Qu’est-ce qu’un toit bleu et comment peut-il aider votre entreprise?

Collecter l’eau de pluie sur votre toit plat peut réduire les risques d’inondation, votre consommation d’énergie et vos coûts

Lecture de 8 minutes

Vous avez peut-être entendu parler des toits verts, où on fait pousser des plantes pour isoler le bâtiment, réduire l’effet d’îlot de chaleur et absorber les émissions de carbone.

Il y a maintenant une nouvelle version de cette idée: les toits bleus. Il s’agit d’un concept novateur qui consiste à stocker l’eau de pluie sur votre toit. Son objectif est de contrôler le ruissellement afin de réduire les risques d’inondation causés par le refoulement des tuyaux d’eaux pluviales, l’une des principales causes de réclamations d’assurance commerciale.

Les toits bleus sont plus abordables que les toits verts et offrent une foule d’avantages en matière de durabilité, notamment la réduction des coûts de climatisation et de chauffage en raison des effets isolants de l’eau accumulée. Les entreprises peuvent aussi réduire leur facture d’eau en utilisant l’eau de pluie pour les toilettes, l’irrigation, les tours de refroidissement et le nettoyage.

Au Canada, les inondations sont la cause numéro un des réclamations d’assurance, et elles ont doublé au cours des dix dernières années.

«Les toits bleus sont une preuve supplémentaire que l’innovation en matière de développement durable est partout», affirme Bruce Taylor, président d’Enviro-Stewards, une société de services-conseils en environnement. Il affirme que sa propre entreprise a pu réduire considérablement ses coûts d’eau, de climatisation et de chauffage après avoir collaboré avec son propriétaire pour installer un toit bleu lors de travaux de rénovation du toit. L’entreprise a pu réduire ses émissions de 15 % par membre du personnel grâce à son «toit bleu intelligent et abordable», comme l’appelle Bruce Taylor.

Les toits bleus sont encore une idée novatrice, ne comptant que quelques exemples à l’échelle mondiale, mais, au dire de Bruce Taylor, les entreprises et les compagnies d’assurance s’y intéressent de plus en plus.

L’entreprise de Chuck Taylor est actuellement en train d’installer un toit bleu intelligent pour la Credit Valley Conservation, une autorité de conservation située à Mississauga, en Ontario. Une association du secteur de l’assurance en couvre les coûts dans le cadre d’un projet pilote en raison du potentiel de réduction des risques de dommages liés aux inondations.

«Au Canada, les inondations sont la cause numéro un des réclamations d’assurance, et elles ont doublé au cours des dix dernières années», affirme Bruce Taylor.

Les tempêtes exceptionnelles sont plus fréquentes en raison des changements climatiques. Le système d’écoulement des eaux pluviales n’est pas conçu pour ça, il déborde et cause beaucoup de dommages.

Qu’est-ce qu’un toit bleu?

Un toit bleu est un toit adapté pour stocker l’eau de pluie. Des valves sont installées sur les drains d’eaux pluviales pour contrôler le débit pendant les tempêtes de pluie. L’idée est de prévenir le refoulement des tuyaux, qui peut causer des inondations et des dommages à l’immeuble et envoyer de l’eau non traitée dans les rivières et les lacs.

«Les changements climatiques entraînent des tempêtes plus intenses et plus fréquentes, souligne Bruce Taylor. Les tempêtes exceptionnelles sont plus fréquentes en raison des changements climatiques. Le système n’est pas conçu pour ça, il déborde et cause beaucoup de dommages.»

Une petite structure semblable à un barrage est posée sur le toit pour contenir l’eau de pluie. La profondeur de l’eau ne dépasse généralement pas 10 ou 15 centimètres, explique Bruce Taylor, «parce qu’elle s’évapore constamment».

De toute façon, votre toit est pratiquement un revêtement de piscine; la seule différence avec un toit bleu, c’est qu’il y entrepose de l’eau.

Vue aérienne du toit bleu en construction d’Enviro-Stewards. Source: Enviro-Stewards.

Des capteurs sont installés pour détecter les fuites, mesurer le niveau de l’eau, recueillir des données sur les économies d’énergie et évaluer les conditions météorologiques (d’où le terme «toit bleu intelligent»). Les données peuvent être surveillées à distance et l’eau peut être drainée à l’avance si une tempête est prévue.

«Nous avons installé une station météorologique sur le toit, explique Bruce Taylor. Lorsque les données météorologiques indiquent qu’on s’attend à deux centimètres de pluie, je peux évacuer deux centimètres d’eau par le drain pluvial avant qu’il ne commence à pleuvoir. Ensuite, l’entièreté de la tempête pourra être supportée le moment venu.»

Des tuyaux et des valves peuvent également être installés pour permettre aux entreprises occupant l’immeuble d’utiliser l’eau pour leurs besoins, comme les toilettes, l’irrigation, les tours de refroidissement, ainsi que les machines et l’équipement de nettoyage.

Un toit bleu ne peut être installé que sur un toit plat, et non sur un toit à double pente. Les bâtiments conçus selon les exigences du code du bâtiment ont généralement une capacité suffisante pour supporter la charge et sont protégés hermétiquement contre l’infiltration d’eau, ce qui permet l’installation d’un toit bleu. Habituellement, l’entreprise d’installation vérifie la structure et la membrane existantes de la toiture du bâtiment avant de procéder à l’installation.

Avec un toit bleu, il ne fera pas aussi chaud dans votre immeuble, ce qui fait que votre climatisation n’aura pas besoin de fonctionner autant.

L’aire de stockage de l’eau peut recouvrir la totalité ou une partie de la toiture, selon les autres structures ou équipements qui y sont présents. Par exemple, si de l’équipement mécanique est situé sur le toit, l’espace de stockage peut être construit autour de celui-ci.

L’eau est généralement drainée avant l’hiver.

Si le toit est à double pente ou qu’il ne convient autrement pas à un toit bleu, il y a une solution de rechange: installer un réservoir de collecte de l’eau de pluie. Cette eau peut être utilisée pour détourner l’eau de pluie de vos tuyaux d’écoulement et fournir de l’eau pour des usages commerciaux. Par exemple, les réservoirs d’eau de pluie du terminus d’autobus de Guelph sont utilisés pour laver les autobus dans l’immeuble. Bruce Taylor fait remarquer que l’eau de pluie est en fait meilleure que l’eau de la ville pour laver les autobus, car l’eau de pluie (naturellement distillée) réduit la nécessité d’utiliser un détachant.

Un toit bleu est-il sécuritaire?

Un toit bleu est au moins aussi sécuritaire qu’un toit traditionnel, souligne l’expert. Des capteurs de fuite sont installés pour détecter toute infiltration d’eau. «Nous savons immédiatement s’il y a des fuites, ce qui n’est pas forcément le cas pour un toit sans capteur», dit-il.

Les codes du bâtiment du Canada exigent que les toits soient scellés contre les infiltrations d’eau et suffisamment solides pour supporter des charges de neige types.

Une ingénieure ou un ingénieur en structures inspecte le toit pour s’assurer qu’il est conforme aux exigences et qu’il convient à l’installation d’un toit bleu. «Si votre immeuble a été construit selon les exigences du code du bâtiment, il peut supporter un toit bleu, affirme Bruce Taylor. De toute façon, votre toit est pratiquement un revêtement de piscine; la seule différence avec un toit bleu, c’est qu’il y entrepose de l’eau.»

De plus, un bâtiment à toit bleu est moins vulnérable aux débordements des tuyaux d’eau pluviale susceptibles de causer des dommages liés aux inondations à l’intérieur.

Quels sont les avantages d’un toit bleu?

Le principal avantage d’un toit bleu est le contrôle du ruissellement des eaux pluviales afin de réduire le risque de dommages liés aux inondations, qui peuvent être coûteux, perturber les activités d’une entreprise et entraîner une hausse des primes d’assurance. Les capteurs de fuite installés sur un toit bleu vous avertissent de toute infiltration, ce qui réduit davantage les risques de dommages par l’eau.

Voici d’autres «avantages conjoints», comme les appelle Bruce Taylor:

  • Réduction de la facture d’électricité

    Un toit bleu agit comme une barrière isolante qui régule la température à l’intérieur de l’immeuble. Il peut ainsi réduire votre utilisation de la climatisation et du chauffage et augmenter la durée de vie de ces systèmes.

    Bruce Taylor donne un exemple pour en illustrer les effets. Par une chaude journée de printemps où la température extérieure était de 30 °C, il a mesuré la température du toit de goudron et de gravier d’une partie du bâtiment. Elle atteignait 60 °C. Dans une section rénovée du même toit qui était couverte d’une membrane de toiture blanche, la température était plus basse, mais tout de même assez élevée: 40 °C. Cependant, dans un seau d’eau situé sur le même toit, la température était de 20 °C. L’eau était donc plus fraîche que la température à l’intérieur de l’immeuble: 25 °C.

    «Avec un toit bleu, il ne fera pas aussi chaud dans votre immeuble, ce qui fait que votre climatisation n’aura pas besoin de fonctionner autant», affirme l’expert.
  • Réduction des factures d’eau

    L’eau stockée sur un toit bleu peut être utilisée à des fins commerciales, ce qui peut réduire votre facture d’eau. Bruce Taylor souligne que le toit bleu de son immeuble permet d’alimenter en eau les toilettes et un «mur vivant» – un mur de plantes – au sein de son entreprise, de sorte qu’il n’a pas besoin d’utiliser d’eau municipale. De plus, les plantes sont en meilleure santé que celles de murs vivants comparables qui utilisent l’eau de la ville.

    Vous pourriez également être admissible à un crédit pour les frais municipaux liés aux eaux pluviales et à des prestations dans le cadre de programmes d’encouragement à la conservation de l’eau.
  • Prolongation de la durée de vie des membranes imperméables
    La réduction de la chaleur peut prolonger la durée de vie de la membrane imperméable de votre toit.
  • Avantages en matière de durabilité
    L’installation d’un toit bleu aide votre entreprise à atteindre ses objectifs de durabilité à des fins de certification, de déclaration et d’entrepreneuriat social. Vos efforts en matière de durabilité peuvent également hausser votre cote d’estime auprès de votre clientèle, de votre personnel, de vos parties prenantes et de la collectivité.

Si vous vous apprêtiez à remplacer votre toit de toute façon, le coût supplémentaire d’un toit bleu sera probablement remboursé par les économies qu’il permet.

Les collectivités peuvent aussi en profiter grâce à la réduction des coûts d’infrastructure.

«L’approche traditionnelle pour augmenter la capacité des drains pluviaux consiste à moderniser les infrastructures d’eau pluviale, souligne Bruce Taylor. Il faut creuser dans la rue, installer de plus gros tuyaux, prendre la propriété de quelqu’un, y construire un étang et le draguer à intervalles réguliers. Il est beaucoup moins coûteux de réduire le ruissellement à la source.»

Comment puis-je installer un toit bleu?

L’installation d’un toit bleu commence habituellement par une étude de faisabilité permettant de déterminer si un bâtiment peut soutenir un toit bleu ou si la toiture a besoin de rénovations. L’étude décrit également la conception du toit bleu ainsi que les coûts et calcule les économies potentielles.

L’entreprise d’installation met ensuite au point une conception détaillée, obtient les permis et construit le toit. Elle continue généralement de participer à la surveillance des capteurs, au fonctionnement des valves et à l’entretien du système.

Combien coûte un toit bleu?

Le coût peut varier considérablement selon l’entreprise d’installation et le type de toit bleu. Selon Bruce Taylor, un toit bleu doté d’une zone de stockage de l’eau de base, de tuyaux, de capteurs et de valves coûte entre 1 $ et 2 $ par pied carré. La rénovation du toit pour le rendre conforme aux exigences comporte des coûts supplémentaires.

«Si vous vous apprêtiez à remplacer votre toit de toute façon, le coût supplémentaire d’un toit bleu sera probablement remboursé par les économies découlant de la facture d’eau moins élevée et de la réduction de l’utilisation du chauffage et de la climatisation», dit-il.

Quelle est la différence entre un toit vert et un toit bleu?

Un toit vert est un toit qui a été transformé en espace vert. Il comprend généralement une barrière contre les racines, des systèmes de drainage et d’irrigation, un substrat de culture et des plantes. La construction d’un toit vert coûte généralement de 10 à 20 $ le pied carré, soit environ dix fois plus qu’un toit bleu.

Un toit bleu stocke l’eau de pluie sur le toit d’un bâtiment. Il se compose généralement d’une petite barrière pour contenir l’eau de pluie, de capteurs, de tuyaux et de valves.