La passion pour la planète, à l’origine du lancement d’une entreprise qui a connu le succès du jour au lendemain

Les valeurs autochtones inspirent la nouvelle entreprise verte innovante FILL

Temps de lecture: 9 minutes

Partager
FILL – Vernon

Teresa Sanders, fondatrice, FILL – Vernon’s Refill Store

En décembre 2018, Teresa Sanders a lu un article sur le taux de recyclage du plastique dans le monde, et cela a changé sa vie.

Mme Sanders exerçait une carrière florissante depuis plus de 20 ans dans le secteur de la santé, avec sept semaines de congés payés par année, un solide ensemble d’avantages sociaux et un excellent régime de pension. En décembre 2020, elle a tout abandonné pour lancer FILL – Vernon’s Refill Store dans la ville de Vernon, en Colombie-Britannique.

Ce projet paraissait fou à un bon nombre de ses amis et collègues, mais Teresa s’était sentie poussée à faire ce changement.

«J’ai lu un article qui m’a renversée. J’ai découvert que seulement 9 % du plastique produit dans le monde est réellement recyclé, ce qui signifie que 91 % finit dans les décharges ou dans l’océan, et les statistiques canadiennes ne sont pas plus enthousiasmantes», explique Mme Sanders.

Elle a immédiatement commencé à creuser ces chiffres et a été choquée par ce qu’elle a découvert.

Le sens des responsabilités envers la Terre fait partie de la culture autochtone. Me consacrer à la réutilisation des contenants s’inscrivait dans mes valeurs.

«J’étais atterrée. Je pensais faire ma part en recyclant, mais j’ai découvert qu’il y avait moins de 10 % de chances que mes plastiques soient effectivement recyclés», dit Mme Sanders.

Du jour au lendemain, elle a commencé à élaborer un plan pour créer une entreprise réutilisant les contenants afin d’aider les habitants de sa collectivité de Vernon à réduire leur utilisation de contenants en plastique. Elle a consacré toute une année à faire des recherches dans ce domaine et à créer un plan d’affaires.

En tant qu’entrepreneure métisse, Mme Sanders affirme que son patrimoine autochtone a contribué à façonner les valeurs de l’entreprise qu’elle a créée.

«Le sens des responsabilités envers la Terre fait partie de la culture autochtone. Me consacrer à la réutilisation des contenants s’inscrivait dans mes valeurs. Dans les valeurs de FILL, nous essayons de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour rendre le monde plus vert.»

Ce fut un succès immédiat.

Franchir le pas de l’entrepreneuriat

En 2019, un plan d’affaires en main, Teresa Sanders a participé au BC Community Futures Enterprize Challenge et a remporté la première place. Ce tremplin lui a permis d’accéder à des prix qui ont joué un rôle clé au cours de sa première année d’activité. Elle a notamment pu avoir accès à un comptable qui était chargé d’examiner son plan d’affaires et ses chiffres pour vérifier si son plan était viable. La réponse positive qu’elle a reçue lui a donné le courage de franchir le pas.

«Ce fut un réel stimulant, car quand quelqu’un qui s’y connaît vous dit que votre projet est viable, il vous est plus facile de quitter l’emploi que vous occupiez depuis 20 ans», dit Mme Sanders en riant.

En décembre 2020, Teresa Sanders a ouvert les portes de «FILL – Vernon’s Refill Store» aux habitants de Vernon.

«Ce fut un succès immédiat. Dès l’ouverture, nous faisions de l’argent! Nous avons eu tellement de chance. Notre collectivité nous a chaleureusement accueillis et était vraiment enthousiaste à l’idée de réduire l’utilisation des contenants en plastique.»

Environ 90 % de nos produits sont fabriqués au Canada. Nous essayons de soutenir l’industrie locale dans toute la mesure du possible.

Des produits d’origine locale et respectueux de l’environnement

Les clients apportent au magasin leurs propres contenants et bouteilles usagés (et nettoyés) pour les remplir, qu’il s’agisse de bouteilles de shampoing ou de vin ou de pots de yaourt. Les contenants sont pesés lorsque le client entre dans le magasin, le client choisit son produit et remplit son contenant, qui est à nouveau pesé avant que le contenu soit facturé au client.

FILL propose une large gamme de produits respectueux de l’environnement, dont bon nombre sont fabriqués par des entreprises ayant la certification B Corp: savon à vaisselle, savon à lessive, assouplissants, savons pour les mains, shampooings, après-shampooings, nettoyants pour le corps, lotions, nettoyants pour le visage, masques pour le visage, hydratants, shampooings en barre, dentifrices, déodorants, etc.

«Environ 90 % de nos produits sont fabriqués au Canada. Nous essayons de soutenir l’industrie locale dans toute la mesure du possible en nous efforçant d’acheter des produits de Vernon, d’Armstrong et d’Invermere, puis d’autres gammes de produits de Kootenay, de Vancouver, de Victoria, puis des produits de l’Ontario et du Québec», explique-t-elle.

Au fil du temps, le volume des ventes de produits FILL a augmenté de façon spectaculaire. Mme Sanders avait l’habitude de commander un stock de 2 500 tablettes pour lave-vaisselle par semestre. Elle en commande désormais 6 000 par mois et achète le shampooing par lots de 240 litres.

L’incidence d’un magasin qui vend ses produits dans des contenants réutilisables est mesurable: après son premier mois d’activité, Mme Sanders a compté les contenants en plastique économisés grâce au processus de réutilisation de FILL. Elle a été stupéfaite de constater que le magasin avait évité que 6 000 contenants en plastique se retrouvent à la décharge.

À la fin de 2021, le magasin aura évité la mise à la décharge de plus de 126 936 contenants en plastique.

Comment vendre 3 800 litres de désinfectant pour les mains

L’arrivée de la pandémie et le confinement qui en a résulté en mars 2020 ont posé de nouveaux défis à un magasin qui demandait aux clients d’apporter leurs propres contenants pour leurs produits.

Teresa Sanders a rapidement pris certaines décisions: le magasin s’est tourné vers le remplissage de contenants en verre, qui seraient retournés au magasin pour être réutilisés à la réouverture au public. Elle a également commencé à collaborer avec une entreprise de Kelowna qui fabriquait du désinfectant pour les mains afin de s’approvisionner en désinfectant naturel approuvé par Santé Canada.

FILL a commencé à approvisionner des cabinets de médecins et de dentistes, des clubs de golf ainsi que la bibliothèque locale. Le désinfectant pour les mains est devenu un article tellement prisé qu’elle a dû se le faire livrer dans trois fûts de 210 litres.

Mme Sanders a saisi cette occasion pour mettre en place un processus de recyclage des fûts utilisés pour transporter le produit désinfectant depuis Kelowna. Une fois vides, ils étaient renvoyés à Kelowna pour être remplis à nouveau.

À ce jour, FILL a vendu plus de 3 800 litres de désinfectant pour les mains.

«Nous essayons de faire tout notre possible avec nos fournisseurs pour aider à pratiquer une économie circulaire », déclare Mme Sanders.

Ce qui arrive à notre Terre, à notre monde et à nos eaux me tourmente. Nous devons être capables de changer notre façon de faire et de renverser la situation – c’est devenu ma motivation.

Expansion à Kelowna

L’été 2021 a engendré une vague de chaleur suivie par des feux de forêt dévastateurs dans l’Okanagan. Cela a renforcé la détermination de Teresa Sanders à faire tout son possible pour promouvoir les pratiques environnementales.

«Ce qui arrive à notre Terre, à notre monde et à nos eaux me tourmente. Nous devons être capables de changer notre façon de faire et de renverser la situation – c’est devenu ma motivation.»

C’est ainsi que Teresa Sanders a commencé à penser au franchisage.

Les clients lui demandaient d’envisager d’ouvrir des magasins dans d’autres collectivités. Toujours animée par sa volonté de réduire l’utilisation du plastique dans le monde, elle a décidé d’ouvrir un autre magasin. En novembre 2020, elle a ouvert un magasin FILL à Kelowna.

«Les débuts ont été plus difficiles, car dix jours après l’ouverture, des restrictions ont été imposées en raison de la COVID-19 et les gens devaient porter un masque et éviter de se regrouper, explique-t-elle. Mais, aux alentours du mois d’avril 2021, nous avons vu la lumière au bout du tunnel et nos ventes ont décollé.»

BDC m’encourage vraiment, et je n’avais jamais eu ce genre d’expérience avec une banque.

Transformer sa passion en une franchise prospère

À la suite d’une rencontre fortuite entre son partenaire commercial de Kelowna et un représentant de BDC, Mme Sanders a commencé à explorer sérieusement l’idée d’une franchise. Non seulement BDC lui a accordé un prêt commercial pour couvrir le coût du franchisage, mais le représentant de BDC l’a mise en contact avec un expert-conseil avec qui elle collabore depuis à l’élaboration d’un plan d’affaires de franchisage.

«Il a vraiment rationalisé le processus que je dois suivre pour franchiser mon entreprise, et je me sens beaucoup plus confiante pour faire mon choix de modèle de franchise. «BDC m’encourage vraiment, et je n’avais jamais eu ce genre d’expérience avec une banque», affirme Mme Sanders.

En novembre, Teresa Sanders a été finaliste du Pow Wow Pitch, auquel participaient plus de 1 600 entrepreneur.es autochtones. Elle a également reçu le Prix de la petite entreprise de l’année 2021 décerné par la chambre de commerce de Vernon.

«BDC m’a encouragée tout au long du processus. Avec un autre entrepreneur du Yukon, j’ai fait une présentation au personnel de BDC, simplement pour expliquer comment BDC nous soutient, et pour donner à son personnel une idée de ce que son travail signifie vraiment pour les propriétaires d’entreprise», déclare Mme Sanders.

Elle se réjouit de ce que l’avenir réserve à FILL.

«J’aimerais qu’il y ait des magasins qui réutilisent les contenants dans chaque collectivité, que ce soit FILL ou une autre marque – je pense vraiment que c’est très bénéfique à notre Terre.»

Pour le moment, Mme Sanders prévoit poursuivre son parcours de franchisage avec l’aide de BDC, en se concentrant sur la Colombie-Britannique. Elle espère pouvoir par la suite étendre ce projet de réutilisation des contenants à toutes les collectivités du Canada.

Partager