7 moyens peu coûteux de réduire l’empreinte carbone de votre entreprise

Les petits changements ont un grand impact sur les émissions de gaz à effet de serre

Temps lecture: 10 minutes

Partager

Plusieurs raisons font que les propriétaires d’entreprise du Canada cherchent des moyens peu coûteux de diminuer les émissions de gaz à effet de serre (GES), qu’il s’agisse de réduire les coûts d’exploitation ainsi que leur impact sur l’environnement ou d’améliorer leur réputation aux yeux de la clientèle et du personnel.

«Les motivations varient. Les petites entreprises sont aussi uniques et diversifiées que leurs propriétaires», souligne Marianne Griffith, auditrice écoénergétique agréée et directrice générale par intérim du London Environmental Network (LEN). Le LEN administre la section locale de Green Economy Canada, un réseau pancanadien de plus de 250 entreprises qui progressent vers une économie carboneutre.

«Le commerce avec l’Europe a forcé certaines entreprises à faire une déclaration sur les émissions de GES pour faire partie d’une chaîne d’approvisionnement durable», souligne Marianne Griffith.

Entre-temps, les perturbations de la chaîne d’approvisionnement à l’échelle mondiale et la sensibilisation accrue à la durabilité incitent les clients à s’approvisionner en produits éthiques et d’origine locale, mentionne-t-elle.

Les entreprises tentent par conséquent d’obtenir une certification, notamment la certification B Corp, afin de pouvoir fournir à une clientèle avertie des références en matière de développement durable, ce qui les aide également à recruter des employé.es dans un marché du travail concurrentiel.

«Les jeunes employé.es en demandent plus aux employeurs et employeuses, affirme Marianne Griffith. Ils ou elles veulent travailler pour des entreprises qui correspondent à leurs valeurs.»

Au-delà de votre réputation d’amélioration de la durabilité, la réduction des émissions a une incidence positive sur vos résultats financiers.

Commencez par mesurer vos émissions

Selon Marianne Griffith, la première étape pour réduire vos émissions consiste à savoir où concentrer votre attention.

Les entreprises commencent généralement par planifier un audit énergétique pour établir une base de référence. Un.e auditeur.trice énergétique visitera votre entreprise et examinera votre consommation, vos coûts d’énergie et l’enveloppe de votre immeuble pour cerner les améliorations potentielles. Il ou elle produira un rapport approfondi qui vous fournira une feuille de route pour réduire votre consommation d’énergie et, du même coup, vos émissions de carbone.

Idéalement, l’audit reposera sur le protocole sur les GES (en anglais seulement), qui est accepté à l’échelle internationale.

«Si vous avez déjà apporté des améliorations, vous pouvez établir la base de référence jusqu’à trois ans avant le jour de l’audit», précise Marianne Griffith.

7 façons peu coûteuses de réduire vos émissions

Après avoir effectué un audit énergétique, la prochaine étape consiste à cibler ce que Marianne Griffith appelle les occasions faciles à saisir, c’est-à-dire des façons simples et peu coûteuses ou sans frais de réduire votre empreinte carbone. Vous pouvez également faire part de votre intention de réduire les émissions de carbone à votre personnel afin de favoriser sa participation et de faire en sorte que tout le monde travaille en vue d’atteindre la même cible.

1. Programmer efficacement les thermostats

Marianne Griffith cite l’exemple d’un centre de jeux pour enfants de London, en Ontario, qui cherchait des moyens de réduire sa consommation et ses coûts. Elle a aidé la propriétaire à programmer le thermostat afin de chauffer ou de refroidir le bâtiment seulement lorsque des gens s’y trouvent, ce qui réduit la production d’énergie et permet d’économiser des centaines de dollars par année.

«Elle a vu la différence presque immédiatement, dit Marianne Griffith. C’est important lorsque vous ne surchauffez pas ou que vous ne refroidissez pas l’espace au cours des heures où il n’y a personne.»

2. Mettre en place des postes de travail intelligents ou des politiques d’arrêt

La plupart des machines utilisent de l’énergie même lorsque vous ne vous en servez pas. Le fait d’avoir des machines qui arrêtent de fonctionner après un certain temps d’inactivité ou des lumières qui s’éteignent lorsqu’il n’y a aucun mouvement peut grandement réduire votre consommation d’énergie.

Si vous ne pouvez pas installer d’équipement automatisé, demandez au personnel d’éteindre les lumières, les ordinateurs et les barres d’alimentation lorsqu’ils ne sont pas à leur bureau ou à leur poste de travail.

«Cela semble presque trop simple pour faire une différence, affirme Marianne Griffith, mais les entreprises gaspillent beaucoup d’énergie en laissant fonctionner l’éclairage et les machines.»

Elle conseille, si vous ne l’avez pas déjà fait, de remplacer toutes les ampoules par des DEL pour réaliser d’importantes économies d’énergie, même quand les lumières sont allumées.

3. Passer à un débit réduit

Tout comme à la maison, l’installation de toilettes à faible débit et de robinets intelligents sur le lieu de travail peut réduire considérablement votre consommation d’eau et les coûts connexes.

«Une entreprise de London, McCabe Promotional, a réduit sa consommation d’eau de 10 % simplement en modernisant les toilettes les plus fréquentées par le personnel», explique Marianne Griffith.

4. Créer des incitatifs en matière de transport

Souvent, le plus grand émetteur de GES pour les entreprises est le transport quotidien du personnel.

En plus d’offrir des options de travail à distance, il est possible d’encourager des transports plus écologiques. Dans certains cas, les entreprises offrent un incitatif financier aux personnes qui choisissent le transport en commun plutôt que la voiture pour se rendre au travail. Si cela ne semble pas viable, cherchez des façons d’encourager les déplacements à pied.

«L’installation de supports à vélo et la présence de douches sur place peuvent encourager le personnel à choisir un mode de déplacement actif pour se rendre au travail», ajoute Marianne Griffith.

Si votre entreprise n’a pas d’espace pour des douches, la solution pourrait être de collaborer avec un centre de mise en forme local pour utiliser ses installations.

5. Installer des rideaux d’air

Lorsque nous étions jeunes, nous avons tous entendu nos parents dire: «Pas besoin de chauffer l’extérieur!»

Les rideaux d’air installés au-dessus des portes empêchent l’air chaud ou froid de traverser le seuil. Aussi appelés portes d’aérage, ces dispositifs peu coûteux et non intrusifs créent un joint d’étanchéité à l’air chaque fois qu’une porte s’ouvre, retenant l’air chaud ou climatisé dans le bon environnement.

Si vous avez une entrée très achalandée qui donne sur l’extérieur dans un magasin, ou si vous devez empêcher la circulation d’air entre un bureau et un entrepôt, par exemple, les rideaux d’air sont un moyen rapide et facile de réduire les coûts d’énergie et les émissions.

6. Gérer vos déchets

La plupart des entreprises ont adopté des mesures de recyclage et d’autres mesures de gestion des déchets il y a des dizaines d’années. Mais parmi les trois R (réduire, réutiliser, recycler), la réduction est la plus négligée et peut avoir les répercussions les plus importantes sur votre empreinte carbone.

Vous pourriez envisager d’investir dans un audit de la gestion des déchets complet. Encourager le personnel à utiliser des tasses et des assiettes réutilisables plutôt que des articles jetables, ou remplacer les serviettes en papier dans les toilettes par des séchoirs à main à haut rendement, peut déjà faire toute la différence.

7. Choisir des fournisseurs écologiques

Examinez de près ce que votre entreprise achète et à qui elle l’achète. Il est possible de trouver des solutions de rechange durables.

Lorsque vous achetez des produits et des services pour votre entreprise, choisissez des fournisseurs certifiés B Corp ou neutres en carbone, aidant ainsi à réduire les émissions de carbone dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

«Si votre entreprise utilise des plastiques pour l’emballage destiné aux consommateurs, envisagez de passer à des solutions de rechange compostables», explique Marianne Griffith.

Autres idées pour réduire votre empreinte carbone

Une fois que vous aurez mis en place les mesures de réduction des émissions de carbone sans frais ou à faible coût, la phase suivante de votre plan d’affaires carboneutre pourrait exiger un investissement. Malgré les coûts initiaux, investir dans la durabilité peut souvent faire économiser de l’argent à votre entreprise après un certain temps.

Investir dans les rénovations énergétiques

Un audit énergétique vous indiquera où on peut remplacer les portes, les fenêtres et l’isolation afin de renforcer l’étanchéité de votre bâtiment et de réduire les besoins en énergie. Remplacer les éléments vieillissants par des produits à haut rendement diminuera vos coûts de chauffage et de refroidissement à long terme.

Changer de source de carburant

À un moment donné, chaque entreprise doit remplacer son système de chauffage ou de climatisation. Le moment venu, envisagez de changer votre source principale d’énergie pour une option renouvelable.

«Si vous utilisez des systèmes fonctionnant au propane ou au mazout, voyez quand il est prévu de les remplacer et optez pour une thermopompe à air ou géothermique», explique Marianne Griffith. À mesure que la technologie des thermopompes s’améliore, votre facture de services publics pourrait être inférieure à ce que vous payez actuellement pour le mazout et le gaz.

«Au départ, on paie plus par unité d’énergie, affirme-t-elle. Cependant, à mesure que les taxes sur le carbone et les tarifs d’électricité augmenteront, surtout si vous combinez une thermopompe à air et de l’énergie solaire, votre facture sera moins élevée que maintenant, ou à tout le moins égale à ce que vous payez aujourd’hui.»

Conduire des véhicules électriques

Marianne Griffith mentionne une petite entreprise de London qui a comparé le coût des indemnités de kilométrage versées au personnel avec le coût pour l’achat de véhicules électriques (VE) utilisés pour rencontrer la clientèle. Comme le prix de l’essence ne cessait d’augmenter, il était tout à fait logique de passer aux VE.

De même, les petites entreprises qui disposent d’un parc de véhicules de livraison à essence pourraient trouver intéressant d’investir dans des véhicules électriques.

Encouragez vos employé.es à utiliser les VE en installant un poste de recharge au travail.

Construire un toit bleu

Un toit bleu est une toiture adaptée pour stocker l’eau de pluie. Des valves sont installées sur les drains d’eaux pluviales pour contrôler le débit pendant les orages. Le but est de prévenir le refoulement des tuyaux, qui peut causer des inondations et des dommages à l’immeuble et déverser de l’eau non traitée dans les rivières et les lacs.

Dans le cadre d’un projet pilote, la London Food Bank a installé un toit bleu sur son entrepôt. L’eau recueillie sert à arroser les plantes de leurs serres et des jardins communautaires. Non seulement l’entreprise a-t-elle réduit sa dépendance à l’eau de la ville, mais la collecte de l’eau de pluie signifie qu’elle n’a pas besoin de livraison massive d’eau pendant la saison de croissance.

Se joindre à des entreprises qui partagent une même vision

Certaines des meilleures innovations carboneutres pour les petites entreprises viendront de votre propre réseau. La meilleure façon de rester au fait des initiatives vertes est d’y participer.

«La plupart des collectivités ont une organisation environnementale pour les entrepreneur.es, souligne Marianne Griffith. Commencez par quelque chose de simple, comme mobiliser votre personnel lors d’un événement communautaire, peut-être en plantant des arbres comme exercice de consolidation d’équipe.»

Évaluer votre entreprise

Consultez notre évaluation B Impact en ligne, gratuite et confidentielle pour évaluer l’impact social et environnemental de votre entreprise. Les résultats vous permettront de comparer votre performance à celle de milliers de pairs dans le monde et de créer un plan personnalisé pour vous aider à vous améliorer.

Partager