Est-ce la fin du juste-à-temps dans les chaînes d’approvisionnement?

Des stratégies pour gérer vos flux de trésorerie et atténuer les difficultés liées aux chaînes d’approvisionnement.

Lecture de 8 minutes

Partager

Le juste-à-temps a été pendant de nombreuses années la stratégie incontournable à utiliser pour gérer les stocks. La méthode du juste-à-temps consiste à commander et à recevoir le matériel aussi près que possible du moment où il sera nécessaire, ce qui libère des liquidités qui peuvent être investies ailleurs.

Le choc économique causé par la pandémie de COVID-19 et ses effets sur les chaînes d’approvisionnement mondiales pourraient bien avoir mis fin à la viabilité de cette stratégie.

Un sondage mené en mars 2022 par BDC a révélé que 85 % des propriétaires d’entreprise ressentaient les effets des perturbations des chaînes d’approvisionnement. Nous constatons les difficultés que cela crée pour l’immense majorité des entrepreneurs et entrepreneures que nous côtoyons chaque jour.

Le concept de la gestion des stocks juste-à-temps a été relégué aux oubliettes. Dans le contexte actuel, la principale mesure du succès consiste à faire en sorte que la production ne soit pas interrompue.

Les effets des difficultés liées aux chaînes d’approvisionnement sur les entreprises canadiennes

Des niveaux de stocks plus élevés

Le manque de fiabilité des chaînes d’approvisionnement oblige les entreprises à gérer des stocks en quantité nettement plus grande que dans le passé. Les entreprises de construction, par exemple, commandent d’avance des pièces qui coûtent cher pour leur équipement lourd parce qu’elles ne peuvent se permettre d’interrompre leurs activités en pleine saison de la construction et d’attendre l’arrivée des pièces pendant huit à douze mois, ce qui est devenu le délai type.

Délais de production plus longs

Des entreprises de fabrication sont contraintes d’entreposer des produits inachevés en attendant l’arrivée d’un composant final essentiel – souvent après avoir versé des mises de fonds substantielles pour se procurer les fournitures.

Délais de livraison des commandes qui s’allongent

Le cycle d’achat, qui s’échelonnait en général sur trois à quatre mois entre la commande, la production, l’expédition et la réception, peut maintenant s’étendre sur six ou neuf mois, voire un an. Des liquidités peuvent ainsi être immobilisées longtemps et cela accentue l’incertitude pour les entreprises.

Factures mal synchronisées

Il est arrivé que des commandes qui avaient été mises en attente à plusieurs reprises soient expédiées inopinément, laissant les entreprises avec de grosses factures auxquelles elles ne s’attendaient pas.

Pénuries de main-d’œuvre

Les perturbations des chaînes d’approvisionnement frappent les entreprises à un moment où le taux de chômage s’établit à un creux sans précédent. Le fait qu’il y ait moins de travailleurs perturbe le flux des produits et des services et ralentit la production.

Incapacité de boucler des projets ou de conclure des ventes

Des entreprises incapables d’achever un projet parce qu’un article mineur – mais indispensable – est en rupture de stock attendent pendant des mois avant d’émettre des factures finales.

Explosion des coûts

Le coût des articles dans tous les secteurs d’activité a atteint des niveaux astronomiques. Un gadget qui se vendait auparavant 10 $ coûte maintenant 15 $ et cet écart peut faire la différence entre une période rentable et une période non rentable.

Des perturbations des chaînes d’approvisionnement aux difficultés liées à la gestion des flux de trésorerie

Des obstacles de cette nature rendent la gestion des flux de trésorerie problématique puisque les liquidités sont immobilisées dans des stocks ou des travaux en cours. De plus, ces problèmes augmentent le stress et peuvent nuire à votre capacité de présenter des soumissions, de remporter des appels d’offres et de vous lancer dans de nouveaux projets – quel que soit votre secteur d’activité.

Voici quelques pratiques efficaces qui pourraient protéger votre entreprise contre les bouleversements des chaînes d’approvisionnement.

1. Protégez votre production de façon proactive

Le concept de la gestion des stocks juste-à-temps a été relégué aux oubliettes. Dans le contexte actuel, la principale mesure du succès consiste à faire en sorte que la production ne soit pas interrompue.

Cela signifie que vous devez agir de façon proactive pour assurer la continuité de la fabrication de vos produits ou de la prestation de vos services.

Voici quelques stratégies proactives:

  • Constituez des stocks en quantité plus grande qu’auparavant pour avoir la certitude que votre entreprise est prête à accepter des commandes et à faire face à des retards d’expédition ou des pannes d’équipement.
  • Embauchez des spécialistes des achats. Une entreprise cliente a mis sur pied une équipe de gestion de la chaîne d’approvisionnement comprenant une personne responsable du transport des marchandises outre-mer, une personne chargée de la logistique au pays et d’une personne qui coordonne les achats, sous la direction d’une personne nommée gestionnaire de la chaîne d’approvisionnement. Chaque membre de l’équipe se concentre sur une étape cruciale du processus lié à la chaîne d’approvisionnement, assurant la liaison avec plusieurs fournisseurs et encadrant le transport des marchandises et les autres enjeux qui relèvent de son expertise. Le système est maintenant plus solide et l’entreprise est apte à réagir aux difficultés à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement.
  • Insistez pour obtenir des contrats à prix fixe pour les travaux de construction. La hausse des coûts des matériaux de construction incite de nombreuses entreprises en construction à majorer de 10 % les soumissions faites antérieurement. Vous pouvez vous épargner ce genre de devinette ou d’autres désagréments en fixant les prix des pièces et des travaux dès le départ avec vos fournisseurs.

2. Améliorez les processus de votre entreprise

L’efficacité de votre entreprise est-elle optimale? Nous constatons que la plupart des entreprises auraient intérêt à ajuster leurs processus internes pour réduire leurs coûts et gagner en efficacité. Ces changements pourraient aider votre entreprise à surmonter ses difficultés actuelles liées aux chaînes d’approvisionnement tout en devenant plus concurrentielle à long terme.

Adoptez le numérique

Utilisez-vous des technologies pour optimiser la facturation, les soumissions, la vente, les achats et la gestion des stocks? Tous ces processus sont plus rapides et plus efficaces lorsqu’ils sont automatisés au moyen de logiciels spécialisés. En vertu du Programme canadien d’adoption du numérique, les entreprises admissibles peuvent avoir accès à une subvention allant jusqu’à 15 000 $ et à un prêt sans intérêt pour les aider à investir dans des technologies.

Évaluez la rentabilité de chaque produit ou service

Les produits ou services qui se vendaient le mieux hier sont peut-être des boulets aujourd’hui à cause des retards des chaînes d’approvisionnement ou des hausses de coûts. Nous conseillons aux entreprises clientes d’examiner la rentabilité de chaque produit ou service pour comprendre le rendement du capital qu’elles investissent. Vous pouvez en général améliorer les flux de trésorerie de votre entreprise en modifiant de façon permanente ou temporaire votre gamme de produits ou services.

Trouvez des moyens d’accroître la rentabilité de votre exploitation

Nous signalons souvent aux propriétaires d’entreprise des petits problèmes de chevauchement ou d’inefficacité qui, s’ils étaient résolus, pourraient représenter de grosses économies.

Par exemple, si les membres du personnel doivent parcourir 30 mètres dans une usine dix fois par jour pour aller chercher un outil, cela cause des pertes de temps. Le fait de déplacer l’outil en question permettrait peut-être à chaque personne de gagner 15 précieuses minutes par jour. Multipliez ces 15 minutes gagnées par 20 personnes présentes dans votre usine cinq jours par semaine et 25 jours par mois: vous verrez que ce petit changement a soudain une forte incidence sur vos marges bénéficiaires.

Consultez votre institution financière

Tout comme votre entreprise évolue, les produits financiers que vous utilisez devraient évoluer. Il peut être utile d’avoir un entretien avec le représentant ou la représentante de votre institution financière actuelle pour discuter des difficultés liées aux chaînes d’approvisionnement de votre entreprise et de ce que votre banque peut faire pour les alléger. Les banques n’offrent pas toutes des produits de financement des stocks, mais il est important d’explorer les options proposées par vos fournisseurs de services actuels et d’autres fournisseurs.

3. Évaluez vos besoins de financement supplémentaire

Plus que jamais, il est essentiel de suivre de près le fonds de roulement de votre entreprise pour avoir la certitude de pouvoir régler à temps vos factures. En temps normal, il y a continuellement des rentrées de fonds provenant des comptes clients et des sorties de fonds destinées à payer vos fournisseurs.

Les perturbations des chaînes d’approvisionnement peuvent avoir pour effet d’immobiliser vos liquidités dans des stocks supplémentaires ou de ralentir vos rentrées de fonds.

C’est pourquoi BDC a créé un prêt de soutien à la chaîne d’approvisionnement assorti d’une période de remboursement de 60 mois comprenant jusqu’à 12 mois de versements des intérêts seulement et sans pénalité en cas de remboursement anticipé.

Ce prêt vise à aider les entreprises à gérer leurs charges courantes pendant qu’elles attendent une expédition ou un paiement. Certaines utilisent même ce prêt pour payer des fournitures qu’elles commandent d’avance afin d’éviter des retards ou des fermetures.

Nous vous conseillons de calculer le fonds de roulement dont votre entreprise aura besoin au cours des prochains mois. Comme point de départ, vous remplir ce calculateur de flux de trésorerie gratuit. De plus, la plupart des logiciels de comptabilité peuvent aussi vous aider à produire de bonnes projections.

Nous sommes là pour vous aider. N’hésitez pas à communiquer avec nous pour obtenir de l’aide dans l’analyse des finances de votre entreprise ou pour en savoir plus sur nos solutions de financement.

Partager