9 conseils sur la manière d’annoncer une mauvaise nouvelle aux employés

Temps de lecture: 3 minutes

Partager

Personne n’aime annoncer une mauvaise nouvelle. En milieu de travail, cela ne fait qu’accroître la pression.

Parler d’un faux pas de manière malavisée peut miner le moral des employés, la productivité et le résultat net. Cela peut aussi provoquer le départ de précieux talents.

Si cette communication maladroite se répand à l’extérieur, la réputation de l’entreprise ou ses rapports avec ses partenaires peuvent en souffrir.

Saisissez l’occasion pour inspirer confiance

Si vous vous y prenez bien, vous devriez pouvoir profiter d’une annonce désagréable pour susciter la confiance, cimenter les troupes et sortir plus fort de la crise. Votre comportement face à l’adversité peut inspirer vos employés... ou les indisposer.

Voici neuf conseils pour amoindrir le choc des mauvaises nouvelles et maintenir le cap. Nous parlons ici de nouvelles qui affectent toute l’entreprise, par exemple des mises à pied, une réorganisation ou un problème lié à une acquisition. Si vous devez congédier un employé, lisez plutôt cet article.

1. Préparez-vous

Vous ne feriez pas un exposé important sans préparation. Vérifiez par conséquent que vous comprenez bien tous les détails de votre annonce, y compris la voie à suivre pour l’entreprise. Exercez‑vous, obtenez de la rétroaction et mettez au point votre annonce.

2. Faites preuve de transparence

N’enjolivez pas, ne cachez rien et ne retardez pas indûment votre annonce. Les employés verront bien que vous essayez de minimiser vos revers ou de glisser l’annonce entre deux nouvelles rassurantes. Retarder ou cacher les choses est encore pire. La vérité finira probablement par être connue et vous perdrez votre crédibilité. Une approche directe et franche inspirera confiance, vous assurera la loyauté de votre équipe et l’aidera à travailler de concert et ouvertement à la recherche de solutions.

3. Faites l’annonce en personne

N’exposez pas les revers de l’entreprise par courriel. Organisez autant que possible une rencontre face à face avec les employés. Cela montrera que vous les tenez en grande estime et vous donnera l’occasion de dissiper les malentendus, d’évaluer les réactions et de provoquer la discussion. Vos employés seront rassurés de voir que les dirigeants n’ont pas peur de leur annoncer de mauvaises nouvelles droit dans les yeux.

4. Communiquez efficacement

Donnez suffisamment d’information sur les événements en cours et sur les prochaines étapes, sans pour autant noyer tout le monde sous les détails. Soyez clair et calme. Parlez aux employés avant d’informer le monde extérieur. Votre message, à l’interne et à l’externe, doit être cohérent.

5. Assumez

Reconnaissez votre responsabilité pour toute erreur, mais ne prolongez pas le mea‑culpa. Expliquez plutôt ce que fera dorénavant l’entreprise pour éviter que le problème ne se reproduise. Vos employés l’apprécieront et seront plus enclins à endosser leurs propres erreurs, mais aussi à chercher la façon d’améliorer les choses.

6. Suscitez des commentaires

C’est l’occasion pour tous de se reconnecter, de réfléchir et de se concentrer sur l’amélioration. Invitez les employés à poser des questions et à exprimer leur opinion. Trouvez une manière appropriée de consigner les commentaires sur la façon d’éviter les erreurs et d’améliorer les processus.

7. Faites preuve de sensibilité

Montrez bien que vous vous souciez des sentiments et des préoccupations de vos employés. N’essayez pas de les minimiser ou de vous défendre.

8. Balisez l’avenir

Rappelez la vision de l’entreprise, sa stratégie et son plan d’action, tout en évoquant les changements requis. Tous seront ainsi sur la même longueur d’onde et auront confiance dans votre leadership, dans l’avenir de l’entreprise et dans leur propre avenir.

9. N’en restez pas là

Dites aux employés que vous les informerez régulièrement de l’évolution de la situation et que vous recueillerez leurs commentaires... puis assurez un suivi.

Partager