Que sont les facteurs ESG et que signifient-ils pour votre entreprise?

Les facteurs ESG sont utilisés pour évaluer l’impact environnemental et social d’une entreprise

Lecture de 7 minutes

Partager

Le monde des affaires regorge d’acronymes, par exemple: CPA et EEE, PCGR et NVGR, PAPE et TRI, IRC et RDI, CSZ et BBZ.

Mais il y a un acronyme avec lequel les propriétaires et leaders d’entreprise doivent se familiariser le plus rapidement possible: ESG.

Alors, que sont les facteurs ESG?

Que sont les facteurs ESG?

L’acronyme ESG désigne les facteurs «environnementaux, sociaux et de gouvernance» en entreprise. Ils servent à évaluer la performance opérationnelle d’une entreprise en ce qui a trait à son impact social et environnemental. Cette évaluation peut être effectuée à l’interne ou à l’externe, par des investisseurs ou d’autres parties prenantes.

Le facteur environnemental indique si une entreprise pollue ou si elle met en œuvre des pratiques durables. Le facteur social tient compte de la façon dont l’entreprise travaille avec son personnel, sa clientèle, ses fournisseurs et l’ensemble de la collectivité, ainsi que de l’impact qu’elle a sur eux. Enfin, le facteur de gouvernance porte sur la direction de l’entreprise, ses contrôles internes et ses vérifications, la supervision de la gouvernance par le conseil d’administration et la rémunération des membres de la haute direction.

Les investisseurs et les autres parties prenantes utilisent beaucoup les facteurs ESG pour évaluer l’impact d’une entreprise au-delà de son bilan. Ces facteurs peuvent aussi servir à évaluer les risques externes auxquels fait face une entreprise, ainsi que ses perspectives de croissance.

Résilience est un bon synonyme de durabilité.

Selon Bob Willard, fondateur et chef de la direction de The Sustainability Advantage, qui conseille les entreprises en matière de questions ESG depuis 20 ans, les facteurs ESG traduisent l’impact des entreprises sur les personnes et la planète. M. Willard ajoute ce qui suit. «Il y a deux types de personnes : les personnes qui travaillent pour vous et les personnes dans l’ensemble de la collectivité.»

«Il y a donc l’environnement, votre personnel, votre clientèle et la collectivité. Ensuite, il y a la gouvernance: la façon dont vous exploitez l’entreprise.»

M. Willard fait également partie du corps professoral du Directors College de l’Université McMaster à Hamilton, en Ontario, où l’on enseigne «aux administrateurs et administratrices comment administrer». Il donne le cours qui porte sur «ce à quoi ils et elles devraient faire attention, du point de vue des facteurs ESG».

Comment tenir compte des facteurs ESG

De toute évidence, aucune entreprise prospère ou réputée ne peut se permettre de ne pas tenir compte des facteurs ESG. Mais comment amorcer le processus qui fera de votre entreprise une bonne entreprise citoyenne, ainsi qu’un bon placement?

Selon M. Willard, le conseil d’administration est le meilleur point de départ du processus d’intégration des facteurs ESG à l’organisation. «Les membres du conseil sont responsables de la supervision et de la gestion de l’organisation», explique M. Willard.

La direction a le «devoir de diligence» de bien exploiter l’entreprise, mais les membres du conseil d’administration ont le «devoir de diligence» de veiller au bien-être des parties prenantes de l’entreprise, dont l’ensemble de la collectivité.

Les membres du conseil doivent «s’assurer de gérer les risques attentivement, y compris les risques environnementaux et sociaux […] en s’assurant de rémunérer les membres de la direction en fonction de la performance de l’entreprise par rapport aux objectifs qu’on leur a fixés en matière de facteurs ESG, ce qui donne de l’importance à ces facteurs», dit-il.

M. Willard souligne que les propriétaires d’entreprise peuvent amorcer le processus de mise en œuvre des pratiques ESG. «Les PME peuvent utiliser un outil gratuit à code source libre comme le Basic Sustainability Assessment Tool (outil d’évaluation de base de la durabilité) pour effectuer une autoévaluation. Cela les aidera à cerner les enjeux auxquels accorder le plus d’attention.»

Les facteurs environnementaux: Le «E» des facteurs ESG

De toutes les questions relatives aux facteurs ESG auxquelles font face les conseils d’administration et de direction, « les questions environnementales sont, à vrai dire, les plus simples », affirme M. Willard.

Il explique que, pour évaluer l’impact environnemental de leur entreprise en fonction des facteurs ESG, les propriétaires d’entreprise doivent prendre en considération sept éléments.

1. L’énergie

«L’un de ces éléments est lié à l’énergie et à la quantité d’énergie renouvelable que l’on utilise, parce qu’il faut se sevrer des combustibles fossiles et utiliser de l’énergie renouvelable.»

2. Les gaz à effet de serre

«Un autre de ces éléments est constitué des gaz à effet de serre […] et de la façon dont on s’efforce d’atteindre la carboneutralité», explique M. Willard. Le gouvernement fédéral s’est donné comme objectif de réduire, d’ici 2030, les émissions de GES du Canada de 40 à 45 % par rapport à leur niveau de 2005, et à atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

3. L’eau

Le prochain élément est l’eau. Selon M. Willard, «dans certaines régions, l’eau est un enjeu important. Certaines régions de l’Amérique du Nord ont actuellement des difficultés liées à l’[approvisionnement en] eau. Et l’on surveille de plus en plus l’utilisation de l’eau dans les processus industriels».

4. La pollution

Le quatrième élément est la pollution, c’est-à-dire «les émissions de substances qui ne sont pas des gaz à effet de serre dans l’air, la terre et l’eau».

5. Les déchets

La pollution est étroitement liée aux déchets et à la quantité de déchets produits par les entreprises. «Moins vous produisez de déchets, mieux c’est», affirme M. Willard.

6. Les matériaux

Selon M. Willard, les prochains facteurs environnementaux à examiner «sont les caractéristiques des matériaux et des biens et services que l’on apporte au sein de l’organisation, ainsi que leur biodégradabilité, leur contenu renouvelable, leur contenu recyclé et tous ces aspects positifs».

7. L’empiétement

Enfin, M. Willard affirme que les entreprises doivent se préoccuper de «l’empiétement, en essayant de s’assurer que l’entreprise, par son emplacement, n’empiète pas sur des écosystèmes terrestres ou marins sensibles».

Une fois ces problèmes environnementaux cernés et quantifiés, «les entreprises peuvent établir assez facilement des objectifs en ce qui les concerne, et évaluer leur progression dans l’atteinte de ceux-ci», dit-il.

Les sept éléments environnementaux en matière de facteurs ESG

  1. L’énergie
  2. Les gaz à effet de serre
  3. L’eau
  4. La pollution
  5. Les déchets
  6. Les matériaux
  7. L’empiétement

Les facteurs sociaux: Le «S» des facteurs ESG

En ce qui concerne l’aspect social des facteurs ESG, ou celui qui concerne les «personnes», il faut évaluer et coter la rémunération du personnel, leur santé et leur bien-être ainsi que les questions relatives aux droits de la personne comme la diversité, l’équité et l’inclusion afin de les améliorer s’il y a lieu.

La collectivité joue un rôle important dans l’aspect social des facteurs ESG, notamment le fait de payer sa juste part d’impôts, de faire des dons et d’avoir d’autres activités philanthropiques, de s’impliquer dans des organismes qui offrent des services et d’appuyer des projets communautaires.

Les entreprises doivent «s’efforcer de faire en sorte que celle-ci [la communauté] soit non seulement un milieu où il fait bon travailler, mais aussi un milieu où il fait bon vivre et s’amuser», explique M. Willard.

Les facteurs de gouvernance: Le «G» des facteurs ESG

Le «G», pour gouvernance, est la dernière lettre de l’acronyme ESG, mais il pourrait bien en être l’élément le plus important. «Tout repose sur la gouvernance. Elle joue vraiment un rôle absolument essentiel, affirme M. Willard. Et c’est la mission de l’entreprise qui dicte la gouvernance et tout le reste.»

M. Willard explique que le simple fait de formuler des objectifs, des cibles et des objectifs ESG peut grandement contribuer à les atteindre.

«Les discussions et les débats entre les membres de la haute direction au sujet des objectifs sont presque aussi importants que les objectifs eux-mêmes. Les membres de la haute direction doivent réfléchir aux éléments suivants: Pourquoi voudrions-nous apporter des améliorations? Quel est notre objectif? Si nous atteignons cet objectif, quels avantages l’entreprise en tirera-t-elle?»

Si l’on intègre les facteurs ESG aux rapports financiers, le conseil d’administration et la direction devront s’engager à mettre l’accent sur l’amélioration de la performance de l’entreprise par rapport aux facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance, ainsi qu’à les améliorer.

Les facteurs ESG sont essentiels à la planification à long terme

M. Willard estime que les facteurs ESG et la durabilité de l’environnement sont essentiels pour faire en sorte que les chefs d’entreprise bâtissent des organisations résilientes et durables à long terme, plutôt que d’adopter la vision à court terme qui consiste à maximiser la valeur pour les actionnaires.

«Résilience est un bon synonyme de durabilité. Si vous pouvez relancer votre entreprise après la pandémie de COVID-19 ou la préparer aux changements climatiques et à leurs répercussions, tant par rapport aux risques à court terme qu’aux risques plus chroniques, vous pouvez faire en sorte qu’elle soit en bonne position, non seulement pour survivre, mais aussi pour prospérer dans un autre genre d’économie.»

Pour M. Willard, l’économie de l’avenir sera plus juste, plus durable et plus sobre en carbone que celle d’aujourd’hui. «Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons continuer, au cours du siècle actuel, à prendre soin de nous-mêmes tout en jouissant d’une bonne qualité de vie.»

Vous voulez aller plus loin? La certification B Corp est l’un des processus les plus rigoureux et les plus utilisés de nos jours pour évaluer la performance des entreprises en fonction des facteurs ESG. Essayez l’outil d’évaluation gratuit pour la certification B Corp, qui vous aidera à comprendre tous les aspects liés aux facteurs ESG dans votre organisation et à voir comment vous pouvez les améliorer.

Partager