Une entreprise de logistique trouve une solution technologique au problème d’expédition dans le Nord canadien

Le logiciel maison de BBE simplifie considérablement le processus d’expédition dans le Nord canadien.

Lecture de 5 minutes

Depuis longtemps, les prix des aliments dans les communautés du Nord sont très élevés, et Heather Stewart croit avoir trouvé la solution à ce problème.

Située à Edmonton, l’entreprise d’expédition de Heather Stewart, BBE Expediting Ltd., a mis au point un logiciel novateur qui permettra de rendre les aliments plus abordables pour les habitantes et habitants du Nord, où les prix du lait, des fruits et des légumes sont de deux à trois fois plus élevés que dans le Sud du pays.

«Dans les communautés du Nord, surtout celles qui ne sont accessibles qu’en avion, la sélection des aliments est limitée et ceux-ci coûtent cher, affirme Heather Stewart. Les gens veulent donc payer les mêmes prix que les ceux du Sud et s’occupent eux-mêmes d’arranger la livraison.»

Le nouveau logiciel de BBE, GoBox, aide à régler ce problème. Il pourrait aussi révolutionner le secteur d’activité d’Heather Stewart en simplifiant énormément le processus d’expédition.

Réduction des coûts pour les gens du Nord

Cette innovation crée un certain nombre d’occasions d’affaires pour BBE, dont Fetchable.ca, un nouveau site Web consacré à l’expédition qui a été lancé par l’équipe d’Heather Stewart.

Le site utilise la technologie de GoBox pour aider les acheteuses et acheteurs du Nord à organiser facilement et à moindres frais la livraison d’aliments et autres directement auprès de détaillantes et détaillants du Sud, ce qui leur évite d’avoir à payer les prix plus élevés du Nord.

BBE a lancé Fetchable en février 2018, en partenariat avec Canadian North, une compagnie aérienne qui sert les communautés du Nord canadien.

Productivité triplée grâce au logiciel

À BBE, Heather Stewart a également recours à GoBox à l’interne pour améliorer l’efficacité des activités d’expédition et pour réduire les coûts.

«L’impact à l’interne a été spectaculaire, affirme-t-elle. Les gains d’efficacité réalisés par notre équipe grâce à l’application sont incroyables. Avant, sept ou huit étapes étaient nécessaires pour traiter un envoi. Aujourd’hui, il n’y en a qu’une seule. Chaque jour, nous sommes en mesure de gérer 15 livraisons par utilisatrice ou utilisateur, comparativement à cinq seulement auparavant.»

Cette percée technologique est d’autant plus impressionnante que BBE ne se spécialise pas dans le développement de logiciels.

Heather Stewart

Pas une entreprise technologique

«Nous ne sommes pas une entreprise technologique, souligne Heather Stewart. Ce n’est absolument pas notre zone de confort habituelle, mais nous avons mis à profit notre expertise en logistique et l’avons appliquée à un nouveau secteur d’activité.»

BBE est connue depuis longtemps pour ses solutions créatives adaptées aux problèmes causés par le climat difficile du Nord.

BBE a été fondée à Yellowknife, en 1977, et n’employait alors que trois personnes. Aujourd’hui, l’entreprise emploie 125 personnes et est l’un des chefs de file du transport aérien de marchandises, des opérations de transit et des services d’approvisionnement dans le Nord canadien.

Aux commandes d’un chariot élévateur à 16 ans

Heather Stewart a grandi avec l’entreprise. Son père a acheté BBE au milieu des années 1980 et leur permettait, à elle et à son frère, de l’accompagner dans son camion au travail. Plus tard, ils ont eu des emplois d’été à BBE. À 16 ans, Heather Stewart conduisait un chariot élévateur pour la première fois.

«J’ai toujours adoré l’entreprise et la logistique», déclare-t-elle.

En 2007, le père d’Heather Stewart a vendu BBE à une entreprise publique inuite axée sur le développement. Heather est restée à BBE et a été nommée présidente en 2011. En 2016, elle a dirigé le rachat de l’entreprise par les cadres, pour lequel BDC a accordé le financement.

Croissance freinée par la chute du prix du pétrole brut

La croissance de BBE n’a pas toujours été stable. En 2014 et 2015, l’entreprise a rencontré de sérieuses difficultés lorsque les prix du pétrole brut ont chuté, ce qui a mis de la pression sur les nombreux clients et clientes de BBE du secteur de l’énergie. «Tout ce qui préoccupait notre clientèle était le prix, affirme Heather Stewart, alors que nous avions toujours été un fournisseur de services de qualité.»

«Nous avons dû trouver des moyens de continuer à fournir à notre clientèle le service auquel elle était habituée tout en offrant des tarifs fondés sur la valeur.»

C’est pendant cette période difficile que le promoteur du centre commercial de l’aéroport d’Edmonton a pris contact avec BBE. Il souhaitait créer une nouvelle façon pour les voyageuses et voyageurs et les autres clientes et clients d’expédier leurs achats. C’est ainsi que BBE a mis au point son logiciel GoBox, qui a été lancé au centre commercial en mai 2018.

BBE

Appui indispensable du personnel

À BBE, la mise en place de GoBox à l’interne n’a pas été si simple. «Certains membres de l’équipe étaient réticents à l’utiliser et ne faisaient pas entièrement confiance à ce logiciel», affirme Heather Stewart.

Elle a rapidement obtenu l’appui de son équipe en lui demandant de l’aider à tester la technologie et à rédiger le manuel d’utilisation.

«En fin de compte, les membres de notre personnel se sentaient propriétaires du produit», déclare-t-elle.

La clé de notre succès a été une équipe très réceptive dont les membres étaient toutes et tous sur la même longueur d’onde. C’est ce qui nous a permis de surmonter les obstacles que nous avons rencontrés lors de la conception du logiciel.

Une technologie au potentiel énorme

Heather Stewart a commencé un exercice de planification stratégique afin de découvrir d’autres applications pour GoBox. Des discussions sont déjà en cours en vue de sa mise en place dans d’autres centres commerciaux canadiens.

Heather Stewart veut aussi travailler avec des détaillantes et détaillants du domaine alimentaire pour faire de Fetchable un site de commerce électronique.

«Notre technologie offre des possibilités infinies, souligne-t-elle. Notre objectif est que l’ensemble de nos clientes et clients installent le logiciel sur leurs ordinateurs.»