenus, améliorera votre position de trésorerie et vous rendra moins vulnérable aux incertitudes du marché.

Créez un compte bancaire distinct pour votre entreprise

Un autre risque associé à l’exploitation d’une entreprise, surtout en phase de démarrage, est de mélanger cartes de crédit et comptes bancaires commerciaux et personnels.

La solution est d’ouvrir un compte d’entreprise distinct. C’est dans ce compte que vous devriez déposer les chèques des clients, retirer votre salaire et payer vos employés et vos fournisseurs.

De la même façon, vous devriez obtenir une carte de crédit distincte, l’utiliser pour payer vos achats d’entreprise et en régler le solde avec votre compte d’entreprise. La plupart des cartes de crédit s’accompagnent de relevés qui énumèrent les achats faits pendant le mois et l’année précédente. Vous pouvez utiliser ces renseignements pour préparer le budget de trésorerie du prochain exercice.

Recouvrez rapidement vos comptes clients

Protégez-vous des paiements en retard en envoyant promptement vos factures et en les faisant aussi claires et détaillées que possible. Produisez une facture dès que les biens ou services ont été livrés et assurez-vous qu’elle est adressée à la bonne personne.

Quant aux commandes d’envergure, vous pourriez envisager une facturation progressive, suivant votre cadence de fabrication ou la livraison de vos services. Par exemple, vous pouvez demander un versement initial au moment de la commande et un pourcentage de la somme à payer à des étapes clés convenues.

Suivez de près vos comptes clients. L’expérience montre que plus vous tardez à communiquer avec lui, plus minces sont vos chances de recouvrer la totalité de la somme exigible.

Surveillez vos coûts et vos stocks

Une bonne façon de vous assurer de faire une bonne affaire est de comparer les différentes offres et d’obtenir des propositions d’autres fournisseurs. À défaut d’obtenir un meilleur prix, vous pourrez peut-être bénéficier de modalités de paiement plus avantageuses, réduisant ainsi la pression sur votre trésorerie.

Analysez la rotation des stocks pour déterminer les articles qui se vendent le mieux et ceux qui absorbent inutilement votre fonds de roulement. Essayez de maintenir des niveaux de stocks minimaux pour éviter de bloquer vos fonds de façon improductive et peu rentable.

Enfin, si vous avez besoin de conseils pour gérer vos stocks ou préparer vos prévisions de trésorerie, BDC Services-conseils vous aidera à mettre en œuvre des stratégies de fonds de roulement parfaitement adaptées à votre entreprise.

Partager