L’assiette de l’avenir est fabriquée au Canada

Les entrepreneurs canadiens en technologie agricole sont prêts à prendre la tête d’une révolution alimentaire mondiale

Temps lecture: 8 minutes

Partager

Dans les vastes plaines des Prairies canadiennes, un changement important est survenu. Les champs où dominaient le blé et le canola sont maintenant riches en lentilles, pois jaunes et soja.

En Nouvelle-Écosse, Mara Renewables, de Dartmouth, s’est imposée comme l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’acides gras oméga-3 provenant d’algues et destinés à la nutrition humaine et à l’alimentation animale.

Noblegen, à Peterborough, en Ontario, transforme un micro-organisme unicellulaire, Euglena gracilis, en ingrédients protéiques, glucidiques et huileux dotés de propriétés nutritionnelles et fonctionnelles supérieures.

Cela montre une chose: le secteur agricole et agroalimentaire du Canada est prêt à connaître une croissance révolutionnaire. L’augmentation rapide de la population mondiale a stimulé la demande d’aliments à haute valeur ajoutée, y compris des solutions de rechange aux protéines de viande respectueuses du climat. Dans le contexte où la population mondiale devrait atteindre 9,8 milliards d’habitants d’ici 2050, les entreprises canadiennes s’efforcent de trouver des solutions pour assurer la durabilité des aliments.

Avec les investissements et la technologie appropriés, le Canada a la capacité de devenir le grenier à protéines du monde, en fournissant des aliments salubres, propres et de qualité pour nourrir le monde.

La solution consiste à associer l’innovation industrielle aux dernières avancées en matière de science alimentaire, de technologies propres, d’intelligence artificielle (IA) et de solutions de rechange agricoles écologiques.

Des réponses créatives au changement climatique et à la malnutrition

Si l’idée d’intégrer des insectes, des micro-organismes ou des protéines d’algues dans votre alimentation vous fait froncer les sourcils, vous devriez peut-être considérer l’aspect économique de l’un des phénomènes alimentaires qui connaît la plus forte croissance au monde.

L’entomophagie – le fait de manger des insectes – peut sembler un concept étranger en Amérique du Nord et en Europe. Or, à l’échelle mondiale, deux milliards de personnes mangent régulièrement des insectes.

La protéine Acheta, fabriquée à partir de grillons moulus, est largement considérée comme l’un des superaliments de l’avenir. Riches en acides aminés et en fer, les grillons offrent près de deux fois plus de protéines ingérables que le poulet, émettent 80 fois moins de méthane que le bœuf et nécessitent près de 2 000 fois moins d’eau pour leur élevage.

En Asie, où le Canada vient de conclure des accords de libre-échange, une grande partie de la population utilise des plantes et d’autres protéines végétariennes comme aliments de base. La réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), l’élaboration de pratiques agricoles plus efficaces et la commercialisation de technologies culturales novatrices ne sont que quelques-unes des façons dont les entreprises canadiennes rivalisent pour atténuer l’incidence des pratiques agricoles et de transformation alimentaire traditionnelles sur le réchauffement climatique.

Le gouvernement fédéral a adopté un objectif ambitieux visant à augmenter la production liée à l’agriculture de plus de 3 % par an, pour atteindre le chiffre phénoménal de 85 milliards de dollars d’exportations de produits agricoles, agroalimentaires et de la mer et 140 milliards de dollars de ventes intérieures d’ici 2025.

Faire du Canada une superpuissance mondiale dans le domaine des protéines

À BDC, nous croyons qu’avec un accès adéquat à du soutien financier et consultatif, les entreprises canadiennes peuvent faire passer des aliments nutritifs de la ferme à l’assiette partout dans le monde et mener la course à la technologie alimentaire du XXIe siècle.

Mais nous ne sommes pas les seuls à tenter d’atteindre cet objectif. Il existe tout un écosystème de partenaires qui travaillent ensemble pour développer le secteur, notamment Financement agricole Canada, Exportation et développement Canada et la supergrappe Protein Industries Canada.

Le Canada est déjà un chef de file pour les protéines sans viande offertes à la population mondiale, et le cinquième plus grand fournisseur agricole du monde. Au point de vue des tonnes métriques, le Canada est le premier producteur mondial de lentilles et de pois jaunes, le septième plus important producteur de blé et de soja, et le onzième au monde pour la production de pois chiches.

Avec les investissements et la technologie appropriés, le Canada a la capacité de devenir le grenier à protéines du monde, fournissant des aliments salubres, propres et de qualité.

Investir dans l’innovation alimentaire canadienne

Prenons l’exemple de Sol Cuisine, pionnier de la fabrication de protéines d’origine végétale, une entreprise du portefeuille de BDC Capital. D’abord un fabricant de tofu pour les restaurants végétaliens branchés de Toronto dans les années 80, l’entreprise est devenue un fournisseur majeur de produits végétaliens surgelés pour 11 000 magasins aux États-Unis et au Canada, avec 41 000 points de distribution. Elle dispose de deux installations ultramodernes, totalisant 3 250 mètres carrés (35 000 pieds carrés) à Mississauga, en Ontario, capables de produire jusqu’à 11 000 tonnes métriques d’aliments par année.

L’entreprise est prête pour la croissance, et le moment ne pourrait être mieux choisi. Selon Protein Industries Canada, le marché des substituts de viande devrait se multiplier par sept pour atteindre 180 milliards de dollars canadiens d’ici 15 ans, et le Canada pourrait raisonnablement espérer obtenir 10 % de la part du marché mondial.

Sol Cuisine n’est qu’un exemple de l’entrepreneuriat et de la science avant-gardistes qui émergent pour faire du Canada un fournisseur réputé de substituts de viande d’origine végétale.

Solutions technologiques alimentaires canadiennes pour nourrir le monde

Les occasions abondent, et le Canada jouit d’une réputation séculaire de fournisseur d’aliments salubres et nutritifs.

Malgré cela, seulement 7 % des 240 000 entreprises agroalimentaires canadiennes exportent actuellement, et elles sont encore moins nombreuses à réaliser des ventes à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

Mais la situation est en train de changer. Voici quelques autres exemples de nos clients qui ont réussi à s’imposer sur les marchés mondiaux.

CubicFarm Systems Corp. – Faire passer l’agriculture verticale au niveau supérieur

Dix ans après l’apparition de l’agriculture verticale, le concept d’agriculture verticale à haute densité et assistée par IA est désormais courant. CubicFarm Systems Corp. fait passer cette pratique au niveau supérieur.

Ses cubes de culture intérieurs modulaires utilisent la technologie robotique Crop MotionMC dans un environnement hautement contrôlé pour exposer les palettes de culture à la quantité idéale de lumière, d’eau et de débit d’air. Le système fournit un rendement constant et prévisible avec une utilisation minimale d’eau, d’engrais et de pesticides. CubicFarm est en train de créer un système de culture hydroponique d’intérieur entièrement automatisé à l’échelle commerciale pour alimenter le bétail.

Livestock Water Recycling (LWR) – Traitement et numérisation du fumier

Classée dans le FoodTech500 à l’échelle mondiale, la plateforme multibrevetée de traitement des eaux et de récupération des nutriments des engrais à la ferme de LWR, appelée PLANT, réduit le volume des effluents d’élevage en concentrant les nutriments dans les engrais de culture, puis recycle l’eau propre à la ferme. LOIS de LWR est la toute première application d’apprentissage automatique pour les données relatives au fumier, permettant aux producteurs d’accéder à des marchés numériques, notamment la vente d’engrais, l’échange de nutriments, les crédits carbone et le secteur du biogaz.

Vive Crop – Intégrer l’efficacité environnementale dans la gestion des cultures

Vive Crop a mis au point un brevet chimique, l’Allosperse Delivery System, qui optimise la distribution chimique des engrais, herbicides et fongicides. La chimie ciblée permet aux agriculteurs d’utiliser des atomiseurs moins souvent, ce qui réduit l’utilisation globale et économise l’eau.

BinSentry – Optimiser la chaîne d’approvisionnement en aliments pour bétail

BinSentry contribue à créer la meunerie de l’avenir. Son capteur IdO collecte des données d’inventaire agricole en temps réel et donne des moyens d’optimiser les activités, tant pour le producteur que pour le fournisseur. Une chaîne d’approvisionnement en aliments pour animaux mieux optimisée permettra d’améliorer la santé des animaux et d’atteindre les objectifs de durabilité grâce à un transport efficace.

Terramera – Solutions d’agriculture régénératrice

Établie à Vancouver, Terramera combine technologie et chimie pour réduire le besoin de pesticides et d’engrais chimiques de synthèse. Sa technologie de chimie écologique primée, Actigate, améliore la fonction et le ciblage des actifs organiques d’origine végétale. L’entreprise s’est également associée au géant technologique Microsoft pour améliorer l’«agriculture régénératrice» en extrayant le carbone de l’air et en l’introduisant dans le sol.

Precision AI – Application d’herbicide ciblée qui réduit les déchets chimiques

La technologie de cartographie par drone de Precision AI peut distinguer les mauvaises herbes des cultures, ce qui permet de pulvériser des herbicides de manière ciblée à l’aide de pulvérisateurs à grande hauteur ou de drones, réduisant ainsi les produits chimiques inutiles dans les aliments et les sources d’eau.

Un partenaire pour les entreprises des secteurs de l’agroalimentaire

BDC est ravie de soutenir ces entreprises de technologies propres et de technologies alimentaires en leur offrant du financement, des investissements et des conseils. En continuant à travailler avec les entrepreneurs canadiens et nos partenaires du secteur, nous espérons contribuer à faire du secteur une puissance mondiale.

N’hésitez pas à communiquer avec nos équipes Technologies propres et Capital de risque pour obtenir des conseils et du soutien pour vos projets.

Partager