Quoi faire lorsque les taux d’intérêt augmentent

Envisagez de bloquer vos taux de financement, mais ne tardez pas à effectuer des investissements; les taux des prêts sont encore bas

Lecture de 6 minutes

Partager

L’époque de la pandémie où les taux d’intérêt étaient très bas au Canada est révolue. Comme la Banque du Canada envisage une hausse des taux d’intérêt d’un demi-point en juin, les propriétaires d’entreprises du Canada se demandent ce qu’il faut faire pour s’y préparer.

«La première question qui nous est posée concerne les taux d’intérêt, dit Mike Blattman, directeur au sein de l’équipe Capital de croissance et transfert d’entreprise de BDC. Les gens veulent savoir quand ils vont augmenter, et de combien.»

Compte tenu de l’inflation qui a atteint un sommet de 6,7 % en 30 ans, ce qui est bien supérieur à la fourchette cible de 1 à 3 % fixée par la Banque du Canada, le marché obligataire avait déjà à la fin du mois d’avril escompté une hausse de 50 points de base en juin, avec 30 % de probabilité d’une hausse de 75 points de base. La Banque du Canada a déjà relevé son taux de financement à un jour de 50 points de base pour le porter à 1 % le 13 avril dernier, ce qui constitue la première hausse de cette ampleur depuis l’an 2000.

C’est l’occasion pour les propriétaires d’entreprises de réévaluer les avantages liés à la certitude des coûts par rapport aux risques liés au taux flottant.

Les entreprises optent pour des prêts à taux fixe

Certains taux obligataires canadiens ont déjà dépassé les sommets d’avant la pandémie – le taux d’intérêt moyen des obligations d’État canadiennes à 10 ans a atteint 2,8 % à la fin d’avril, en hausse par rapport au creux de 0,79 % d’août 2020, et dépassé le sommet de 2,6 % d’octobre 2018.

«On peut raisonnablement s’attendre à ce que les taux augmentent encore de 50 à 100 points, si ce n’est plus, à moins d’un autre choc économique», estime M. Blattman.

Il en constate les répercussions à BDC, où un nombre croissant d’entrepreneur.es cherchent à obtenir des prêts commerciaux à taux fixe plutôt que l’option d'un taux flottants plus faible. «Ces deux dernières années, les propriétaires d’entreprises ont opté pour des taux flottants, mais la tendance s’est nettement inversée en faveur des taux fixes, indique-t-il. Les taux d’intérêt sont demeurés tellement bas pendant si longtemps qu’on ne s’en est pas préoccupé.»

Une occasion d’assurer la certitude des coûts

M. Blattman recommande d’opter pour un taux fixe afin de bloquer les versements d’intérêts, en particulier pour les entreprises à forte intensité de capital, celles dont les marges sont faibles ou celles qui réalisent un investissement important ou une acquisition d’entreprise.

«Une petite variation des taux d’intérêt est très importante pour de nombreuses entreprises, souligne-t-il. Je pense que c’est l’occasion pour les propriétaires d’entreprises de réévaluer les avantages liés à la certitude des coûts par rapport aux risques liés au taux flottant. Un taux d’intérêt flottant est un facteur incontrôlable, qui peut toutefois être contrôlé si on le bloque.»

Selon lui, pour de nombreux propriétaires d’entreprises, cette certitude en matière de coûts justifie la prime actuelle pour les prêts à taux fixe par rapport à l’option à taux flottant. «En bloquant le taux, on peut éliminer le risque lié aux coûts de financement et se concentrer sur les risques liés à d’autres pans de l’entreprise.»

Ne tardez pas à effectuer des investissements

Par ailleurs, M. Blattman déconseille de retarder les investissements en raison de la hausse des taux des prêts.

«Les hausses de taux d’intérêt prévues à l’heure actuelle ne feraient que nous ramener aux normes historiques, indique-t-il. Le coût d’emprunt est encore relativement peu onéreux et le marché est si liquide que les hausses sont relativement faibles.»

«Si les augmentations peuvent être difficiles pour les personnes très endettées, je dirais que nous ne verrons pas de conséquences importantes sur les finances de la plupart des entreprises avant un an ou deux.»

Si vous n’investissez pas, vous risquez de vous retrouver à la traîne, car la concurrence, elle, investira.

Les taux d’intérêt sont toujours bas

M. Blattman estime que les entreprises ne devraient pas tarder à effectuer des investissements, car la hausse de l’inflation a pour effet de faire augmenter le coût des projets s’ils sont retardés.

«Le moment est propice pour agir, à condition que ce soit logique pour votre entreprise, dit-il. La situation ne sera pas plus facile qu’en ce moment. Les taux d’intérêt sont encore très bas, et le coût d’un projet sera plus élevé dans un an ou deux en raison de l’inflation. Si vous n’investissez pas, vous risquez de vous retrouver à la traîne, car la concurrence, elle, investira.»

Mettre à jour les budgets et les projections pour tenir compte de la hausse des taux

De plus, il recommande aux entreprises de revoir leur budget, leurs projections financières et leurs besoins de financement afin de les mettre à jour pour tenir compte de la hausse des taux prévus. «Il faut absolument que les budgets tiennent compte de la hausse des taux d’intérêt pour les emprunts à long terme et des marges de crédit plus coûteuses, note-t-il. Il est toujours préférable de faire preuve de prudence.»

Il conseille également aux entreprises d’intégrer par la même occasion divers scénarios à leurs budgets et à leurs projections afin de tenir compte des effets de différents niveaux de hausse des taux au cours des 12 à 24 prochains mois.

«Le manque de planification axée sur des scénarios est un phénomène répandu dans de nombreuses entreprises, confie-t-il. Or, c’est un moyen important pour les entreprises d’évaluer leurs progrès, de cerner les éléments favorables et défavorables et d’atténuer les incertitudes et les risques futurs.»

Comment obtenir un taux d’intérêt plus bas pour votre prêt commercial

Le taux d’intérêt d’un prêt reflète l’évaluation par une banque du risque que vous ne remboursiez pas l’argent. Pour compenser ce risque, elle décide d’un montant d’intérêt qu’elle vous fera payer par rapport au taux qu’elle accorde à ses meilleur.es client.es, les plus solvables. Pour réduire votre taux, vous devez persuader votre banque que vous rembourserez la totalité de l’argent en temps et dans les délais.

Voici quatre façons d’augmenter vos chances d’obtenir un meilleur taux pour votre entreprise.

  1. Améliorez la rentabilité de votre entreprise
  2. Augmentez votre cote de crédit
  3. Donnez une garantie intéressante pour obtenir le prêt
  4. Tissez des liens avec votre banque

Lisez d’autres conseils pour réduire votre taux d’intérêt lorsque vous demandez un prêt commercial.

Partager