Quel type de financement correspond le mieux à mes projets? | BDC.ca
logo BDC

Financement de projet: trouver le type de financement qui convient à vos projets d’affaires

Le type de financement qui correspond le mieux à vos besoins dépend des caractéristiques de votre projet.

Partager

Le type de financement qui correspond le mieux à vos besoins dépend des caractéristiques de votre projet.

La croissance de votre entreprise dépend quant à elle de l’accès à l’argent dont vous avez besoin pour vos activités quotidiennes et vos projets d’expansion.

Pour assurer la saine gestion financière et la croissance de votre entreprise, il est essentiel de choisir le bon type de financement en fonction des projets que vous planifiez.

Josée Quevillon, vice-présidente adjointe, Produits de financement et stratégie à BDC, présente ses réflexions sur les liens entre les différents produits de financement et les grands projets que vous entreprendrez.

Immobilier: une hypothèque commerciale

Que vous choisissiez de construire un immeuble ou d’acheter un immeuble existant, vous devrez probablement contracter une hypothèque commerciale. Une hypothèque est un type de prêt à terme qui est généralement amorti sur une période de 15 à 30 ans.

Pendant la durée du prêt, vous effectuerez des versements mensuels composés du capital et des intérêts. Le prêt est garanti par une hypothèque sur le terrain et l’immeuble. Autrement dit, si vous êtes incapable de rembourser le prêt, l’institution financière peut saisir la propriété et la vendre pour recouvrer l’argent prêté.

Comme pour tous les prêts, les taux d’intérêt, ainsi que les modalités du prêt, varient d’une institution financière à l’autre. Il est donc judicieux de comparer les différentes offres.

«Vous pourriez constater que certaines banques acceptent de vous prêter un pourcentage plus élevé de la valeur de la propriété que d’autres», indique Mme Quevillon.

Matériel et équipement: prêt pour équipement

Lorsque vous financez l’achat d’équipement ou de machinerie, vous contractez généralement un prêt à terme qui correspond à la durée de vie de l’équipement que vous achetez.

Par exemple, la durée de vie du matériel informatique est relativement courte. Il est donc préférable de rembourser votre prêt sur une période de deux, trois ou quatre ans. Par contre, une pièce d’équipement de fabrication durera probablement plus longtemps. Vous opterez donc pour un prêt à plus long terme.

«Vous ne voulez pas avoir à acheter une nouvelle pièce d’équipement alors que vous payez encore pour l’ancienne, précise Mme Quevillon. Vous vous trouveriez alors à faire des remboursements de prêt pour de l’équipement qui ne contribue aucunement à votre flux de trésorerie. C’est une situation que vous devez éviter.»

Dans ce cas également, le prêt sera garanti par la valeur de l’équipement que vous achetez. Une institution financière vous prêtera une somme correspondant à un pourcentage de la valeur estimée de l’équipement, mais n’oubliez pas que cette valeur se dépréciera au fil du temps.

La location d’équipement est un autre choix prisé. Dans un contrat de location, le fournisseur demeure propriétaire de l’équipement et vous devez payer des frais mensuels pour l’utiliser. À la fin du contrat de location, vous avez généralement la possibilité de retourner l’équipement ou de l’acheter.

La location est particulièrement intéressante pour de l’équipement qui devient rapidement obsolète, car vous pouvez facilement échanger votre ancien équipement contre du nouveau dans le cadre du même contrat.

Fonds de roulement: prêt sur liquidités

Les entreprises qui connaissent une forte croissance ont souvent besoin d’un fonds de roulement supplémentaire pour couvrir les frais d’exploitation, y compris l’accroissement des stocks, l’augmentation de la production et le versement des salaires. Bien qu’une marge de crédit serve habituellement à payer ces dépenses, il est possible que vos besoins dépassent votre limite de crédit en période de croissance rapide.

Selon Mme Quevillon, la solution pourrait être de contracter un prêt sur liquidités comme complément à votre marge de crédit.

«En période de forte croissance, il est possible que les commandes entrent plus rapidement que les paiements, ajoute Mme Quevillon. Vous pourriez éprouver des difficultés si vous ne disposez pas d’un flux de trésorerie suffisant. Vous pourriez perdre des contrats pour lesquels vous avez déjà dépensé de l’argent. Dans une telle situation, un prêt de fonds de roulement peut vraiment vous aider.»

Expansion du marché: prêt pour l’expansion de marché et financement par quasi-capitaux propres

De nombreux projets entrent dans le cadre de l’expansion du marché, notamment le développement de nouveaux produits, l’ouverture de nouveaux marchés au Canada ou à l’étranger et les frais de marketing et de vente supplémentaires.

Les entrepreneurs sont souvent tentés d’utiliser leurs liquidités ou leur marge de crédit pour financer ces types de projets d’expansion. Si vous adoptez une telle approche, vous pourriez vous retrouver à court de liquidités en période de forte croissance ou en cas d’un ralentissement imprévu.

Il est préférable de contracter un prêt à terme comme le Prêt Xpansion qui vous permettra de financer vos projets sur une plus longue période tout en conservant votre fonds de roulement et votre marge de crédit pour vos frais d’exploitation.

Le financement par quasi-capitaux propres représente une autre possibilité pour les entrepreneurs qui connaissent une forte croissance, mais qui disposent de peu d’actifs corporels à offrir en garantie d’un prêt. Le financement par quasi-capitaux propres est une solution hybride reposant sur le financement par emprunt et par capitaux propres assortie de modalités de remboursement extrêmement souples.

Achat d’une entreprise: création d’un plan de financement souple

Les entrepreneurs utilisent divers produits de financement pour acheter une entreprise, que ce soit pour faciliter le départ du propriétaire actuel ou pour faire croître l’entreprise au moyen de l’acquisition d’une autre entreprise.

«Il est extrêmement important d’avoir un plan de financement offrant des modalités de remboursement souples pour assurer le succès du transfert de propriété», indique Mme Quevillon.

Habituellement, le plan de financement comprend quelques-uns ou la totalité des éléments suivants:

  • Créance prioritaire – Il s’agit d’un prêt qui est garanti par les actifs de l’entreprise qui est achetée ou de l’entreprise combinée dans le cas d’une acquisition.
  • Capitaux propres de l’acheteur – Normalement, l’acheteur doit investir de l’argent lors de l’acquisition d’une entreprise, à la fois pour diminuer le montant à emprunter et pour montrer sa volonté que la transaction réussisse.
  • Financement par le vendeur – Le vendeur de l’entreprise accepte souvent qu’on lui paie un pourcentage du prix d’achat en espèces et le reste sur une certaine période avec des intérêts.
  • Financement mezzanine – Il s’agit d’un type de prêt qui n’est généralement pas garanti par les actifs de l’entreprise et dont les modalités de remboursement sont très souples. Il s’agit donc d’un bon complément à une créance prioritaire. En cas de défaut de paiement, ce type de financement se classe après les dettes garanties dans l’ordre de priorité de remboursement. Par conséquent, il représente un plus grand risque pour les prêteurs et il est assorti de taux d’intérêt plus élevés.

Financement de technologies: utilisation d’endettement pour éviter la dilution

Les entreprises technologiques présentent des caractéristiques uniques qui nécessitent un financement spécialisé pour acquérir ou développer de nouvelles technologies. En raison du risque engendré par les longs cycles de recherche et développement des technologies, les entrepreneurs comptent souvent sur des placements en capitaux propres jusqu’au moment où leurs produits atteignent l’étape de la commercialisation.

Les entreprises technologiques établies peuvent avoir accès à un financement par quasi-capitaux propres ou à des prêts à terme. Ces options d’endettement permettent aux entrepreneurs d’éviter la dilution de la propriété et de garder le contrôle des décisions d’affaires.

Par exemple, les entreprises de technologie ayant des revenus mensuels récurrents sont de bonnes candidates pour des prêts à terme et du financement par quasi-capitaux propres parce qu’elles disposent d’un flux de trésorerie régulier pour effectuer les remboursements.

«Les prêts peuvent constituer une bonne option pour les entreprises qui sont prêtes à accroître rapidement leurs revenus sans réduire leur participation», précise Mme Quevillon.

Partager

v17.9.0.10395