Gouvernance d’entreprise : diriger un comité consultatif | BDC.ca
logo BDC

Conseils pour la mise en place d’un comité consultatif efficace

Partager

Personne ne peut tout connaître de son secteur ou de son entreprise. Les nouvelles entreprises, par exemple, développent parfois des produits sans savoir si elles ciblent des créneaux viables.

La réponse à ce casse-tête réside en partie dans la mise en place d’un comité consultatif.

Un comité composé de gens d’affaires expérimentés peut vous apporter le soutien dont vous avez besoin pour votre plan d’affaires, pour vos enjeux opérationnels, et pour les décisions liées au personnel clé.

Un comité adapté à l’entreprise

C’est pour cette raison, mais aussi parce qu’il offre une source de conseils abordable, qu’un nombre croissant d’entrepreneurs se dotent d’un comité consultatif. Il n’existe toutefois pas de formule universelle pour créer un comité et en assurer la bonne marche.

Quand il s’agit de mettre en place des structures de gouvernance, les petites entreprises ont tendance à y aller graduellement, selon l’évolution de leurs besoins. Par exemple, un entrepreneur peut, dans un premier temps, consulter sa famille, ses amis et ses relations d’affaires.

Plus tard, il pourra former un comité consultatif informel, dont le rôle deviendra de plus en plus officiel à mesure que l’entreprise se développera. Au moment où celle-ci accueillera de nouveaux investisseurs, l’étape finale pourra être de créer un conseil d’administration en bonne et due forme.

Assurer l’efficacité

Il faut s’assurer que le comité répond en permanence aux besoins de l’entreprise et qu’il ne devient pas une sorte de club privé qui fait dans le confort.

Les entrepreneurs devraient chercher des membres qui possèdent un large éventail d’expérience et d’expertise. Si le groupe est composé uniquement d’experts financiers ou d’avocats, les conseils fournis n’ajouteront pas autant de valeur que si les membres avaient, collectivement, un bagage plus diversifié.

Prendre garde aux pièges

Les entrepreneurs doivent également gérer avec soin la cohésion au sein du comité. Il doit régner un climat de confiance et d’ouverture, sans quoi la direction pourrait se mettre à garder l’information pour elle ou à ne la divulguer qu’à la dernière minute.

Des membres qui se préoccupent d’abord et avant tout de leurs propres intérêts sont un autre risque à surveiller. Quand ceux-ci sont choisis principalement sur la base de leur participation financière personnelle dans l’entreprise, la frontière entre ce qui est bon pour eux et ce qui est bon pour l’organisation devient plus floue.

5 conseils pour assurer un fonctionnement efficace

Voici des conseils pratiques sur la façon d’assurer le fonctionnement efficace de votre comité:

  1. Informez les membres du comité qu’ils doivent prendre un temps de réflexion et considérer l’entreprise dans son ensemble plutôt que de s’arrêter à des questions isolées.
  2. Préparez toujours un ordre du jour et des documents pertinents (vos états financiers, par exemple) pour les réunions et faites-les circuler à l’avance.
  3. Rédigez un procès-verbal et assurez le suivi des points non réglés.
  4. Soyez honnête et franc. Fournissez aux membres du comité autant d’information que possible.
  5. Faites des efforts pour garder les gens qualifiés. La contribution des membres du comité est souvent plus importante avec le temps.

Partager

v17.9.0.10395