Du soutien financier et des ressources pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Soutien pour les entreprises touchées par la COVID-19.

Entreprise détenue par des Autochtones : un modèle d’affaires plein d’avenir

TIPI Insurance Partners est détenue par 60 communautés des Premières nations de l’Ouest canadien

Temps de lecture: 5 minutes

Partager
Nathan Ballantyne

TIPI Insurance Partners est beaucoup plus qu’une société de courtage d’assurance en plein essor aux yeux de son PDG, Nathan Ballantyne. C’est un modèle d’affaires qui permet aux Premières Nations du Canada d’envisager un avenir meilleur.

TIPI Insurance est détenue par 60 communautés des Premières Nations du Manitoba, de la Saskatchewan et de l’Alberta. Ces communautés, tout comme de nombreuses autres organisations autochtones et des Premières Nations du Canada, sont aussi des clientes de TIPI.

Le modèle d’affaires de TIPI permet de garder les capitaux dans les communautés des Premières nations, explique M. Ballantyne. TIPI, qui a pour slogan «Stronger Together», leur fournit aussi les emplois dont elles ont tant besoin – 26 de ses 36 employés sont des Autochtones.

«Je vois dans ce modèle une solution d’avenir pour nos communautés», dit M. Ballantyne, qui est membre de la Nation crie de Misipawistik établie à Grand Rapids, au Manitoba. «Traditionnellement, nos communautés étaient servies par des organisations non autochtones. Nous sommes en train de changer cela. Les communautés ont des parts dans l’entreprise, et les profits sont réinvestis dans ces communautés.»

L’entreprise grandit rapidement

TIPI offre des services d’assurance de dommages ainsi que des services de retraite, d’assurance-vie collective et d’avantages sociaux. Elle connaît une solide croissance, avec des revenus en hausse de 25 % en 2017.

L’entreprise, qui a son siège social à Winnipeg et sept bureaux dans l’Ouest canadien, agit à titre de courtier d’assurance pour un milliard de dollars d’actifs répartis entre 90 communautés des Premières Nations, de la Colombie-Britannique à l’Ontario. Elle a aussi des actifs de retraite sous gestion de 200 millions de dollars et des primes d’assurance collective de 40 millions de dollars.

TIPI Insurance assure entre autres des immeubles, des propriétés et des parcs de véhicules appartenant à des communautés des Premières Nations et à des organisations autochtones. Elle vend aussi de plus de plus d’assurance dans le cadre des projets des sociétés de développement économique des Premières Nations, y compris les champs de pétrole de l’Alberta.

L’histoire de Nathan Ballantyne, qui n’a que 35 ans, n’est pas moins inspirante que celle de l’entreprise qu’il dirige. Il a grandi à Selkirk, près de Winnipeg, au Manitoba, mais passait ses étés à Grand Rapids, à l’extrémité nord du lac Winnipeg.

La communauté a financé les études du PDG

M. Ballantyne estime que la Nation crie de Misipawistik a investi 100 000 $ dans ses études universitaires. Il est titulaire d’un baccalauréat en gouvernance des Premières Nations de l’Université du Manitoba et d’un MBA de l’École de commerce Edwards de l’Université de la Saskatchewan. Il a aussi complété récemment le programme de perfectionnement des administrateurs de la Rotman School of Business de l’Université de Toronto.

M. Ballantyne a commencé sa carrière comme analyste pour le compte de Capitaux pour la prospérité et l’entrepreneurship autochtone (Fonds CAPE) à Montréal, un fonds d’investissement spécialisé dans les entreprises détenues par des Autochtones. Il est retourné au Manitoba pour travailler au sein de la Tribal Wi-Chi-Way-Win Capital Corporation (TWCC), une institution financière détenue par cinq conseils tribaux.

Quand TWCC a investi dans l’entreprise qui allait devenir TIPI Insurance, M. Ballantyne a joint les rangs de l’entreprise à titre de directeur, avant d’être nommé PDG en 2012.

Je suis très reconnaissant de travailler pour une entreprise dans laquelle ma communauté possède une participation, et de pouvoir contribuer à sa croissance et à sa réussite.

TIPI Insurance Partners

 

Embaucher et former des employés autochtones

M. Ballantyne dit que TIPI s’efforce d’aider les membres des Premières Nations à réaliser leurs aspirations professionnelles, tout comme sa communauté l’a aidé à financer ses études.

«Nous embauchons des employés, assurons leur formation et investissons dans leur perfectionnement. Nous les envoyons étudier et faisons tout ce qu’il faut pour les former dans ce domaine, pour qu’ils puissent ensuite mener des carrières intéressantes.»

TIPI a franchi une étape importante en 2017 en acquérant 51 % des parts dans IMI Brokerage Company, une société de courtage de la Saskatchewan. Détenue par 10 Premières Nations, IMI offre des services d’assurance-vie, d’avantages sociaux collectifs et de retraite aux communautés de la Saskatchewan, de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. La transaction a été financée par les Services bancaires aux Autochtones de BDC.

M. Ballantyne, qui dit envisager d’autres acquisitions, croit que l’entrepreneuriat doit être une partie importante de la solution permettant de surmonter les défis auxquels font face les peuples autochtones.

L’entrepreneuriat fait partie de la solution

«Nous devons maintenant trouver des façons créatives de réussir, d’exploiter des occasions pour nous-mêmes et d’offrir un meilleur avenir à nos enfants et à nos petits-enfants», souligne l’entrepreneur, qui est marié et père de deux enfants.

Partager